Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Fritch survole la bataille des européennes



PAPEETE, le 26 mai 2019 – L’abstention, même si elle se réduit par rapport à 2014, est sans surprise le premier grand vainqueur des européennes en Polynésie. Le deuxième est évidemment le Tapura qui confirme localement son fort ancrage, au moins militant, en vue des municipales.

Dans un scrutin marqué par une très forte abstention (voir ci-contre), le Tapura Huiraatira d’Edouard Fritch tire une nouvelle fois son épingle du jeu en sortant largement vainqueur des élections européennes de ce week-end en Polynésie française. Le Rassemblement National soutenu par Eric Minardi termine deuxième, devant un Europe Ecologie-Les Verts surprenant troisième et des Républicains bien en dessous des espérances de Gaston Flosse. Le Tavini pourra quant à lui se féliciter du nombre élevé de bulletins « nuls ».

LE TAPURA LOIN DEVANT

Même avec une aussi faible participation, la victoire du Tapura est nette et sans bavure avec les 15 731 voix pour 43,31% suffrages exprimés de la liste La République En Marche, sur laquelle figurait en 34e place le ministre et maire de Teva i Uta, Teari Alpha. Un résultat loin, très loin, du dauphin du jour, le Rassemblement National avec ses 5 968 voix et 16,43% des suffrages.
 
Comme lors des primaires de la droite fin 2016, de la présidentielle et des législatives de 2017 et évidemment des territoriales de 2018, Edouard Fritch remporte donc une nouvelle bataille politique locale face à ses adversaires directs. Mieux, en renvoyant le Tahoeraa/Les Républicains à la quatrième place en Polynésie, il inflige une lourde déconvenue à Gaston Flosse qui le premier avait tenté de politiser localement ces élections européennes.
 
S’il est impossible avec une telle abstention de tirer quelques conclusions que ce soit sur l’évolution des rapports de force politiques entre les trois grands partis Tapura, Tahoeraa et Tavini, cette victoire est une nouvelle démonstration de force en vue des municipales pour le parti majoritaire. Qui plus est, avec une campagne sérieuse, Edouard Fritch a pu au moins compter la mobilisation de ses militants dans l’optique de 2020.

COMMENT LIRE LA DEUXIEME PLACE DU RN ?

Vainqueur de ces élections européennes en France, le Rassemblement National prend la deuxième place du scrutin en Polynésie. Avec sa belle 25e place sur la liste du parti de Marine Le Pen, Eric Minardi ne passe pas loin du Parlement européen et peut encore rêver de devenir le premier eurodéputé polynésien en cas de Brexit et/ou de démissions pour non cumul des mandats lors des prochaines élections régionales de 2021.
 
Peut-on affirmer qu’Eric Minardi représente près de 6 000 voix en Polynésie ? Rien n’est évidemment moins sûr. Pour autant, le score du président du Te Nati Rassemblement National va lui permettre à l’avenir d’être un interlocuteur politique à ne pas négliger lors des scrutins locaux.

LA SURPRISE EUROPE ECOLOGIE-LES VERTS

Comme au plan national, la liste Europe Ecologie-Les Verts (EELV) s’invite à une surprenante troisième place en Polynésie avec 4 018 voix et 11,06% des suffrages. Difficile, là encore, de trouver une relation directe entre ce score et la place politique qu’occupe Heiura-Les Verts en Polynésie. Le parti écologiste local s’est bien lancé dans la campagne des européennes, mais très tardivement et timidement. Le score d’EELV semble en tous cas démontrer qu’au niveau local, comme en métropole, les préoccupations environnementales pèsent toujours plus lourdement dans la politique.

NOUVEAU REVERS DU TAHOERAA

Première personnalité politique à afficher officiellement et publiquement son soutien à la liste Les Républicains lors de cette campagne des européennes, Gaston Flosse comptait une nouvelle fois sur ce scrutin pour livrer un duel à distance avec Edouard Fritch. Et une nouvelle fois, l’ex-« fils spirituel » a infligé un large revers au leader du Tahoeraa. Les Républicains, héritiers du parti national historiquement majoritaire en Polynésie, terminent quatrième avec 3 410 voix pour 9,39% des suffrages. Et encore, on notera qu’ils ont pu compter sur le maire Tapura de Paea, Jacqui Graffe, qui a apporté plus de 700 voix au résultat final de la liste.

MAOHI NUI C’EST NUL ?

Encore plus difficile à interpréter que les autres partis, la mobilisation du Tavini Huiraatira n’en est pas moins palpable sur ce scrutin européen. Avec son appel à glisser un bulletin « I love Maohi Nui » dans l’urne, le Tavini ne peut évidemment pas revendiquer tous les bulletins « nuls » de cette élection. Pour autant, le petit jeu du parti indépendantiste semble avoir fonctionné. De 1 266 bulletins « nuls » en 2014, on est passé à 5 408 en 2019 ! Ce qui équivaut tout de même à 12,4% des suffrages exprimés.
 
Encore une fois, il n’est pas raisonnable de comptabiliser l’ensemble des bulletins « nuls » comme appartenant au Tavini. Mais le parti d’Oscar Temaru peut se féliciter de son « indiscutable (…) effet I love Maohi Nui », qui vaut toujours mieux qu’une absence complète sur un scrutin électoral à un an des municipales. D'un point de vue plus pessimiste, on se rappellera que la liste soutenue par le Tavini et sur laquelle figurait Tetuahau Temaru aux européennes de 2014 avait récolté 11 140 voix...

MIETTES ELECTORALES

Parmi les autres nombreuses listes en lice, 34 au total, on notera que celle portée par La France Insoumise se détache avec 4,12% et 1 497 voix en Polynésie. Quelques listes de mouvements ou de personnalités « connues » en Polynésie réussissent à glaner quelques voix. Nicolas Dupont-Aignan fait 2,61%, le Parti Socialiste 2,39%, les « patriotes gilets jaunes » 2,18%, François Asselineau 1,78% ou encore l’UDI 1,62%... Quatorze listes ont obtenu moins de 10 voix en Polynésie, parmi lesquelles quatre n’ont récolté strictement aucun suffrage.   

Les résultats en Polynésie française


Télécharger les résultats en détails sur les communes de Tahiti et de Moorea

Les résultats sur Tahiti et Moorea en un coup d'oeil


Les résultats complets archipel par archipel


Relire nos interviews

> Eric Minardi : "Je veux porter le fait nucléaire jusqu'au Parlement européen"


> Européennes : Le Tahoera'a "souhaite renouer avec Les Républicains"


> Tearii Alpha : "​En Europe, c’est La République en Marche qui sera notre relais"

Tearii Alpha, le maire de Teva i Uta et ministre de l'économie verte dans le gouvernement d'Edouard Fritch, est en 34e position sur la liste Renaissance, soutenue par La République en Marche pour les élections européennes.


> Moetai Brotherson : "Pour une relation directe, entre un Ma’ohi Nui souverain et l’Europe"


Présent en 2014, avec la candidature de Tetuahau Temaru sur une liste affiliée au Parti Socialiste, le Tavini Huiraatira s'intéressera cette année aux votes comptabilisés comme nuls au scrutin de samedi : "Plutôt que d'appeler à l’abstention, on demande aux électeurs d’utiliser ce vote pour dire qu’ils ne sont pas contre l’Europe, mais qu’ils veulent une Europe partenaire direct d’un Ma’ohi Nui indépendant. D’où l’idée de ce bulletin I Love Ma’ohi Nui.", explique le député souverainiste Moetai Brotherson.

Quelle est la différence entre vote nul et vote blanc ?

Le vote nul est souvent présenté comme une « erreur de manipulation ». Volontairement ou non, le bulletin comporte un signe de reconnaissance, qui contrevient au secret du vote. Il peut s’agir d’un bulletin annoté ou déchiré, non réglementaire (format, couleur, papier…) ou déposé sans enveloppe ;

le vote blanc est une absence de choix d’un candidat ou d’une liste, qui reste neutre mais qui marque le fait que l’électeur a tout de même tenu à se déplacer. Il peut prendre la forme d’une enveloppe vide ou d’un bulletin vierge qui doit avoir les mêmes caractéristiques (taille, couleur, grammage) que les bulletins des candidats. Dans les faits, seules les machines électroniques proposent réellement une option « vote blanc », car, dans les bureaux de vote classiques, les bulletins blancs ne sont pas distribués.

Les bulletins blancs et nuls ont longtemps été traités de la même façon. Mais les choses ont changé depuis la loi du 21 février 2014. Désormais, « les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins ».
 

le Dimanche 26 Mai 2019 à 04:00 | Lu 6051 fois

Tags : EUROPEENNES





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Juin 2019 - 18:05 Deux taureaux arrivent à Tahiti par avion

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net