Tahiti Infos

Fritch expose les priorités du Pays à la nouvelle ministre des Outre-mer


Tahiti, le 24 mai 2022 – Le président Édouard Fritch s’est entretenu mardi matin par visioconférence avec la nouvelle ministre des Outre-mer Yaël Braun-Pivet. L’occasion de lui exposer les dossiers qui représentent une priorité pour la collectivité.
 
Le président Édouard Fritch a dialogué ce mardi matin avec la nouvelle ministre des Outre-mer, Yaël Braun-Pivet qui succède à Sébastien Lecornu. Avocate de formation et députée des Yvelines depuis 2017, Yaël Braun-Pivet était aussi la présidente de la commission des Lois de l’Assemblée nationale. Dans ce cadre elle avait auditionné le président M. Édouard Fritch en 2019 lors de la première grande modernisation du statut de 2004 demandée par le Pays.
 
Ce premier contact entre le président du Pays et la nouvelle ministre s’est établi par visioconférence. Un échange cordial au cours duquel les grands dossiers de la Polynésie française ont pu être abordés, indique un communiqué transmis par la présidence dans la journée. Il a notamment été question du renouvellement des partenariats financiers avec l’État arrivant à échéance, tels que la convention Santé et le 3e Instrument Financier. La demande d’une solidarité nationale pérenne a également été faite, afin que l’État participe au financement de la PSG et plus particulièrement au RSPF pour venir durablement en soutien aux Polynésiens les plus vulnérables.
 
Le renforcement de la présence française dans la région pour affermir l’axe indopacifique, la question de la modernisation du statut de la collectivité ont également été abordés. Concernant la tendance inflationniste qui affecte le Pays, Édouard Fritch a exposé les difficultés que cette situation entraine pour la population et souhaité que l’État puisse contribuer à l’effort budgétaire déjà engagé, à l’instar des dispositifs mis en place en métropole.
 
Au sujet de la situation de l’aéroport international de Tahiti Faa’a, Édouard Fritch a souhaité que l’État soit plus actif, afin que ce dossier trouve une issue rapide après trois années de blocage et la récente annulation de la concession d’EGIS par la Cour administrative d’appel.
 
La ministre des outre-mer s’est engagé à appuyer les demandes de la Polynésie française, mais souhaite "faire du sur-mesure et avoir une approche spécifique de chaque collectivité"

le Mardi 24 Mai 2022 à 20:17 | Lu 1106 fois