Tahiti Infos

Forte hausse du tarif de transport d’énergie facturé à l’EDT


Carte du réseau de transport électrique de la TEP, sur Tahiti.
Carte du réseau de transport électrique de la TEP, sur Tahiti.
PAPEETE, 26 décembre 2016 - Le tarif du transport de l’énergie électrique facturé à la société EDT aura augmenté de 41 % fin 2017. Près de 400 millions Fcfp de recettes supplémentaires attendues en année pleine à partir de 2018 doivent contribuer au financement des investissements de la SAEM TEP.

"Le montant du tarif de transport d'énergie électrique en haute tension par la SAEML TEP dans le cadre de sa concession de transport de l'énergie électrique sur l'île de Tahiti du 9 juin 1989 est fixé à 2,35 Fcfp par kWh sur le périmètre de la concession (île de Tahiti), à compter des facturations du 1er mars 2017 aux exploitants des réseaux de distribution et à 2,75 Fcfp par kWh (…), à compter des facturations du 1er septembre 2017 (…)", détaille un arrêté pris le 15 décembre dernier par le Conseil des ministres. Depuis 2005, le tarif était de 1,95 Fcfp par kilowattheure (kWh).

Cette augmentation de 41 % des charges liées au transport de l’énergie électrique facturé à la société EDT-Engie doit permettre de contribuer au financement du programme d’investissements structurants actuellement conduit par la société d’économie mixte Transport d’énergie électrique en Polynésie (SAEM TEP). En année pleine, à compter de 2018, la TEP envisage une augmentation de son chiffre d’affaires de l’ordre de 400 millions Fcfp. La principale réalisation concerne le chantier de la boucle Nord. C'est à dire l’installation d’un réseau de transport haute tension permettant de désenclaver la côte Est de Tahiti. L'investissement de plus de 4,2 milliards Fcfp est financé à hauteur de 2,5 milliards de Fcfp par le Contrat de projets et sur fonds propres par la TEP.

Le transport d’énergie électrique sur son réseau moyenne et haute tension, facturé à la société Electricité de Tahiti est l'unique source de revenus de la TEP, qui dispose du monopole de cette activité sur Tahiti. Détenue à 51 % par le Pays, 39 % par EDT, 5 % par la banque Socredo et 5 % par l'AFD, la société d’économie mixte a développé un chiffre d’affaires de 907 millions Fcfp en 2015. Elle prévoit de réaliser 918,5 millions Fcfp de CA en 2016, sur la base d’une hypothèse de croissance de 1,3 %, alors qu’elle a constaté une baisse d’activité de l’ordre de 10 % entre 2010 et 2015.

La TEP gère actuellement un réseau de 250 kilomètres de lignes de moyenne (20 000 et 30 000 volts) et haute tension (90 000 volts) sur l’île de Tahiti. En 2015, ce maillage a servi au transport de 465 gigawattheures (GWh), depuis les unités de production électrique vers le réseau EDT. En 2016, 471 GWh devraient être acheminés, selon l’hypothèse de croissance retenue par la société d'économie mixte.

De 2,55 Fcfp par kWh en 1988, le tarif de transport d'énergie électrique en haute tension par la SAEML TEP avait été diminué à 2,45 Fcfp/kWh durant les années 90 avant d’être fixé à 1,95 Fcfp/kWh en 2005. Ce tarif était demeuré inchangé depuis.

Quel impact sur le prix de l’électricité ?

L’augmentation des coûts liés au transport de l’énergie facturé à l’EDT par la TEP sera répercutée, au franc le franc, sur les usagers. Toute chose égale par ailleurs, il pourrait s’agir d’une augmentation moyenne de 40 centimes par kWh du prix de vente public de l’énergie dès le 1er mars, suivie d’une seconde, identique, au 1er septembre. Mais c’est sans compter avec le coût du carburant utilisé pour la production énergétique.
La formule tarifaire du prix de l’électricité est établie depuis décembre 2015 par l’avenant 17 à la convention de concession de distribution de l’énergie électrique de Tahiti, signée entre la Pays et la société EDT-Engie.
Le tarif de l’électricité est révisé chaque année le 1er mars (exceptionnellement le 1er septembre) lors de la fixation, entre le concessionnaire et le Pays, du "Revenu autorisé" qui intègre notamment, au franc le franc, une compensation des coûts de l’énergie.
Les charges de transport facturées par la TEP représentent actuellement près de 5 % de ces coûts. Par comparaison, la charge la plus lourde et la plus volatile est celle liée aux carburants. Elle représente près du tiers du total des dépenses engagées pour produire l’énergie électrique à Tahiti. Depuis mars 2016, le coût du carburant EDT n’est plus lissé par le biais du Fonds de régulation des prix des hydrocarbures (FRPH), mais répercuté à l’usager, sur la base d’une estimation annuelle. Si ce coût s’avère différent de l’estimation, la différence est imputée au 1er mars de l’année suivante dans la formule tarifaire, avec une action déterminante sur le prix public de l’énergie électrique, à la hausse ou à la baisse.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 26 Décembre 2016 à 11:42 | Lu 9173 fois