Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Fritch suspend 20 demandes de subventions municipales



PAPEETE, 10 août 2016 - Le gouvernement a mis en attente, mercredi, 20 arrêtés pour autant de demande de subventions communales à présenter à la Délégation au développement des communes (DDC).

Edouard Fritch l’annonçait mardi, en réaction à la résolution prise jeudi dernier à l’issue du congrès des maires : "S’ils demandent plus de concertation, cela veut dire qu’il faut que je m’oblige à rencontrer chaque maire sur chaque projet". Le chef de l’Exécutif annonçait pour le lendemain, en Conseil des ministres, la mise en attente de plusieurs demandes de subvention communales. Mercredi, 20 arrêtés pour autant de demandes de subventions à présenter à la Délégation au développement des communes (DDC) ont été mis de côté en attendant le retour d’Edouard Fritch de Suva (Fidji), où il est en déplacement jusqu’à la fin de la semaine pour une réunion du Polynesian leaders group.

"Je vais suspendre ces décisions et rencontrer ces maires un par un et échanger avec eux sur les projets", a-t-il prévenu mardi.

"Nous sommes simplement sur un moratoire", a confirmé Jean-Christophe Bouissou, le porte-parole du gouvernement, mercredi à la mi-journée. "Ces dossiers n’ont pas été retirés du Conseil des ministres. Mais comme le disait le président il y a besoin de dialogue et de compréhension mutuelle : qu’est-ce que cette résolution, prise par le SPC et par certains maires si on comprend bien, signifie exactement sur le processus de décision et de concertation préalable ? Nous ne sommes pas sur un jeu politique. Simplement sur une recherche de bonne compréhension des méthodes de travail entre nous".

La résolution finale ratifiée par les maires polynésiens, jeudi dernier à l’issue du 27e congrès des communes, reproche notamment au gouvernement de ne pas suffisamment associer les élus municipaux aux projets de développement du Pays et laisse trois mois à l'Exécutif pour revoir sa copie.

"Je n’aurais pas besoin de trois mois pour modifier mon logiciel", prévenait mardi Edouard Fritch, en se disant "atterré" par ce texte.

Rédigé par JPV le Mercredi 10 Août 2016 à 17:02 | Lu 4957 fois






1.Posté par Kriss le 10/08/2016 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça y est, c'est reparti les petites guerres ... comme dans la cour de la maternelle !!
Y'en a pas un meilleur que les autres !

2.Posté par manu le 10/08/2016 18:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Completement cons ces maires. Les associer a quel projet ? Pour qu''ils viennent mettre des batons dansles roues pfft

3.Posté par Hirinake le 10/08/2016 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout cela vire completement a une piece de theatre enfantine...des gamineries qui prouvent bien que ces elites politiques et leurs sous-marins de cabinets taiseux, n'ont pas encore passe le stade de la puberte (j'ose meme pas dire maturite) politique. Cela devient insoutenable pour le quotidien de tous les concitoyens polynesiens....Pathetique !!!
Mea haama meama, o hoi i to outou mau fare, a a faaea i te poritita.

4.Posté par Heipua tinai le 11/08/2016 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En suspendant ces subventions mr fritch organise contre les maires une riposte repressive , ce n'est pas classe du tout et cela ma rappelle une certaine epoque , celle de son ecole politique , afffligeant ....

5.Posté par toto le 11/08/2016 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo il est ou le changement prôné par cette majorité ?????
Comment aller de l'avant en demandant le changement si on reprend les memes .... ?

6.Posté par Auriol vincent le 11/08/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'est pas ça la démocratie… je fais ce que je veux, quand j'ai envie !

Maintenant, je comprends bien notre président, les maires doivent comprendre leur environnement…

7.Posté par Fiuroa le 11/08/2016 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand t'as fait une connerie, faut pas etre surpris de recevoir une baffe
Les maires devraient le savoir!

8.Posté par paku le 11/08/2016 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand vous votez pour une bande d'élus autonomistes condamnés ça fait quoi ?
a méditer pour le week end.
et ça vous étonne

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 11/08/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION Edouard FRITCH, tu vas énerver tes pair(e)s sévères et maires, je parie qu'ils ne vont pas hésiter à bientôt te chanter la douce chanson du DROIT à des moyens convenables d'existence prévus par la Constitution :
Le RSA est un DROIT
Ah ça ira, ça ira, ça ira droit
Bientôt les colonisés on l'aura
Car ça suffit comme ça
(bis) hahahahahaha rollstahiti@gmaii.com

PS : n'oublie pas la malédiction du 22 octobre 2004/25 octobre 2004 : Cyril Tetuanui est le mari de Lana Tetuanui qui avait présidé la fausse-Flosse "élection" du 22 octobre 2004... grâce à ta (une des) 29ème(s) voix.

10.Posté par Manai le 11/08/2016 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le SPC doit avoir une dent contre le gouvernement pour passer cette gourde, maquillée par une résolution qui ne reflète manifestement pas l'opinion des Maires présents lors de ce congrès... J'aimerai bien connaitre la liste des rédacteurs (DGS et élus) de cette résolution. Je demande à Tahiti info d'enqueter sur ce point!

11.Posté par TAAHOA le 11/08/2016 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La maison commence t-elle à se fissurer ? Ne connaissez-vous pas Mr Cyril TETUANUI ? Posez la question aux élus municipaux de Tumaraa et à ses habitants, le couple TETUANUI fait la pluie et le beau temps là bas.

12.Posté par tuterai 58 le 11/08/2016 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'epouse senatrice,peut etre que cyril (encore un autre metteur de batons dans les roues, vous voyez a qui je fais allusion) briguerai celui de depute?Qui sait?ne dit on pas que l'appetit vient en mangeant?Attention a l'indigestion.

13.Posté par pif paf le 11/08/2016 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On remarquera que les communes de Pirae et de Teva i Uta ne sont pas concernées par ces suspensions.

Vive le cumul des mandats !!!!!!!!!

14.Posté par En même temps... le 11/08/2016 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a pas vraiment tord; les maires veulent plus de concertation, bah voila ils vont commencer par discuter plus en détail de ces subventions...
Pourquoi ils demandent ces subventions, de quelle manière ils veulent que le pays les accompagnent etc...
Pourquoi faire tout un foin de ça; EF les a entendu, et donné ce qu'ils veulent :p

15.Posté par beverly beaulieu le 11/08/2016 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup de commentaires sont affligeants et d'un niveau trés primaire, Il est normal pour des responsables politiques de demander à quoi servira cet argent public, une demande de subvention n'est pas automatiquement accordée, elle doit être fondée.

16.Posté par Droulet le 11/08/2016 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah !!!! On rigole bien en Polynésie, des fois c'est Président, des fois c'est le cartel des maires qui font semblant d'être en colère, on devrait tourner un film et passer ça dans les écoles pour faire marrer les petits.

17.Posté par TUTUA le 11/08/2016 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh oui, Monsieur TETUANUI veut être député, Mme Sénatrice, ils vont s'étouffer avec leurs millions à la fin du mois, population de Tumaraa, réveillez vous.

18.Posté par Fab. le 11/08/2016 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à force d'en demander trop d'un coup, on obtient un refus, c'est claire comme de l'eau de roche.
il doit y avoir une concertation entre les maires et le président, pour comprendre ce qui peut être bon et ce qui ne peut pas l'être, tout est une histoire d'argent.

19.Posté par FOURRIER le 11/08/2016 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la concertation est démocratique mais jamais bonne conseillère, car elle suscite des contre- pouvoirs qui inhibe l'action. L"élu doit prendre ces responsabilités et décider.Ce n'est pas à la cour des miracles de se projeter. Tu as tendu la main ils t-ont pris le bras tant pis pour toi. Un leader s'informe et décide mais ne se concerte pas . Aucun projet ne peut aboutir dans la concertation , les contre pouvoirs se mettent en place et la contestation prend le dessus. l'éléphant accouche d'une souris Ex ; parc aquatique devenu bouées flottantes , Mana a beach divisé en trois , parc de la Papeno devrait se réduire par des ballades en Poney.......etc Pour s'informer sur les projets il y a les enquêtes d'utilité publique pour affuter ses décisions et ensuite on les prend . Soit on est timonier de la pirogue soit capitaine de pédalo Il est temps de réagir!!!!

20.Posté par TAAHOA le 12/08/2016 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Cyril TETUANUI veut être député pour être auprès de sa dulcinée de sénatrice à Paris. Parce que en son absence, Monsieur s'ennuie ferme. Peut-être a t-il peur que sa vahine lui trouve un remplaçant à paris ?

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués