Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Gotz revient à la peinture



PAPEETE, le 11 octobre 2018 - Bien connu pour ses bandes dessinées et son encre de Chine, Gotz rappelle avec sa nouvelle exposition qu’il est aussi peintre. Il donne à voir ses toiles, petits et moyens formats, à Moorea chez Moō Boutique & Gallery.

Le père de Pito Ma "la BD culte polynésienne" laisse Pito, Pua, Bob et la bande pour proposer une série de toiles peintes. "J’ai fait beaucoup d’encre de Chine ces derniers temps en plus du dessin. J’ai arrêté la peinture il y a plus de trois ans car je reprenais toujours les mêmes pistes, je n’étais pas satisfait de mon travail, j’avais besoin d’espace."

L’artiste a pu, par la suite, voyager. Il est notamment allé en Chine pour sculpter. Il a fait plusieurs séjours de plusieurs semaines. Pour passer le temps il a lu, s’est imprégné du pays, de ses coutumes, de sa culture. Il a pris un papier et de la peinture et a renoué avec ses premières amours. "Rien de tout cela ne s’est fait sciemment", indique-t-il avec le recul, "mais j’ai trouvé à me nourrir".

Il s’est servi de maupi, "un pinceau différent ce que l’on trouve chez nous, de même que le papier et l’encre ne sont pas les mêmes". Il a travaillé "à l’économie, avec un minimum de médium". Avec un minimum de couleur également. Il a restreint l’espace et l’univers à l’extérieur, ce qui a sans doute ouvert l’espace et l’univers à l’intérieur.

Plus de liberté

D’après Gotz, dans l’art asiatique en général et l’art chinois en particulier, il y a une notion énergétique particulière, une notion de souffle et d’espace propre à cette région du monde. "Pour nous occidentaux, ce terme même d’énergie reste assez floue alors que cela ne l’est pas en Asie où il existe des mots précis pour la définir."

À écouter l’artiste parler de la peinture de Chine, il est plus question de philosophie et d’esprit que de technique.

De ce fait, Gotz a pris une position moins figurative. Il a changé sa manière de regarder la toile. "Je vais de plus en plus vers un travail intuitif, je m’éloigne de la forme, je me sens plus libre."

Par ailleurs, ses œuvres s’affichaient jusqu’alors hautes en couleur. "Des couleurs saturées, criardes car tout autour de nous en Polynésie c’est saturé." Il pense là à la végétation luxuriante, aux lagons dégradés de teintes bleutées, aux terres, galets et coraux.

Son immersion en Chine l’a entraîné vers des tons plus doux, "des bleus, gris", du noir et du blanc. Ce qui l’attire aujourd’hui ? "Les grands espaces libres avec une ou deux teintes." Un but qu’il n’a pas encore atteint "car je n’en suis toujours pas capable, mais je tends vers ça".

À Moorea, il présentera des petits et moyens formats de même qu’en décembre à la Maison de la culture avec Hiro ou wen. Il promet des grandes toiles pour 2019, lors d’une exposition qui aura lieu à la Galerie des Tropiques.

Un touche-à-tout amoureux de la peinture

"Un artiste autodidacte qui a abordé toutes les formes d’expression plastique, un touche-à-tout qui montre une forte préférence pour la peinture", c’est ainsi que commence la présentation de Gotz sur son site internet. L’artiste peint à l’acrylique sur d’épaisses toiles, ses fonds riches en textures et matières sont marquées de lignes, signes et dessins. Ses couleurs souvent transparentes sont contrastées et saturées, ses tableaux offrent plusieurs niveaux de lecture, comme des images superposées.

Inversement, il peint aussi à l’encre de Chine sur de délicats papiers des paysages en noir et blanc.
Gotz expose régulièrement depuis 1988, en France, à Tahiti, en Nouvelle-Calédonie, en Suisse … Il vit depuis 1991 en Polynésie française, sur l’ile se Moorea au milieu de l’exubérante végétation d’une vallée où il a construit son atelier, il participe régulièrement à des événements artistiques internationaux.

Illustrateur de nombreux livres, il a réalisé des ouvrages sur le Tatouage Polynésien et il est l’auteur de plusieurs albums de Pito Ma des bandes dessinées dans lesquelles il croque la vie Polynésienne avec humour, il crée Pito Ma Tahiti Staïle une marque fun de tee-shirts et accessoires.

Passionné de modélisme, il développe en 2010 Gotzork, une fabrique artisanale de miniatures. À découvrir sur son site internet : http://www.gotz.pf

Pratique

Du 20 octobre au 3 novembre dans la baie de Cook à Moorea chez Moō Boutique & Gallery.

Contact

Tél. : 87 78 12 12
Facebook du lieu d’exposition : Moo Boutique & Gallery, Moorea
Facebook de l’artiste : Gotz Artist Peintre


Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 11 Octobre 2018 à 14:48 | Lu 944 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués