Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Hôpital de Taaone : le budget 2012 adopté à l’unanimité



Hôpital de Taaone : le budget 2012 adopté à l’unanimité
Le budget 2012 du Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) a été adopté à l’unanimité, mardi 20 mars. Un budget de 19,2 milliards Fcfp présenté à l’équilibre et exécutable dès à présent. Une régularisation de situation comptable qui sort l’établissement hospitalier, 1.600 employés, de l’ornière dans laquelle il semblait s’enliser après le refus par le Conseil d’administration des deux précédents projets de budget proposés par la direction du CHPF en décembre 2011 et février 2012. Faute d’accord mardi, un budget d’autorité aurait dû être ordonné par l’Etat avec le concours de la Chambre territoriale des comptes, le 31 mars.

Recettes nouvelles

Hôpital de Taaone : le budget 2012 adopté à l’unanimité
Les prévisions comptables du CHPF présentent un équilibre au franc prêt, dans une conjoncture délicate, où son activité a connu un accroissement de 11% en 2011, où il est depuis fin février, extrêmement sollicité en conséquence du conflit CPS-médecins libéraux, et alors que la dotation globale de fonctionnement allouée par la Caisse de prévoyance sociale connait une réduction de 6% (soit 860 millions Fcfp de moins) en 2012. Louis Rolland, directeur du CHPF, explique : « Nous avons intégré, dès 2012 un regroupement des excédents des exercices précédents qui remontent à 2007 (…), on ne pouvait pas le faire avant mars étant donné que l’on ne connaissait pas la situation exacte à la clôture de 2011. (…) La baisse de la dotation globale de la CPS, on l’a compensée par des recettes nouvelles qui viennent de l’hospitalisation de patients étrangers ou de patients relevant de caisses de métropole ». Près de 1.7 milliards Fcfp de recettes nouvelles provenant notamment de ressortissants ENIM et Sécurité Sociale, seront ainsi réalisées en 2012 par le CHPF.

Gains de productivité

Autre source d’économies : « Nous sommes comme tous les hôpitaux à la recherche de gains de productivité », affirme Louis Rolland. « On a des gisements qui résultent des techniques nouvelles utilisées - en radiologie notamment avec la numérisation des clichés : ça se chiffre en plusieurs dizaines de millions de francs sur une année. Les économies vont être recherchées dans tous les secteurs : par exemple au niveau de notre consommation électrique, nous avons un programme important ; dans le secteur de la production d’oxygène, également »
Principal bailleur de fonds du CHPF, la CPS versera une dotation de 14,3 milliards Fcfp en 2012. L'hôpital qui devra entre autres assumer une charge salariale de 13 milliards Fcfp au cours de l'exercice. Côté investissements, il reste la portion congrue : 800 millions Fcfp.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 20 Mars 2012 à 14:20 | Lu 1483 fois

Tags : HOPITAL






1.Posté par STeva le 20/03/2012 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme par hasard... Il est vrai que sans ce budget, c'était l'Etat qui reprenait la main sur le beau joujou.
RDV en septembre-octobre pour les pleurs face manque d'argent....
On prend les paris ?

2.Posté par rod le 20/03/2012 23:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

de 15000 à 45000 f la journée d'hospitalisation bravo pour cette hausse modéré ......
quelle bonne gestion !
la sécurité social va surement apprécier !
voila en tout cas comment faire payer la note de notre incompétence encore une fois à la France
bravo pour un gouvernent qui veut voler de ces propres ailes avec leur indépendance bidon et toujours aussi avide d'envoyer les factures ailleurs.

3.Posté par BM le 21/03/2012 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petit calcul arythmétique simple:
- masse salariale annuelle de l'hopital: 13 Milliard de XPF
- nombre de salariés: 1600 personnes
soit 677 083 f en salaire moyen mensuel et 1 salarié pour 170 hab soit 3.54 pers vue/ jour....Cool!
Questions: 1600 personnes pour quoi faire ?
Autre simple comparaison:
Budget alloué aux médecins libéraux: 4.1 Milliard soir pour 270 000 ayants-droits polynésiens: 1 265 f/ mois / hab de coûts....
Qui doit faire des économies?????

4.Posté par Melly le 21/03/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rod, l'a "bien dit" !!


5.Posté par Teva le 21/03/2012 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BM ton raccourcis est bien beau. Mais il n'y a pas de médecins libéraux dans toutes les iles, donc la médecine libérale n'est pas au service de tous. Les bassins de population où il y a les libéraux doivent représentés moins de 200000 habitants. Alors que dans les faits le CHPF doit prendre en charge l'ensemble des patients qu'on lui adresse.
Donc refais ton calcul malhonnête. Ton chiffre d'ailleurs prend en compte les charges salariales, le salaire moyen net est donc largement en dessous.
De plus, même si le personnel du CHPf est bien payé, je veux bien que soit publié le salaire max mensuelle d'un chirurgien lambda ou d'un spécialiste lambda au CHPf et la rémunération moyenne (hors charge) d'un libéral de titre et compétence équivalent...
Quand vos cabinets sont fermés ou qu'on demande au patient d'avancer le fric, l'hôpital absorbe l'activité par vase communicant. Les urgences ou je suis passé dernièrement sont prises d'assault par des patients relevant de la médecine générale non hospitalière. Mais pas de véritable solution en dehors de l'agglomération de papeete actuellement. pas de maison de garde comme on m'en parlait dernièrement en France.
La place de la médecine privée et...

6.Posté par topikite le 21/03/2012 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous renvoie au post 16 de la discussion citée ci-dessous paru répondre ceux ou celles qui se posent encore la question " a quoi sert l'argent publique"
Lisez

http://www.tahiti-infos.com/Tribunal-administratif-41-emplois-cabinet-annules-sur-les-50_a43959.html

7.Posté par DEXTER le 21/03/2012 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ronald a trouvé la solution miracle; faire payer les resortissants du régime sécurité sociale en argant que de toute façons les mutuelles payerons la différence...
Tout le monde n'a pas les moyens de se payer une mutuelle monsieur le directeur!!! Si je comprend bien pour une journée d'hopital je vais devoir sortir de ma poche 30% des 45 000 (special price for RSS) soit 13 500F/jour et j'attends le reste de la facture... personnellement je n'y mettrais plus les pieds.
Je suis étonné du manque de protestations des resortissants du Régime Sécurité Sociale qui sont pourtant nombreux, enseignement, douane, prison, armées, etc
De plus pourquoi au sein du conseil d'administration de l'hopital y a t'il deux représentants du régime salariés, un du régime non salariés, un du régime solidarité territoriale et ZERO du régime sécurité sociale.
Montre moi ta carte CPS, j'te fais un tarif...

8.Posté par topikite le 21/03/2012 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dexter
T'inquiète, ils vont se réveiller quand ils recevront les nouvelles cotisations l'année prochaine.
Pour le moment, ils font facturer, et les mutuelles vont vite comprendre (je ne pense pas qu'on les ait avertis) et ce sera autant d'augmentation pour les cotisants, ou ils vont les obliger à avoir une mutuelle spéciale "Polynésie"
1 demi million XFP/j en réanimation, ça va faire cher pour les accidents graves de fonctionnaires de l'Etat…
Comme le dit très bien STeva, c'est à la fin du concert que l'on paye les musiciens.

9.Posté par conerard le 23/03/2012 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A cet hôpital grandio-e, c'est encore une gabegie de Gaston flosse, encore de l'argent a f-utre en l'air

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Mars 2020 - 09:56 Un seul nouveau cas de coronavirus mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus