Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Homosexualité, racisme et droit français : insaisissables réseaux sociaux



Homosexualité, racisme et droit français : insaisissables réseaux sociaux
PARIS, 07 jan 2013 (AFP) - Une réunion avec la ministre des Droits des femmes repoussée faute de représentant de Twitter, une audience mardi à l'initiative de l'UEJF pour lutter contre les tweets racistes : le dialogue avec le réseau social est loin d'être simple et débouche souvent sur le terrain judiciaire.

Fin décembre, en réaction à une série de messages homophobes, racistes ou antisémites sur Twitter, Najat Vallaud-Belkacem avait publié une tribune dans le journal Le Monde pour annoncer son intention d'entamer ce lundi 7 janvier un "travail" avec les "acteurs associatifs les plus concernés" afin de mettre en place des "procédures d'alerte et de sécurité".

Cette première réunion de concertation a finalement été repoussée et n'aura pas lieu avant que le ministère ait pu s'entretenir avec un représentant de Twitter.

"Une conférence téléphonique" est prévue mercredi entre le ministère et le vice-président de Twitter, Colin Crowell, chargé des politiques publiques de l'entreprise américaine, a indiqué lundi à l'AFP le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre de l’Économie numérique, Fleur Pellerin, désire également s'entretenir avec les responsables de Twitter.

"J'ai souhaité avoir une discussion aujourd'hui avec la vice-présidente chargée de la stratégie à l'international et avec la personne qui s'occupe de la stratégie européenne", a déclaré Fleur Pellerin lundi lors d'une conférence de presse.

Cet entretien téléphonique avec respectivement Katie Stanton et Sinead McSweeney devait avoir lieu en début de soirée, selon son cabinet.

Cela se fera "en lien avec les cabinets de Manuel Valls (Intérieur) et de Christiane Taubira (Justice), pour pouvoir évoquer avec eux les problèmes causés par la diffusion sur le réseau de messages pouvant s'apparenter à la haine raciale", a précisé la ministre.

Nouveaux messages

Twitter a encore fait parler de lui ce week-end en véhiculant d'autres messages antisémites sous le mot-clé #siJetaisNazi.

Ce nouveau dérapage a été une nouvelle fois dénoncé par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) qui a assigné Twitter en justice dès novembre pour contraindre le réseau à lui communiquer, avec l'autorisation du juge, les données permettant d'identifier les auteurs de tweets racistes et antisémites.

L'audience de référé (procédure d'urgence) aura lieu mardi à 10H00 au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris. Outre la maison-mère américaine, l'UEJF a assigné Twitter France, société créée il y a tout juste quelques semaines.

L'association veut également que la justice ordonne à Twitter de mettre en place un dispositif permettant aux utilisateurs de signaler au réseau social les contenus illicites "tombant sous le coup de l'apologie des crimes contre l'humanité et de l'incitation à la haine raciale". Il reviendrait ensuite à la plate-forme de microblogging de supprimer les contenus illicites qui lui ont été signalés, ou de saisir la justice.

Selon l'avocat de l'UEJF, Me Stéphane Lilti, un dispositif "embryonnaire" existe sur Twitter mais il n'est "pas adapté au signalement de contenus racistes ou antisémites".

L'association demande que l'exécution de ces injonctions soit assortie d'une astreinte de 10.000 euros par jour de retard par infraction constatée.

SOS racisme, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) se sont joints à ces demandes, a précisé Me Lilti lundi à l'AFP.

Rédigé par Par Pascale JUILLIARD et Tupac POINTU le Lundi 7 Janvier 2013 à 06:11 | Lu 513 fois






1.Posté par Tehei le 07/01/2013 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excusez-moi d'intervenir, mais pourriez-vous également faire le ménage sur toutes les vidéos anti occidentales (pour être gentil) de nos amis musulmans , juste si c'était possible quoi , sans vouloir vous offenser, bien sure §
En ce qui concerne les homos , il n'y a pas d'homophobie, juste des gens qui sont contre le mariage pour tous et non pas contre les homos , mais c'est vrai que cela peut être dure à comprendre pour certain , un peu comme être contre le vote des étrangers , cela ne veut pas dire "racisme"

2.Posté par Lacoste le 08/01/2013 05:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis tout a fait d'accord avec Beaulieu Jean-Pierre et Tehei.
Je rajouterais simplement que Mme la Ministre oublie une chose..La liberté d'expression existe en France Métropolitaine et en Polynésie, mais dans l'Euphorie d'avoir été nommée Ministre beaucoup de socialistes voudraient imposer leurs idées envers et contre tout ...!
Je pense que cela ne va pas durer bien longtemps, mais évitons que le mal soit fait et revendiquons nos droits devant un pouvoir tendancieux...Voir les déclarations du Président de la République en ce qui concerne le Conseil d'Etat...Pas content du tout d'etre sanctionné...Cette manière de penser et de vouloir agir prouve bien ce qui précède..!
Pour le reste vous avez tout dit et bien dit..Bravo!
G.Lacoste

3.Posté par Hiva le 08/01/2013 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Madame et messieurs, vos commentaires m'ont dégouté de la race humaine. L'espoir que j'avais en l'Humanité est mort grace à vous. Bonne année 2013.

4.Posté par mcgiver le 08/01/2013 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lacoste, la liberté d'expression ne veut pas dire insultes antisémites, racistes ou homophobes ! Je ne sais pas si t'es au courant, mais il existe des lois qui punissent ces actes ou paroles...Mme la Ministre est parfaitement dans ses prérogatives, il faut arrêter de dire n'importe quoi !
Le seul souci, et c'est ce sur lequel ils travaillent maintenant, est de faire appliquer ces lois dans le cadre d'internet et des réseaux sociaux.

5.Posté par mcgiver le 08/01/2013 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant aux posts 1 et 2, rien à dire d'autre que puants, sournois et hypocrites.....

6.Posté par wakrap le 08/01/2013 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh, si la liberté d'expression implique de pouvoir éructer des insanités, malheureusement pour les gogos, et heureusement pour les défenseurs de la liberté.
En réalité , tout ceci n'est que la recherche de mise en coupe de l'internet, Najat fait de ce dirigisme forcené à la mode chinoise ses rêves humides. Elle n'est malheureusement que médiocre, relativement inculte et surtout arriviste.
Et Mc giver, leur soucis, c'est de faire appliquer ces lois débiles et contraires à la liberté dans les pays qui respectent justement la liberté d'expression et méprisent ce totalitarisme français. Et là, bon courage, et surtout, on va laisser les Najat et autres petits totalitaires en herbe se ridiculiser dans le concert des nations.

7.Posté par Tehei le 08/01/2013 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le post 5 confirme admirablement le post 1 !!!!
merci la grive, encore une fois tu me rends service , je ne sais comment te remercier .

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies