Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Interdiction du kitesurf à Moorea : un arrêté pris jusqu'en 2020



la plage de Motu Martin où l'on pratique le kite à Tahiti
la plage de Motu Martin où l'on pratique le kite à Tahiti
Papeete, le 28 juillet 2015 - L'arrêté interdisant la libre pratique du kitesurf à Moorea est tombé le 23 juillet. Il est valable jusqu'au 31 décembre 2020 et a été validé par la subdivision des Îles du vent. Ces dispositions ont déclenché la colère des pratiquants.

À l'origine : une altercation sur la plage devant la résidence Moemoea. Conséquence, le maire de Moorea, Evans Haumani, a strictement interdit la pratique du kite dans les zones de Tiahura, Temae et Tahiamanu par un arrêté prenant effet le 23 juillet 2015 et se terminant le 31 décembre 2020 (arrêté n°148/2015 du 23 juillet 2015). " Pour le moment il y a trop de tensions, c'est interdit. Si plus tard, il n'y a vraiment plus de problèmes, on pourra peut-être lever l'arrêté". L'arrêté a été validé, le 28 juillet, par la subdivision des Îles du vent.

Ainsi, le maire a considéré que "les incidents survenus entre les baigneurs, usagers et les pratiquants lors du déploiement et la mise en œuvre des ailes de traction des engins de glisse aérotractée ou kitesurf sur la résidence Moemoea" étaient suffisants pour prendre un arrêté. Désormais, les infractions seront punies par une amende de première classe mais le montant n'a pas encore été fixé. " La police municipale s'est déjà rendue sur les plages pour informer les pratiquants, d'ici quelques jours nous distribuerons des amendes", commente le tavana.

Les kiteurs de Moorea et Tahiti n'en reviennent pas. Nicolas, pratiquant de kite et fortement impliqué dans la vie locale était en train de travailler sur un autre projet d'arrêté pour réglementer cette zone. Projet qui était, selon lui, dans les tiroirs de la mairie depuis 10 ans. Il était prévu, que les zones pour le kite soient réglementées comme en métropole. En effet, ce sport nécessite une plage pour faire décoller et atterrir l'aile, un chenal pour se diriger vers la zone où pratiquer (large de 10 mètres) ainsi qu'une zone tampon de sécurité située sous le vent de 30 mètres, équivalent à la longueur des lignes. " Cette zone tampon de sécurité devra rester libre, donc interdite à toute autre activité, à l'exception de l'évolution des navires de surveillance et de secours", est-il écrit dans le projet d'arrêté de réglementation que Tahiti Infos s'est procuré. Ainsi, il était bel et bien prévu de sécuriser la zone.

La plage, objet de conflit

Le problème reste la plage où baigneurs et kite surfeurs n'arrivent pas à s'entendre. Dans le projet resté vain, des solutions étaient proposées : "l'accès à la plage située en face du chenal de départ-arrivée est interdit pour les usagers autre que les kitesurfeurs. En dehors de cette zone de montage-stockage (l'endroit où les ailes décollent et atterrissent), le reste de la plage doit rester exempt de kite et libre aux plagistes et à tout autre usager ", est-il indiqué. Avec ces dispositions, sportifs et plagistes auraient peut-être pu trouver un compromis.

Mais alors, pourquoi ce projet de réglementation n'a-t-il pas été adopté ? " Pour le moment, c'est juste interdit. Il y a eu trop de plaintes, je suis là pour défendre la population", commente le maire de Moorea. " Beaucoup de gens sont venus me voir pour me dire qu'ils étaient contents de mon arrêté d'interdiction", ajoute-t-il.

Certains détracteurs pensent que les pratiquants doivent trouver une autre plage. Seulement, le spot des Tipaniers est idéal pour la pratique de ce sport. " Il n'y a pas de coraux, le vent d'Est est omniprésent et les autres sites comme Temae et Haapiti ne fonctionnent que quelques jours par an, en hiver austral par vent de sud-est", explique Nicolas." Que faire alors pour mettre tout le monde d'accord ? " Pour l'instant, il y a eu trop de plaintes, la solution c'est l'arrêté d'interdiction ", répond une fois de plus le maire. Affaire à suivre.

Les zones interdites aux kiteurs à Moorea

- L'intérieur de la zone de Tiahura à Haapiti (entre le PK 24,5 et PK 26,7),
- La plage publique de To'atea dite "Temae" dans la baie de Nuarei à Teavarao (entre le PK 0 et le PK 1)
- La plage publique de Tahiamanu, dite "Mareto" à Opunohu (PK15)

Pétition des pratiquants de kite pour lever l'interdiction

Une pétition circule en ligne depuis le 14 juillet et demande au maire de Moorea de ne pas interdire la pratique du kitesurf. Elle avait déjà recueilli 627 signataires le 28 juillet. " Nous, pratiquants, vous demandons monsieur le Maire de ne pas interdire ce sport qui est un atout pour l'île de Moorea, sa jeunesse, son tourisme et son environnement. Au contraire, réglementez cette activité qui n'est dangereuse que par le comportement non cadré de certains pratiquants et de certains baigneurs. Aidez-nous à sauver le seul spot de la côte Nord de Moorea. Un projet de règlement existe depuis 10 ans, approuvez-le!"

Réaction de Jean-Christophe Bouissou, ministre du Tourisme à propos de l'arrêté :

"Il faut que je regarde de près cette affaire. J'ai appris comme tout le monde l'arrêté qui a été pris par le maire de Moorea pour interdire la pratique de surf dans la zone en question. Il semblerait que cette zone soit classée au regard du PGEM comme étant une zone qui autorise la pratique de ce type d'activités sportives. Si l'arrêté du maire tend à protéger les utilisateurs de ce lagon pour des raisons de sécurité, il est bien clair que le maire en a le droit. Ceci dit, ça ne peut être qu'une mesure de courte durée, on ne peut pas interdire sur une longue période. Il faut trouver une autre solution : protéger évidemment les baigneurs mais aussi permettre à ces gens-là de pratiquer leurs activités sportives. Partons par ce principe qu'il n'y a plus qu'à interdire du surf et du kitesurf partout pour des considérations de sécurité. Donc le rôle du maire, à mon sens, est aussi de permettre la mise en place de ces complémentarités entre ceux qui ont besoin de se baigner et ceux qui ont envie de faire du kitesurf."


Rédigé par Noémie Debot-Ducloyer le Mardi 28 Juillet 2015 à 17:04 | Lu 4975 fois






1.Posté par vincent le 28/07/2015 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est beau le maire, il faudrait songer à arrêter le copinage.
j'allais oublié tout ces bungalow qui se construisent devant et qui veulent privatiser la plage....

2.Posté par kitesurfer le 28/07/2015 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette arrete a ete pris a l issu d une plainte d un resident du bord de mer .. A l origine du probleme c est bien l occupation d un kite d un touriste pose sur la plage Non ?
C est la securite le souci on l a tous bien compris . Pourtant il n y a jamais eu d accident entre un kiter et un baigneur depuis toutes ces annees de pratique intensive et non reglemente !! De plus nous avions convenu d une action pour securiser la pratique . Mais non on interdit c est bien plus simple .

3.Posté par lemaireliberticide le 28/07/2015 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

monsieur le maire depuis 5 ans :

deux morts en excursion quad,
des morts en scooter de location,
des noyés dans le lagon
un enfant mordu par une murène lors d'une une excursion
une femme mordu par un requin lors d'une excursion
des bateaux d'excursion qui ne respectent aucune limite de vitesse et qui nourrissent les requins dans le lagon.

bilan : aucune interdiction.

zero accident de kite-surf
bilan : interdiction pour une bagarre entre un poivrot et une kiteuse.................

monsieur le maire vous êtes liberticide.......

4.Posté par septique le 28/07/2015 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les kitesurfers n'ont qu'à faire annuler l'arrêté du maire par le tribunal admnistratif !

5.Posté par Le vengeur de Moorea le 28/07/2015 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je cite le Maire : 'Les incidents survenus entre les baigneurs, usagers et les pratiquants lors du déploiement et la mise en œuvre des ailes de traction des engins de glisse aérotractée ou kitesurf sur la résidence Moemoea'.
Donc il n'y a aucun probleme rapport à la navigation mais bel et bien l'utilisation de la plage pour déplier les ailes et décoler! Ce n'est donc pas un probleme de sécurité mais un probleme de partage de la plage dite de Moemoea qui est un domaine publique !!!

6.Posté par vive le trip (avec ou sans les kitter!) le 28/07/2015 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une pratique mérite réglementation alors on l'interdit, SUPER!
Les voitures posent leurs lots de problèmes, interdisons les!
Il semble que la bêtise aussi pose problème, interdisons la parole à ces gens!
Et puis tant pis, je vais aller boire sur la plage, maintenant, on sera plus tranquille sans les kitters, le temps que d'autres problèmes arrivent et que cela devienne interdit.
Que des gens un peu plus fins s'occupent du problème car là, on est tombé très bas. Merci.
(Ne vous inquiétez pas, les trip boissons sont sport national, on ne peut les interdire; sans quoi, ce serai la tôle aux élection suivantes!)

7.Posté par fredpopa'a le 29/07/2015 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les kite-surfeurs sont victimes de leur propre mauvaise conduite ! Combien de fois avons nous renoncé à nous baigner sur cette plage à cause de leur comportement . Ils sont ch... quand ils déballent leur (long) matériel sur la (petite) plage et ensuite, et surtout, dangereux quand ils tirent des bords jusqu'au bord de plage . Et je n'oublie pas de parler aussi de ceux qui sautent au-dessus des bateaux au mouillage !!

8.Posté par Elektrik le 29/07/2015 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite précision, sur la plage de Tiahura, quand le vent est fort et propice à la pratique du kitesurf, il n'y pas beaucoup de plagistes. Allez faire trempette quand il y a 15 nœuds de vent en pleine face, vous restez pas 10 minutes.... donc évidemment qu'il y a moyen de s'entendre entre plagistes et kitesurfeurs.

Seulement voilà, certains veulent privatiser cette plage pour accroitre la plus-value de leurs investissements et faire une belle culbute dans 5 ans.... (pathétique!).

9.Posté par mono le 29/07/2015 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Définition:
"Plagiste: Personne chargée de la gestion d'une plage payante"!

10.Posté par fetia le 29/07/2015 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO Tavana et merci rien d'autres à ajouter

11.Posté par Moi le 29/07/2015 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Inutile d’insister pour faire venir des touristes en Polynésie Française. Tahiti et ces îles sont totalement incompatibles avec le tourisme.
On ne va pas en vacance pour subir les interdits, et payer très chère pour s’ennuyer…

12.Posté par olivier tlse le 11/08/2015 22:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bon ben je vais annuler les vacances a Tahiti si ça devient une destination de beauf on a les nôtres chez nous merci

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance