Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Ferme aquacole à Hao : la société Tahiti Nui Ocean Foods est créée



Le groupe UPLD ce jeudi à l'assemblée de Polynésie lors du vote du 4e collectif budgétaire 2014.
Le groupe UPLD ce jeudi à l'assemblée de Polynésie lors du vote du 4e collectif budgétaire 2014.
PAPEETE, le 30 octobre 2014. La société locale Tahiti Nui Ocean Foods, filiale du groupe chinois Tian Rui International Investment a été officiellement enregistrée le 13 octobre dernier au répertoire des entreprises polynésiennes. L'annonce a été faite, ce jeudi après-midi à l'Assemblée de Polynésie, par le représentant UPLD, Antony Géros alors que les représentants participaient au vote sur le 4e collectif budgétaire 2014 du Pays. C'est cette société de droit local qui doit démarrer l'activité de la ferme aquacole de Hao par les investisseurs chinois : au total il est prévu une centaine de milliards de Fcfp d'investissement sur 15 ans.

L'information révélée par le représentant de l'opposition Antony Géros a été confirmée par le gouvernement. Le président polynésien avait lui aussi fait une allusion à la création de cette société dans sons discours dans la matinée. "Le projet de ferme aquacole à Hao prend forme. La société polynésienne chargée de son exploitation a été constituée et dotée en capital. Les visites sur site se multiplient et tous les acteurs travaillent de conserve pour l’aboutissement au plus tôt de ce projet. Je pense raisonnablement que les premiers permis de construire seront délivrés à la fin de cette année" avait indiqué Edouard Fritch. Ce jeudi après-midi, Nuihau Laurey le vice-président a indiqué que les investisseurs chinois avaient doté le capital de cette société locale d'un premier versement de 6 millions de dollars (environ 570 millions de Fcfp). Le capital social de cette SAS Tahiti Nui Ocean Foods doit atteindre à terme 1 milliard de Fcfp selon ce qui avait été convenu entre le Pays et le groupe chinois. Le vice-président du Pays a également annoncé que les investisseurs du groupe Tian Rui seraient présents au cours du week-end prochain à Hao, accompagnés par une délégation du gouvernement et notamment le ministre de l'équipement Albert Solia. Il s'agira certainement d'avancer sur les constructions à venir sur le site (sur 24 hectares de terres du Pays) pour véritablement lancer l'activité d'aquaculture.

La création de la SAS Tahiti Nui Ocean Foods, société "que nous attendions depuis un an et demi" selon les déclarations d'Antony Géros révèle en revanche une surprise de taille. En effet, sur le répertoire des entreprises, la SAS apparaît avec deux codifications. L'une correspond bien à des activités d'aquaculture; la seconde en revanche correspond au "commerce de gros d'articles d'horlogerie et de bijouterie". Le vice-président a promis que le ministre de l'Equipement interrogerait durant le week-end les investisseurs chinois au sujet de cette bizarrerie. Oscar Temaru dans les rangs de l'UPLD s'est immédiatement inquiété des difficultés des artisans locaux dans ce secteur de la bijouterie "si on accepte que des étrangers investissent dans ce secteur".


Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 30 Octobre 2014 à 14:59 | Lu 1860 fois







1.Posté par Mathius le 30/10/2014 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement qui pensait que les chinois était des philanthropes?
Ils savent par avance qu'une véritable ferme aquacole ne sera jamais rentable, pour moi c'est l'arbre qui cache la foret.
Par contre j'ai bien souvenirs que si ifremer n'avait pas mis des bâtons dans roues du japonais Asahi dans les années 70, il y aurait de la reproduction de naissains de nacre par bassin, qui aurait débouché sur une véritable industrialisation de la perle de culture. Les chinois ont inversé la stratégie d'approche pour la même cible, ce qui est très malin.
Le scandale est infremer qui a l'époque avait affirmé qu'ils étaient capable de faire mieux qu'Asahi.
Ils ont rien fait et Flosse garde le silence car il était bien présent lorsque infremer a contre carré le projet d'´Asahi en sous commission du septième plan chez le gouverneur, il ne croyait pas en avenir économique de la perliculture

2.Posté par Bonobo le 31/10/2014 06:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et une ferme aquacole dans un atoll qui a la ciguataera, la aussi ça va être une première mondiale.
Ce n est pas le loup dans la bergerie, c est le tamanoir dans la fourmillière
Ils vont se gaver,..., tous!

3.Posté par emere cunning le 31/10/2014 06:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mathius,
ah oui, "le bel arbre qui cache la forêt" ! Quel culot monstre vous avez de la ramener ! Et si vous débutiez par la poutre que vous avez dans l'oeil en nous parlant de vos essais "propres" et de vos philanthropes de... Hao justement (y'a pas de hasard) qui se sont débinés sans trop se retourner sur vos malades, sur vos déchets nucléaires enfouis et vos failles que vous vous contentez de surveiller pendant que nos populations des atolls voisins angoissent que ça pète un jour.
Ne parlons même pas de la "FrancAfrique" (au débat sur LCP hier soir) en concurrence avec les chinois pour exploiter et commercer sans que leurs populations en profitent vraiment vu la pauvreté qui sévit dans ces ex-colonies françaises d'Afrique. Il faut vraiment être le dernier des c*ns pour oser.

4.Posté par emere cunning le 31/10/2014 06:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Mathius (suite),
Quant à vos petits malins de l'Ifremer, sachez que, comme je l'ai entendu à maintes reprises, Gaston Flosse s'est toujours plaint que nous n'ayons jamais pu véritablement profiter de leurs recherches (contrairement à la Calédonie) malgré les subventions non négligeables dont ils ont bénéficié année après année. Et ce n'est pas faute d'avoir demandé des comptes à ces nantis de votre système qui, eux, en ont bien profité.

5.Posté par Kaddour le 31/10/2014 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble qu'il fut un temps où l'IFREMER (ex CNEXO) se vantait de fonctionner avec très peu de subventions. La vente des brevets, de leur technologie leur permettait de fonctionner sans trop demander de rallonge à l'état français. Sachant les difficultés d'obtenir quelque chose de l'état pour financer la recherche, il n'y a là rien d'étonnant ! Ce n'est pas pour rien que nos chercheurs émigrent, comme d'ailleurs pas mal de locaux diplômés de haut niveau !!!
@Emere (P4) Pourquoi la Nouvelle Calédonie aurait-elle plus "profitée" de ces recherches que le pé'ï ? La réponse à cette question mériterait bien des débats! Ne serait-ce pas à cause de la "gourmandise" des élus locaux ?

6.Posté par Mathius le 31/10/2014 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Eméré
malgré tes dénis tu n'écriras jamais l'histoire des essais nucléaires côté civil.
La veritė fini toujours par se faire connaître.
Gaston Flosse est éternellement lié en sa qualité de polynésien par la marionnette qu'il fut pendant les 40 années les essais nucléaires .
T'es petits enfants l'apprendront a l'école, comme nous avons appris nos ancêtres les gaulois.
A chacun ses fantômes .

7.Posté par emere cunning le 02/11/2014 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Kaddour, Mathius,
"Ne serait-ce pas à cause de la "gourmandise" des élus locaux ? "
De la gourmandise que de réclamer des écoles, une université et toutes les infrastructures auxquels tous les citoyens EN PRINCIPE FRANCAIS peuvent prétendre ? La Constitution Française dit que nous sommes tous égaux en droits, mais pour quelques uns comme vous, les français de Polynésie ont eu droit aux essais de la bombe atomique française, et basta, leurs élus n'ont qu'à dire merci et se la fermer. Même pas honte en plus de le reconnaître et de faire porter le képi aux autres SANS JAMAIS ASSUMER VOS RESPONSABILITES. Ceci dit, continuez comme ça, nous sommes trop heureux de vous voir sous votre vrai visage on ne peut faire plus MINABLE. HAAMA 'ORE !

8.Posté par santucci le 02/11/2014 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

regaeder bien sur google ce qu'avait écrit etienne TEPARII sur se qui concernent hao!!!!!

9.Posté par Tutua . le 08/11/2014 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P9
j'ai connu étienne en France et c'est moi qui l'ai encouragé à revenir àTahiti

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Janvier 2021 - 14:31 Des orques aperçues aux Îles Sous-le-Vent

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus