Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


France: les start-up du numérique toujours plus tirées par l'international



PARIS, 11 juin 2014 (AFP) - Les jeunes entreprises françaises du numérique ont affiché une bonne croissance en 2013, de plus en plus tirée par leur succès à l'international, selon une étude publiée mercredi par le cabinet EY (ex-Ernst and Young) et l'association France Digitale.

Dans le cadre de ce baromètre annuel, 116 start-up de l'Hexagone financées par le capital-risque, regroupant un total de 7.566 salariés en 2013, ont communiqué leurs données en termes de performance économique et sociale sur la période 2012-2013.

"Dans un contexte toujours incertain", les sociétés interrogées affichent "une hyper-croissance avec un chiffre d'affaires total en hausse de 43%", résument EY et France Digitale.

Cette croissance est surtout portée par un fort développement à l'international, le chiffre d'affaires réalisé par ces start-up hors de France ayant ainsi presque doublé entre 2012 et 2013 - passant de 445 millions d'euros en 2012 à 881 millions en 2013.

L'étude s'arrête notamment sur les plus petites structures réalisant un chiffre d'affaires compris entre 0 et 5 millions d'euros, "très dynamiques" et dont la croissance du chiffre d'affaires à travers le monde atteint 99%, contre 71% en France. "Il est important de préciser que ces sociétés rencontrent plus de difficultés sur le marché européen où la croissance moyenne n'est que de 48%", est-il souligné.

Par ailleurs, indique le baromètre, 24% de ces sociétés ont déjà des "capital-risqueurs" étrangers à leur capital.

Côté emplois, les effectifs des 116 start-up interrogées ont augmenté de 22% entre 2012 et 2013, avec 1.376 emplois créés. "Pour 91% des contrats, il s'agit de CDI" et "70% des effectifs totaux sont portés par les sociétés ayant un chiffre d'affaires inférieur à 50 millions d'euros", est-il précisé.

"Contrairement aux entreprises de taille importante, le salaire des dirigeants ne représente en moyenne que le double du salaire des salariés au sein des ces start-up", notent également EY et France Digitale.

Concernant l'aide à l'innovation, 75% des sociétés interrogées ont eu recours au Crédit impôt compétitivité emploi (CICE) et seulement 17% au Crédit impôt innovation (CII). 54% d'entre elles ont en outre le statut de Jeune entreprise innovante.

"Il est remarquable de voir que nos sociétés numériques sont très performantes à l'international, et ce dès leur plus jeune âge. Cela explique l'intérêt croissant des investisseurs et industriels étrangers pour les start-up françaises", résume Xavier Lorphelin (France Digitale).

kd/lgo/gf

Rédigé par () le Mercredi 11 Juin 2014 à 06:12 | Lu 301 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies