Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Escrime – Litige à la fédération : Le champion d’Océanie "empêché de partir"


Le monde sportif se serait bien passé d’un nouveau litige fédéral après celui de la boxe, du rugby et de la pétanque. Suite à notre article du 22 janvier dernier, le maître d’armes Arnaud Bellanger, président d’un des deux clubs ayant « boudé » la première compétition de la saison fédérale, a voulu apporter un droit de réponse. Nous avons contacté Bruno Sanchez, l’actuel président de la fédération polynésienne d’escrime, qui a refusé notre demande d’interview.


Lors des Océania en octobre
Lors des Océania en octobre
Au problème lié à la non participation des deux clubs de Papeete et de Taravao à la première compétition fédérale de la saison est venu se greffer un deuxième souci : six jeunes escrimeurs, dont le champion d’Océanie U17 en titre Jérémy Shan Sei Fan, n’auraient pas eu le feu vert de la fédération pour leur participation aux prochains championnats d’Océanie se déroulant à Melbourne dans deux semaines. SB

Arnaud Bellanger et ses élèves
Arnaud Bellanger et ses élèves
Parole à Arnaud Bellanger :
 
Pourquoi n’avez vous pas participé à la première compétition trimestrielle fédérale ?
 
« Au mois d’août, au début de la saison, la fédération nous a imposé un nouveau tarif d’affiliation augmenté de 100%. On a demandé des justifications, des procès verbaux d’assemblée générale, ce qui est statutaire et légal, en sachant que nous n’avons pas été conviés à une quelconque assemblée générale. A ce jour, début février, nous attendons toujours une copie du PV d’assemblée générale qui définit et qui explique cette augmentation. Sans réponse et sans explications de la fédération, notre affiliation n’a pas été validée. »
 
La fédération polynésienne d’escrime ne respecterait pas les règles administratives ?
 
« Au niveau administratif, rien n’est fait de manière transparente, rien n’est fait dans les règles, les règles s’adaptent en fonction du président et du bureau fédéral sans concertation, sans respect des règles de base de la vie associative qui sont dans les statuts de la fédération et dans la loi. »
 
Il y avait déjà eu des soucis lors des Océania ?
 
« On avait soulevé cette question du respect des lois avant les Océania. Nos licenciés ont ramené 4 médailles sur les 5 obtenues, dont plusieurs victoires par équipe avec 11 enfants médaillés. Suite à cela, les enfants n’ont pas été valorisés. Au lieu de féliciter notre médaillé d’or, on lui a reproché de ne pas avoir porté la veste de la fédération qui par ailleurs ne porte pas la mention « Tahiti ». On a pourtant arboré le drapeau polynésien sur le podium. »
 
« Le litige a commencé parce que je voulais faire respecter les règles de base, ils m’ont alors viré de mon poste alors que je suis venu de métropole exprès et que j’ai une longue expérience, en décrétant que je ne correspondais plus, que je n’étais pas bon, mais les résultats ont prouvé la valeur du travail effectué. Du coup, ils ne pouvaient que dire « regardez, ils n’ont pas mis le bon t-shirt. Nouméa a été la goutte d’eau. »
 
Le champion d’Océanie ne pourra pas partir pour la prochaine compétition ?
 
« On a une compétition dans quinze jours à Melbourne, du 16 au 18 février, les Championnats d’Océanie. Six jeunes ont demandé à partir, dont le champion d’Océanie en titre, des personnes qui se sont licenciées à la fédération et dont on a des copies des licences. D’ailleurs, elles n’auraient pas pu participer à Nouméa en octobre si elles ne l’avaient pas été. La fédération leur a dit non, parce que le club n’est pas affilié. Mais elles sont licenciées en direct avec la fédération, pas à travers le club qui lui a les problèmes administratifs cités précédemment. »
 
« Résultat, les parents ont déposé une requête auprès du tribunal des référés de manière à ce que les procédures qui sont légales, qui sont statutaires, soient respectées dans la sélection. Il est vraiment dommage de devoir aller en justice pour pouvoir inscrire en compétition des enfants de 17 ans dans une compétition où ils représentent Tahiti, et le champion en titre de surcroit. » Propos recueillis par SB

Rédigé par SB le Vendredi 2 Février 2018 à 11:48 | Lu 4395 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti