Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Heitiare Tribondeau, Miss Tahiti 2003



Heitiare Tribondeau, Miss Tahiti 2003
TAHITI, le 3 juin 2021 - Elle pensait n’avoir aucune chance car elle était plus petite que les autres candidates. Finalement, elle a remporté l’élection de Miss Tahiti et a été 4e dauphine de Miss France. Heitiare Tribondeau revient sur “cette année particulière”, cette “belle expérience”.

Je n’étais pas très miss, élections et autres. Mon petit copain de l’époque, lui, était fan, il m’a inscrite”, raconte Heitiare Tribondeau. Elle a joué le jeu malgré quelques réticences. “J’étais un vrai garçon manqué et, par rapport aux autres candidates je n’étais pas grande, je ne mesurais que 1m71. Je n’étais franchement pas partie pour gagner !

Cette année 2003 correspond à une année de changement car Dominique Pétras a laissé la place au groupe 2H de Hubert Haddad. Pour la première fois, l’élection était retransmise à la télévision, le public pouvait voter. Les voix du public comptaient tout de même pour 30% du décompte final. Une première soirée, organisée au Sheraton, a vu défiler 21 candidates parmi lesquelles douze ont été retenues. Celles-ci se sont retrouvées quelques semaines plus tard à la mairie de Papeete.

Plus de 2 500 personnes se sont pressées le soir du vendredi 18 juin dans les jardins de la mairie de Papeete pour assister à l’élection. “C’était une période à fond caméras et objectifs”, se souvient Heitiare Tribondeau qui a trouvé, grâce à Miss Tahiti, un monde un peu plus féminin.

“Je n’ai même pas fêté ça le soir même”

Elle a mis du temps à réaliser qu’elle était élue plus belle femme de Polynésie, qu’elle entrait dans la grande famille des miss. “Je n’ai même pas fêté ça le soir même. J’étais trop fatiguée, tout cela avait été très éprouvant, je suis rentré me coucher.” Mais dès le lendemain, elle a dû assurer sa première interview, faisant la une des journaux. “C’est là que j’ai vraiment pris conscience de ce qui m’attendait et de ce que je venais de réaliser.” Elle a fait beaucoup de photos, participé à des clips et s’est finalement présentée à l’élection de Miss France remportant le titre de 4e dauphine.

Originaire de Moorea, étudiante en lettres modernes, Heitiare Tribondeau envisageait de poursuivre dans le secteur de l’enseignement même si “je m’ennuyais un peu”. Finalement l’année de son règne lui a fait changer de voie. Elle a souhaité se lancer dans la communication.

Elle s’est inscrite à l’Efap à Paris, l’école historique des attachés de presse en France. De retour au fenua elle a été responsable de la communication chez Robert Wan avant de se lancer dans de nouvelles aventures. Elle a ouvert une salle de sport, est devenue coach sportif à son compte mais reste toujours membre de la grande famille des miss.




Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 3 Juin 2021 à 17:01 | Lu 6249 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Août 2021 - 20:31 Sophie Baptendier booste la lecture jeunesse

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus