Tahiti Infos

Interpol lance un site pour les adolescents, invités à jouer les enquêteurs


Interpol lance un site pour les adolescents, invités à jouer les enquêteurs
LYON, 29 mai 2012 (AFP) - Interpol a lancé mardi sur son site internet une "zone pédagogique" destinée aux adolescents, afin de leur présenter l'organisation policière internationale et de les inviter à jouer les enquêteurs pour démasquer des trafiquants.

"Qu'est-ce qu'une notice rouge ?" ou "Quelles bases de données gère la plus vaste organisation policière au monde ?" figurent parmi les questions traitées sur www.interpol.int/studentzone, "ressource pédagogique" pour les élèves et leurs parents et enseignants, précise Interpol, basée à Lyon.

L'objectif de ce nouveau site est, par ailleurs, "d'aider les jeunes à être mieux informés sur la manière de se protéger", à l'heure où de plus en plus de crimes "sont commis via internet", explique Roraima Andriani, responsable du projet au sein de l'organisation aux 190 pays membres.

Une grande partie de cette "Student Zone" est dédiée à un jeu de rôle, "l'affaire du tatouage noir", invitant le lecteur à se glisser dans la peau d'un agent d'Interpol, voyageant de pays en pays pour démanteler une bande de trafiquants internationaux.

"Vous allez être extrêmement occupés, ces prochaines semaines, à travailler avec les forces de l'ordre de nombreux pays. Vous serez confrontés à une affaire criminelle majeure d'envergure internationale", avertit la page d'accueil à l'attention de l'apprenti-enquêteur.

Le jeu a été testé la semaine dernière par des élèves de 15 à 17 ans de la Cité scolaire internationale de Lyon, lors d'une visite du Secrétaire général d'Interpol Ronald K. Noble, qui leur a expliqué les liens possibles entre crimes commis dans différents pays.

"J'ai été très impressionné par le niveau du débat avec les étudiants, qui ont fait preuve non seulement d'esprit critique dans leurs questions, mais également d'un réel intérêt pour le travail d'Interpol et les implications de la criminalité internationale", a commenté M. Noble.

Le site internet, actuellement en anglais, est en cours de traduction en français, espagnol et arabe.

Rédigé par AFP le Mardi 29 Mai 2012 à 06:12 | Lu 485 fois