Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Exploitation du bois d’acajou : licenciements en masse



Exploitation du bois d’acajou : licenciements en masse
SUVA, vendredi 28 juin 2013 (Flash d’Océanie) – La société Fiji Hardwood Corporation (FHC), qui exploite plusieurs sites de culture de bois d’acajou, a annoncé en fin de semaine dernière par voie de préavis le licenciement de quelque 187 de ses employés.
Cette société semi-gouvernementale, créée il y a une quinzaine d’années afin de lancer la filière acajou dans cet archipel, est depuis la cible des accusations de la part du syndicat de la fonction publique (Fiji Public Service Association, FPSA), via son Secrétaire Général Rajeshwar Singh.
Ce dernier estime que dans ces licenciements, la procédure prévue par la loi (y compris un préavis de trente jours et l’amorçage d’un processus de consultations) n’a pas été respectée.
Fiji Hardwood Corporation, en annonçant ces licenciements en masse, a indiqué son intention de donner à tous les intéressés un mois de congés en lieu et place d’indemnités.
La FPSA, pour sa part, considérant que les employé »s ont été mis devant le fait accompli, a annoncé son intention de porter l’affaire devant les tribunaux.
Dans un premier temps, le syndicat cherchera à obtenir de la justice un jugement conservatoire permettant de geler cette procédure de licenciements, qui touche en premier lieu les employés d’une scierie et d’une menuiserie de la société, les deux sites appelés à fermer.
Quant à la société, elle invoque les mauvais résultats des exercices de ces dix dernières années, ainsi que la nécessité de se donner les moyens d’être plus « compétitive » sur les marchés internationaux en modernisant l’outil de travail.
Plusieurs membres de l’équipe de direction, il y a quelques jours, ont aussi été remerciés.
Depuis sa création en 1998 et jusqu’en 2004, la FHC aurait reçu d’importantes subventions gouvernementales, de l’ordre de 15,9 millions de dollars fidjiens (6,5 millions d’euros), rapportait cette semaine le site Fijilive.
Le gouvernement s’était aussi porté garant sur un total cumulé en emprunts de l’ordre de 21,4 millions de dollars fidjiens (8,7 millions d’euros) contractés en 2010, selon les mêmes sources.

pad

Rédigé par () le Samedi 29 Juin 2013 à 05:55 | Lu 495 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus