Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Eto : "La nouvelle Star est un rêve accompli"



PAPEETE, le 07 décembre 2017 - Contacté pour participer à la Nouvelle Star et à The Voice, le chanteur Eto a finalement vécu l'aventure télévisée Nouvelle Star. Un challenge, vécu comme un rêve, sur lequel il revient. Il s'est arrêté à deux doigts de la finale, heureux. La fin de son aventure n'est pas une défaite.

Professeur d'économie gestion au lycée Aorai, Eto Teissier s'avance dans la cours de son établissement pour se présenter. Les élèves, en passant, le félicitent pour son parcours. Lui s'arrête, sincèrement touché. Il pose un regard doux sur ses admirateurs du jour. Remercie pour les mots offerts. Les lumières de la scène et les plateaux télévisés ne l'ont pas aveuglé. En toute simplicité, il revient sur ces derniers mois et ses allers-retours en métropole pour participer à l'émission de télé-crochet la Nouvelle star.

Si le public n'a appris la fin de son aventure qu'il y a une semaine, lui sait depuis septembre qu'il n'est plus dans la course. Il a eu le temps de prendre du recul et de penser à ses projets.


Tahiti infos : Que gardez-vous de cette aventure parisienne ?

Eto : "L'excitation, la fierté, mais aussi la fatigue, le stress. C'est un truc de malade, je suis super content. La Nouvelle star est une émission qui me faisait rêver petit, un challenge, c'est aujourd'hui un rêve accompli. Je savais depuis le début que je ne gagnerais pas. Je crois que pour se distinguer il faut de la technique bien sûr, mais aussi du cœur. Il faut dégager des émotions. J'ai ça, et c'est ce qui m'a permis d'aller loin, mais je n'ai pas la technique. Certains de mes concurrents avaient les deux, je ne pouvais pas rivaliser."

Tahiti infos : Vous parlez de fierté, c'est-à-dire?
Eto : "Je suis fier de mon parcours, mais aussi d'avoir emmené la Polynésie si loin. Depuis le début, je suis très suivi. D'ailleurs la semaine dernière, quand le public a appris que je n'étais plus dans la course j'ai reçu de très nombreux messages de félicitation. Nombreux sont ceux qui ont parlé de fierté, de simplicité."


Tahiti infos : Vous parlez aussi de stress et de fatigue, les enregistrements ont été éprouvants ?
Eto : "La première fois, pour les sélections de juillet, je suis arrivé de Tahiti la veille du Jour J, à 19 heures. J'étais chez amis, on a un peu bringué. Les sélections avaient lieu à Bordeaux sur une journée entre 8 heures et 20 heures. Je suis passé l'avant dernier, j'ai attendu toute la journée. Il y avait des caméras partout, dans la salle d'audition mais aussi dans la salle d'attente, je voyais les autres concurrents au niveau certain, ce qui me stressait. J'essayais de ne pas le montrer, de rester dynamique, de ne pas laisser transparaître ma fatigue."

Tahiti infos : Et finalement tout s'est bien passé.
Eto : "En effet, j'ai joué du ukulele et chanté Rossignol et un chant polynésien. Le jury comptait quatre membres, Benjamin Biolay, Cœur de Pirate, Dany Synthé et Nathalie Noennec. Il fallait trois voix minimum pour être sélectionné, j'en ai eu quatre. C'était un vrai coup de cœur du jury."


Tahiti infos : Comment la suite s'est-elle passée?
Eto : "De la même façon. Tout s'est enchaîné très vite. Le tournage des quatre étapes de sélections s'est fait sur quatre jours fin septembre. Une nouvelle fois je suis arrivé la veille du marathon. Les épreuves avaient lieu à l'Elysée Montmartre à Paris. Le niveau avait encore augmenté. On commençait tôt le matin, on terminait vers 22 ou 23 heures. Si on était retenu, on allait ensuite bosser, notamment pour la deuxième épreuve. Il fallait malgré tout ne rien montrer, rester courageux, faire preuve d'un moral d'acier."

Tahiti infos : Comment votre aventure s'est-telle terminée?
Eto : "Bien. J'ai quand même compté parmi les onze derniers! J'avais passé les trois premières épreuves. J'ai vu après que le jury avait hésité entre moi et l'autre candidate. Ils ont bien fait de prendre Ofé, ils ont misé sur la jeunesse. Et puis, si je me débrouille bien avec les chansons polynésiennes, c'est parfois un peu difficile pour le reste. Elle peut tout chanter. Et bien le chanter."

Tahiti infos : Comment vous êtes-vous retrouvé à la Nouvelle Star?
Eto : "Ce sont eux qui m'ont appelé après avoir vu des vidéos sur internet. En parallèle, j'ai aussi été contacté pour participer à The Voice, les sélections avaient lieu quelques jours plus tard, en juillet. Je suis resté à la Nouvelle star car deux émissions cela faisait trop et ce n'était pas très correct de faire les deux. Teiva LC a fait The Voice, moi la Nouvelle star, on a ouvert des portes, j'encourage les plus jeunes à aller eux aussi. J'ai des contacts que je partage avec tous ceux qui le souhaitent."

Tahiti infos : Quels sont vos projets ?
Eto : "Je reviens de l'île de Pâques où je suis allé chanter. J'aimerais aller à Hawaii et en Nouvelle-Zélande pour compléter mon circuit dans le triangle polynésien. Par ailleurs, j'envisage une tournée en France où j'ai un nouveau public. En avril, j'aimerais aller chanter à Bordeaux, Montpellier, Toulouse. Je dois contacter les associations d'étudiants de Polynésie pour monter cette tournée. Et puis en juin, je voudrais essayer de toucher un nouveau public au Japon."

Tahiti infos : Comment réussissez-vous à tout mener de front, la musique, votre travail d’enseignant, vos projets artistiques, votre famille ?
Eto : "J'essaie de jongler. Ce qui n'est pas toujours facile. Le boulot, la famille, le sport, la musique. Il y a deux choses qui m'aident à tenir, le sport, qui me forge un mental d'acier et ma femme, qui est toujours là pour moi au bon moment. Quand je suis à quelques mètres du but, que je baisse les bras, elle est là et, grâce à elle, je vais au bout. L'amour repousse tous les maux."

Avec Christophe Maé.
Avec Christophe Maé.

Qui est Eto?

Un artiste de 28 ans, né en Polynésie "dans une famille bringueur". Ce qui l'a probablement aidé à apprécier la musique. Il a commencé la guitare à 16 ans. "Ma voix est venue ensuite. À la base c'était plutôt l'instrument mais je me suis aperçu, notamment grâce à La Nouvelle star que je pouvais aussi bien chanter. Je vais prendre des cours pour améliorer ma technique." En 2014, il s'est fait remarquer par le producteur Alain Zikprod. En 2015, il a remporté le premier festival Guitare. La sortie de son premier clip a coïncidé avec le début de son aventure télévisée. Récemment, Eto a fait la première partie de Vianney (septembre 2017) et de Christophe Mae (octobre 2017). En parallèle, il est entré dans l'éducation nationale. "J'ai beaucoup de cousins et j'aime être auprès de la jeunesse, l'encourager à avancer et à se donner. Pour ça, l'enseignement et la musique, sont assez complémentaires." Il est titulaire de son poste d’enseignant en économie gestion depuis 2015.



Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 7 Décembre 2017 à 09:34 | Lu 3089 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance