Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Floraisons de nos arbres tahitiens (1re partie)



La floraison impressionnante d’un flamboyant, sur fond de cocotiers et de lagon.
La floraison impressionnante d’un flamboyant, sur fond de cocotiers et de lagon.
Tahiti, plus qu’aucune autre île, a fait de la mixité de sa population, de sa faune et de sa flore un atout précieux. En termes de flore justement, dès que les premiers colonisateurs maohi ont occupé les îles polynésiennes, ils y ont introduit des plantes qui leur étaient utiles ; lorsque les Européens arrivèrent, à partir du XVIIIe siècle, mais plus encore au XIXe, ce fut un véritable déferlement de nouvelles espèces, parmi lesquelles certaines destinées à des plantations (coton, vanille, cacao, café…), des plantes ornementales vite devenues invasives et redoutables pour la flore indigène et endémique (tulipier du Gabon, miconia, lantana…), mais aussi des plantes ornementales inoffensives et de grande qualité, rapidement adoptées par les Polynésiens parce qu’elles égaillaient leur environnement.
Grâce à ces apports passés, au fil des saisons, souvent sans qu’il soit besoin de sortir du parc ou du jardin de son hôtel, le visiteur peut assister à des explosions de couleurs sur certains arbres ornementaux ; ce kaléidoscope est particulièrement chatoyant entre novembre et mars, mais il perdure, pour nombre d’espèces, tout au long de l’année. D’autant que certaines d’entre elles fleurissent en plein hiver austral, ce qui permet aux paysages de Polynésie, et tout particulièrement de Tahiti, d’être en permanence constellés de magnifiques taches colorées. Une riche palette qui inspire, aujourd’hui encore, nombre d’artistes et que nous vous invitons à découvrir, sachant que si notre liste présente de très belles espèces d’arbres, elle est, faute de place, loin d’être exhaustive. Mais du moins les plus spectaculaires figurent-elles dans cette promenade …

Textes et photos : Daniel Pardon
(avec l’aide de Michel Guérin)


Retrouvez la 2e partie dans 2 semaines, dans votre Tahiti Infos du 16 février 2017

Bauhinia variegata, l'orchidée du pauvre

Floraisons de nos arbres tahitiens (1re partie)
Originaire de l’Amérique du Sud tropicale, l’arbre à orchidées fait partie de la grande famille des Fabacées. On compte plus de 250 espèces dans le genre Bauhinia, toutes originaires de la même zone géographique et de nombreux hybrides ont vu le jour. En Polynésie française, les arbres à orchidées ont une utilisation exclusivement ornementale, mais dans certains pays, ces arbres ont de nombreux usages médicinaux (l’écorce permettrait de lutter contre les ulcères).

Cassier jaune, pluie d’or

Cassia fistula
Cassia fistula
Originaire du Sud Est asiatique, le cassier d’or, de la famille des Fabacées, perd ses feuilles au moment de sa floraison, ce qui met en relief le jaune d’or de ses prodigieuses grappes florales. C’est sans doute l’un des plus beaux arbres ornementaux introduits en Polynésie française. Dommage qu’il ne fleurisse qu’entre décembre et mars !

Cassier rouge

Cassia javanica x grandis
Cassia javanica x grandis
L’arbre à l’origine de cette floraison est le fruit d’une hybridation entre deux espèces de cassiers très généreux en termes de fleurs. Cet hybride a une floraison si spectaculaire qu’il a très vite été dispersé dans toute la ceinture tropicale pour orner parcs et jardins, et il fait l’unanimité partout. Lors de la floraison, ses branches semblent littéralement couvertes de manchons carmin, d’une beauté sans pareille.


Cassier rainbow (variété rose panaché)

Cassia x nealii
Cassia x nealii
Originaire de Hawaii, cet hybride de Cassia fistula et de Cassia javanica a été mis au point en 1925, il y a donc un peu moins d’un siècle. Le cassier rainbow est recherché pour ses grappes de fleurs qui peuvent atteindre 80 cm de longueur. Comme beaucoup d’hybrides, il ne produit que très rarement des fruits, sa raison d’être étant purement ornementale.



Cassier rainbow (variété jaune)

Cassia x nealii
Cassia x nealii
A partir de l’hybridation, à Hawaii, de Cassia javanica et de Cassia fistula, les cultivars de Cassia x nealii ont été multipliés, afin d’obtenir différentes nuances de coloration ; certains, comme celui-ci, produisent des grappes de fleurs d’un jaune très pâle, aussi fournies que celles mêlant le jaune et le rose.


Flamboyant

Delonix regia
Delonix regia
Originaire de Madagascar, cet arbre, de la famille des Fabacées, est largement répandu dans toute la ceinture tropicale, alors qu’il devient rare dans son île, à cause de la déforestation massive. Le flamboyant a la particularité de former une gousse aplatie enfermant de nombreuses graines, gousse qui reste sur l’arbre jusqu’à la floraison suivante.7 Delonix regia Flamboyant jaune

Le flamboyant jaune est beaucoup moins répandu que le rouge, mais il est, malgré tout, très présent à Tahiti, où il fournit toute l’année une ombre appréciable ; sa floraison est aussi spectaculaire que celle de son “cousin” vermillon. L’hybridation de flamboyants jaunes et rouges produit, quant à elle, de magnifiques fleurs panachées.


Crête de coq

Native du Brésil, la crête de coq fait partie de la famille des Fabacées. L’arbre produit des grappes de fleurs très denses durant une grande partie de l’année, contrairement aux autres érythrines qui ne fleurissent que durant l’hiver austral. Ce très bel arbre ornemental apprécie plus les climats sub-tropicaux (voire tempérés) que les climats tropicaux trop chauds et humides, où il s’adapte toutefois.

Rédigé par () le Mardi 7 Février 2017 à 16:53 | Lu 3463 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies