Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Golf de Moorea : nouveau répit de trois mois



Jean-Louis Gregori demande également à ce que « la situation de SPGRD soit éclaircie »
Jean-Louis Gregori demande également à ce que « la situation de SPGRD soit éclaircie »
PAPEETE, le 13 avril 2015. Le tribunal mixte de commerce a une nouvelle fois examiné le dossier du golf de Temae. Il a prononcé un dixième renvoi dans la phase de redressement judiciaire de la société South Pacific Golf and Resorts Development (SPGRD).

« Le tribunal a décidé de prolonger la période d'observation pendant trois mois, jusqu'à début juillet », explique Jean-Louis Gregori, gérant du golf. « Le tribunal de commerce nous donne la possibilité d'éclaircir avant le 30 mai le plan de continuation que nous avons proposé. »
« Le renvoi a été accordé dans un seul objectif, celui de finaliser ce plan de continuation, en apportant des éléments technique et complémentaires », a mis en avant l'avocat de Jean-Louis Gregori, Me Arcus Usang.
Jean-Louis Gregori annonce qu'il a demandé également à ce que « la situation de SPGRD soit éclaircie ». « SPGRD, par un concours de circonstances, est bloqué de tous les côtés, les banques ont refusé que nous vendions des terrains alors que le but principal d'un golf est de valoriser les terrains autour et de les vendre », précise-t-il.

La South Pacific Golf and Resorts Development (SPGRD), société par actions simplifiée détenue par Jean-Louis Gregori et exploitante du golf de Moorea, est toujours en conflit avec la SNC Moorea Temae II, son partenaire pour la défiscalisation. Le montage juridique prévoyait à l’origine une transmission de propriété du golf, après construction, à la SNC en échange d’une prise à bail par la société SPGRD jusqu'à la fin de la période de défiscalisation. Aujourd'hui, ce golf n'a pas été rendu à la SPGRD mais le gérant du golf demande à ce que cette situation soit clarifiée. « Soit le golf revient à la SPGRD et c'est moi qui assume la dette, soit il ne revient pas à la SPGRD et alors la dette, qui est à un milliard, tombe de 80 %, ce serait à peine 200 millions de Fcfp de dettes pour moi alors », met-il en avant.




Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 13 Avril 2015 à 14:47 | Lu 1560 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus