Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Forte activité sismique entre la Nouvelle-Calédonie et Fidji



Forte activité sismique entre la Nouvelle-Calédonie et Fidji
SUVA, mercredi 7 août 2013 – La région située entre la Nouvelle-Calédonie et Fidji a connu mercredi une forte activité sismique, caractérisée par une série de secousses sous-marines de magnitudes situées entre 5,7 et 5,9 sur l’échelle ouverte de Richter.

À Vanuatu, au Sud-ouest de l’île de Mallicolo, le plus puissant de ces séismes a été mesuré à 5,9 sur l’échelle de Richter.

L’épicentre a été localisé à 90 kilomètres au Sud de Lakatoro (Mallicolo), soit 140 kilomètres au Nord-ouest de Port-Vila, à 4h46 (locales, GMT+11), à une profondeur de 8,5 kilomètres en-dessous du niveau de la mer, rapporte l’institut géophysique américain USGS, basé à Denver (Colorado).

Localisation et visualisation de cet événement sismique aux adresses suivantes : ICI

Google Maps : ICI

Ce séisme a été suivi d’une réplique de magnitude 5,7 sur l’échelle de Richter, survenue à 5h21 (locales), à une profondeur de 13,9 kilomètres en-dessous du niveau de la mer.

Peu avant, à 4h05 (locales, heure de Nouvelle-Zélande, GMT+13), un autre séisme de magnitude 4,5 frappait au Sud des îles Kermadec, à une profondeur de 175 kilomètres en-dessous du niveau de la mer, selon les mêmes sources.

Enfin, entre Fidji et la Nouvelle-Calédonie, deux séismes, de magnitudes respectives de 5 et de 5,7, sont aussi survenus dans la nuit de mardi à mercredi, respectivement à 1h01 et mardi à 22h41 (locales, GMT+12), à une profondeur de 10 kilomètres en-dessous du niveau de la mer.

L’épicentre de ces deux secousses a été localisé à équidistance entre Fiji et la Nouvelle-Calédonie, à environ 660 kilomètres au Sud-ouest de Nadi (Fidji) et 685 kilomètres à l’Est-sud-est de Wé (îles Loyauté, Nouvelle-Calédonie).

Pour tous ces événements survenus en mer, aucun dégât ni blessé n’a été immédiatement signalé.
Aucune alerte au tsunami n’a été émise par le centre régional d’alerte (Pacific Tsunami Warning Centre, PTWC, basé à Pearl Harbour, Hawaii).

La plupart des îles de la Mélanésie, ainsi que toutes les régions du Pacifique concernées régulièrement par cette forte activité volcanique et sismique, constituent ce qu’il est convenu d’appeler la "ceinture de feu du Pacifique", zone à très forte sismicité et à haute concentration de volcans actifs, qui englobe aussi bien les îles de la Mélanésie (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon, Vanuatu) que celles, plus au Nord, de la Micronésie (Marianne du Nord, Guam), au Sud, une zone polynésienne incluant la Nouvelle-Zélande et Tonga et plus à l’Est, la région d’Hawaii en formant une sorte de fer à cheval inversé.

Rédigé par PAD (Flash d’Océanie) le Mardi 6 Août 2013 à 20:42 | Lu 1051 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués