Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Guyane: un militaire soupçonné d'avoir tué un orpailleur placé en garde à vue



Cayenne, France | AFP | mardi 24/09/2019 - Un militaire français, soupçonné d'avoir tué un Brésilien qui participait à une opération d'orpaillage illégal en Guyane, a été placé en garde à vue dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris auprès du procureur de Cayenne.

Ce "militaire français des forces armées de Guyane", selon le procureur de la République Samuel Finielz, a été placé en garde à vue pour "homicide volontaire". Les faits se sont déroulés sur la commune de Camopi (sud-est).
Le parquet de Cayenne a été informé dans la nuit de lundi à mardi "d'éléments laissant à penser qu'un militaire des forces armées de Guyane aurait fait usage de son arme à feu au cours d'une opération de lutte contre l'orpaillage illégal menée sur le territoire de la commune de Camopi", a précisé le procureur dans un communiqué.
Parallèlement, plusieurs orpailleurs illégaux ont signalé à la gendarmerie "que l'un des leurs aurait été tué par arme à feu par un militaire", a-t-il ajouté.
Une enquête a alors été ouverte par le parquet de Cayenne et confiée à la section de recherche de la gendarmerie nationale. 
L'enquête est menée "en liaison constante" avec les autorités judiciaires et la police brésilienne. "Une demande d'entraide pénale internationale est en cours d'exécution par les autorités judiciaires brésiliennes", selon le parquet.
"Les premières investigations ont établi la réalité du décès par arme à feu d'un ressortissant brésilien sur la commune de Camopi", située à la frontière du Brésil. Le corps de la victime a été rapatrié sur la rive brésilienne, où il a fait l'objet d'une autopsie.
Les différentes enquêtes "ont établi que ce décès était consécutif à un acte potentiellement criminel perpétré par un militaire de l'armée de terre".

le Mercredi 25 Septembre 2019 à 07:21 | Lu 319 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus