Tahiti Infos

Grève : Des négociations en "bonne voie" au Marina Express et à Oceania


Grève : Des négociations en "bonne voie" au Marina Express et à Oceania
Tahiti, le 6 janvier 2021 - Les médiations organisées ce mercredi à l'inspection du travail entre les directions de Marina Express et d'Oceania et le syndicat O oe to oe Rima ont permis de faire avancer les négociations  dans la résolution des grèves qui occupent les deux établissements depuis la mi-décembre. Des protocoles d'accord de fin de grèves sont en "bonne voie" a indiqué Atonia Teriinohorai, secrétaire général de O oe to oe Rima.  

Petite éclaircie dans les mouvements sociaux qui occupent depuis la mi-décembre le magasin Marina Express, à Punaauia, et la société Oceania, à Fare Ute. Les médiations organisées mercredi à l'inspection du travail ont permis de faire avancer les négociations entre grévistes, affiliés à la confédération syndicale O oe to oe Rima, et les directions des établissements en question. "Les négociations sont en bonne voie pour les deux cas", a indiqué Atonia Teriinohorai, secrétaire général de O oe to oe Rima.

Vers des protocoles d'accord jeudi

Pourtant les directions et les grévistes avaient rompu toutes négociations au cours des derniers jours. Mais mercredi "les deux parties ont toutes les deux fait des concessions de leurs côtés. Ces médiations nous ont vraiment aidés à avancer dans la résolution de ces conflits", a ajouté Atonia Teriinohorai.
 
Si les négociations sont en effet en bonne voie, les protocoles d'accord de fin de conflit n'étaient pas encore pas été signés mercredi soir. Les grèves seront donc toujours effectives jeudi à Punaauia et Fare Ute. Néanmoins, le secrétaire général de O oe to oe Rima affirme que des protocoles d'accord seront rédigés et proposés jeudi.
 
Rappelons que la société Oceania est en débrayage depuis le 15 décembre. "Chez Oceania, c'est surtout un problème de contrat de travail. On essaie de régulariser ça", expliquait Atonia Teriinohorai au début du conflit. Les grévistes avaient également durci leur mouvement en bloquant l'accès à l'entrepôt, avant que le tribunal de première instance de Papeete ne les somme de débloquer les accès.
 
Pour le magasin Marina Express, les piquets de grève sont en place depuis le 23 décembre. Pas moins de 34 revendications figuraient sur le préavis de grève. "Il y a des questions de polyvalence des employés, de conditions de versement de primes", indiquait le secrétaire général de O oe to oe Rima. Les grévistes du magasin de Punaauia avaient également de leur côté bloqué les accès au parking, avant que le tribunal ne les oblige à débloquer les accès.

. "Chez Oceania, c'est surtout un problème de contrat de travail. On essaie de régulariser ça", expliquait Atonia Teriinohorai au début du conflit.
. "Chez Oceania, c'est surtout un problème de contrat de travail. On essaie de régulariser ça", expliquait Atonia Teriinohorai au début du conflit.

Rédigé par Désiré Teivao le Mercredi 6 Janvier 2021 à 19:40 | Lu 1376 fois