Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Faratea ne sera plus un port international mais un "hub de pêche"



Faratea en 2009 (photo Taiarapu-Est)
Faratea en 2009 (photo Taiarapu-Est)
PAPEETE, le 15 avril 2015 - Les rêves de grand port international à la Presqu'île sont définitivement enterrés par le gouvernement. A la place, Faratea accueillera un "hub de pêche et des métiers de la mer", bâti avec des fonds privés. 1000 emplois pourraient être à la clé.

Fini les grandes ambitions internationales pour Faratea. La baie située à Faaone ne sera jamais le deuxième port international de Tahiti, mais pourrait devenir le centre de toute la pêche polynésienne.

"L'important pour Faratea, et c'est ce qui a été fait aujourd'hui, c'est d'acter le fait que Faratea ne sera plus le port porte-container de l'avenir pour Tahiti, car ce ne n'est pas possible. Ça va permettre de revoir le schéma directeur du Port Autonome de Papeete, qui va prendre des dispositions pour évoluer dans son développement" expliquait Albert Solia, ministre de l'Équipement, à l'issue du Conseil des ministres.

Selon lui, il y avait urgence à trancher : "Vous savez que nous avons investi 4,5 milliards sur ce projet, qui aujourd'hui ne fonctionne pas." Les raisons de cet échec : aucun des investisseurs potentiels qui a visité le site n'a souhaité s'intégrer au projet, car ils estimaient que le coût de 120 milliards Fcfp était sous-estimé, l'espace à terre (25 hectares tout de même selon un communiqué du gouvernement) insuffisant, et le potentiel de containers à décharger insuffisant pour justifier cette débauche de moyens.

Un hub de pêche pour des centaines d'emplois

A la place, c'est un "hub de pêche" qui pourrait voir le jour. "Mais si l'étude économique montre que des développements complémentaires au niveau de l'aquaculture ou de la réparation navale (seraient utiles) par exemple, ils pourraient y trouver leur place."

Le projet pourrait ressembler à celui imaginé par une étude réalisée en 2006, au moment où plusieurs pistes étaient étudiées pour ce site. À l'époque, le projet aurait pu se monter à 25 milliards Fcfp sur 5 ans, fournir 300 emplois pendant la construction, puis entre 800 et 1000 emplois direct et indirects en fonctionnement.

De l'espoir pour les habitants de la Presqu'île

Des chiffres qui redonnent espoir aux populations locales. Selon le maire de Taiarapu-Est, Anthony Jamet, "on attend beaucoup de cette zone, qu'il y ait au moins un projet qui naisse là et qu'il y ait un début d'exécution le plus rapidement possible. Il y a une forte demande pour ces emplois. Pour la qualification on pourra former les gens, au moins une partie, et justement le CFPA est dans la zone. Ca fait chaud au cœur à la population des choses comme ça."

Pour le maire, le fait de faire venir des investisseurs étrangers est plutôt un atout pour le projet. Il n'a vraiment qu'une seule remarque à faire : "ce que nous voulons, c'est un développement équilibré et harmonieux du secteur, pour éviter de perturber la quiétude de la zone. Si les gens aiment vivre ici, c'est pour la qualité de vie. Mais le président nous a assuré lors de sa visite que la commune serait associée à la discussion pour le contenu de ce projet."

Le ministre de l'Équipement a aussi communiqué sur la méthode qui va être suivie pour attirer les investissements internationaux dans ce grand projet : "On va faire le même schéma que pour le Tahiti Mahana Beach, donc on lance un Appel à manifestation d'intérêt. Donc nous allons lancer une étude économique très rapide, d'ici le mois de juin, qui permettra ensuite de faire le lancement de cet AMI."

Où sont passés les 4,5 milliards investis à Faratea ?

Selon Albert Solia, un milliard de francs a été consacré à la darse (bassin rectangulaire destiné à l'accostage des cargos), et 3,5 milliards à l'aménagement à terre : hangars, voirie…

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 15 Avril 2015 à 17:21 | Lu 3441 fois







1.Posté par Zorro le 15/04/2015 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est qui le pretentieux qui voulait en faire un port international. Du flosse pur jus

2.Posté par Pomare Teriihinoiatua Joinville le 16/04/2015 06:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Port mis en place pour l'ami des phosphates de Mataiva

3.Posté par bob le 16/04/2015 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel gachis à l'époque si on peu rattraper le coup , et tupai en ruine + d'un milliard sur le dos des contribuables plus personne n'en parle

4.Posté par bob le 16/04/2015 07:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vu les travaux realisé ça ne vaut certainement pas 4,5 milliard ou sont les hangars faut pas prendre les gens pour des ignares ce sont encore des travaux sur évalué et l'argent redistribué en dessous de table

5.Posté par Stouf le 16/04/2015 07:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo !
Enfin un projet cohérent, structurant et qui vise un reel besoin. Rajoutez y la réparation navale, en la déménageant de Papeete vers Faratea , pour y permettre la maintenance de ces navires, des yachts et des navires qui passent déjà par la cale de halage ou le dock flottant et vous aurez 20/20 !

6.Posté par Jean Coza le 16/04/2015 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des porte-containers à, au mieux, quelques thoniers rouillés sans capitaine et sans matelots. Encore un délire du mégalo qui se barre en quenouille.
L'avenir; le "Mieux que Waikiki" de Punaauia va se transformer en une ou deux pensions de familles (amies) cernées par des favellas de squats.
Et, malgré cela, les trisomiques du Tahoeraa continueront d'écouter les airs de pipeau du grand prévaricateur.

P.S.: Désolé pour les trisomiques si je les compare à des militants du Tahoeraa, mais la touche "erase" de mon PC est cassée. Sinon j'aurai remplacé par lobotomisés.

7.Posté par boran le 16/04/2015 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les pomares et compagnies mahois independantistes et soutenus par les paresseux de souche ont une grande geule,
mais dites moi , oui vous ,
qu'avez-vous fait depuis que vous etes reconnu en tant qu'adulte ? critiquer! raler!, rouspeter!, grogner!,casser!,ronfler!,!!!!...
Gaston est le plus grand travailleur que Tahiti ait connu que vous le vouliez ou non.. lui a fait une chose alors que vous ..........

8.Posté par Pascal ALBERT le 16/04/2015 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sacré Boran,

C'est vrai que 4,5 milliards à gaspiller, c'est un vrai travail, qui n'est pas à la portée de tout le monde.

9.Posté par Fab. le 16/04/2015 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A FARATEA il y a déjà des hangars de construit dans la zone industrielle de TARAVAO pour accueillir certaines entreprises
de plus il est légitime que FARATEA ne devienne pas un port international, car la houle est trop importante pour les bateaux de gros tonnages qui risqueraient l'accident (erreur d'appréciation du constructeur de l'époque qui est la société MARTIN BOUYQUES).
Il est évident maintenant que FARATEA à FAAONE / TARAVAO est a venir à se développer si les bonnes décisions sont prise pour créer de l'emploi pour les gens qui veulent un travail pour subvenir à leurs besoins.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Juin 2021 - 09:06 Te'avaro dépouillée de son sable

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus