Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Il démissionne et tente de voler son ancien employeur



PAPEETE, le 23 mai 2019 - Un homme de 48 ans a comparu ce jeudi devant le tribunal correctionnel pour tentative de vol, recel et refus d'obtempérer. Le quadragénaire qui a démissionné de son emploi en février dernier, est rentré par effraction dans l'entrepôt de son ancien employeur lundi pour tenter de dérober une batterie de camion qui aurait ensuite servi à charger son téléphone portable.

Un casier judiciaire qui s'étend sur trois pages. L'homme de 48 ans, présenté ce jeudi  devant le tribunal correctionnel est un habitué du palais de justice. Il était d'ailleurs sortie de prison en septembre dernier et avait semble-t-il retrouver la bonne voie depuis. Ce dernier avait en effet réussi à se faire engager dans une entreprise de production de charbon, installée à Tipaerui. Mais en février dernier l'intéressé décide de démissionner. "J'étais surexploité et pas assez payé", a-t-il estimé. 

Dans la foulée il lance sa propre entreprise de production de charbon. Il aurait ensuite acheté du matériel et embauché un premier employé. "Je me suis ensuite fait voler tout mon matériel il y a quelques semaines", a indiqué le quadragénaire. 


"J'ETAIS SUR QUE L'ALARME N'ALLAIT PAS SE DECLENCHER"


Découragé à la suite de cette mésaventure, l'homme retombe dans la délinquance. "Je n'ai aucun soutien de la part de ma famille et de mes proches. Je n'avais pas d'autres choix", s'est-il exclamé à la barre.  

Ce lundi il est ainsi rentré par effraction dans l'entrepôt de son ancien patron pour y dérober une batterie de camion pour charger son téléphone portable. "Je connaissais les lieux, et j'étais sûr que l'alarme n'allait pas se déclencher", a expliqué l'intéressé. Malheureusement pour lui l'alarme se déclenche bien, et une équipe de la DSP était également en patrouille non loin de là et entend donc l'alarme. 

Il réussit néanmoins à échapper aux policiers dans un premier temps en s'enfuyant avec un scooter. Une course poursuite s'engage ensuite jusqu'à Faa'a, où le prévenu décide finalement de se rendre. 

Ce jeudi à la barre le prévenu s'est montré particulièrement loquace. Questionné sur les faits ce dernier est revenu en détail sur son effraction. Il a par ailleurs insisté sur le manque d'attention de sa famille par rapport à situation, et sur les difficultés qu'il rencontre au quotidien.

"Vous cherchez en fait à vous présenter comme une victime, mais dans cette histoire c'est vous le délinquant", a affirmé la procureure. Avant de requérir deux ans d'emprisonnement et un mandat de dépôt. 

"Il a essayé de s'en sortir lorsqu'il est sorti de prison. Il a essayé d'avoir une vie honnête pour subvenir aux besoins de ses enfants. Il avait d'ailleurs construit un beau projet avant qu'on lui prenne tout son matériel", a plaidé son avocate.

Invité à prendre la parole en dernier, le prévenu, originaire de l'atoll de Raroia,  a supplié les magistrats de le laisser rentrez chez lui aux Tuamotu. 

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 23 Mai 2019 à 17:44 | Lu 3866 fois

Tags : JUSTICE





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 19:22 Antidopage : Shell Va'a montre l'exemple

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués