Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Escrime – Fédération du Fenua : La nouvelle fédération prête à prendre la relève


Vendredi 8 mars, les représentants de la fédération d’escrime du fenua ont organisé une conférence de presse à Mamao. Son président Cyrille Viriot a annoncé officiellement que les escrimeurs de Polynésie qui le souhaitent pourront participer aux prochaines Océania U17 prévus du 26 au 28 avril à Wellington, en Nouvelle Zélande.


La nouvelle fédération a proposé une compétition dimanche
La nouvelle fédération a proposé une compétition dimanche
La fédération d’escrime du Fenua, présidée par Cyrille Viriot, a organisé une conférence de presse vendredi matin à Mamao dans la salle d’entrainement du club Aito. Le contexte de l’escrime en Polynésie est actuellement tendu puisque le Pays a porté plainte au pénal contre la fédération gérée par Bruno Sanchez et Jean Cunéo. Suite aux récentes déclarations de Bruno Sanchez, Cyrille Viriot a voulu rétablir certaines vérités.
 
Rappelons qu’après un an d’enquête administrative de la direction de la jeunesse et des sports, la fédération de Bruno Sanchez s’est vue retirer son agrément ainsi que sa délégation de service public. Elle ne peut donc plus siéger au comité olympique de Polynésie, elle ne peut plus organiser de championnats de Polynésie, elle ne peut plus appliquer le mot « Polynésie » dans sa dénomination et elle ne peut plus représenter la Polynésie à l’international.
 
Le Pays a de surcroit porté plainte au tribunal pénal en janvier 2019 pour mise en danger d’autrui, faux et usage de faux et détournement de fonds publics comme Tahiti Infos l’a détaillé dans un article précédent. Le Pays aurait en sa possession des factures originales de fournisseurs différentes de celles qui ont été remises par la fédération de Bruno Sanchez, modifiées avec un logiciel de type Photoshop. Les manquements à la sécurité sont documentés par des images tournées par la télévision locale. SB

Arnaud Bellanger, Cyrille Viriot et Yves Charbonnier
Arnaud Bellanger, Cyrille Viriot et Yves Charbonnier
Quatre points ont été abordés par Cyrille Viriot :
 
Premier point : « Il ne faut pas faire d’amalgame entre la fédération de Bruno Sanchez et Jean Cunéo et la fédération d’escrime du fenua. La fédération d’escrime du fenua respecte les règles de sécurité. »
 
Deuxième point : « Après avoir limogé en septembre 2017 le Maître Arnaud Bellanger, qui a depuis porté plainte au tribunal du travail pour salaires non payés, la fédération de Bruno Sanchez n’a pas pu retenir plus de six mois son nouveau Maîtres d’armes Ndofféne Ndiaye. Officiellement, Bruno Sanchez vous dira qu’il est parti car son grand-père était malade, en réalité, lui non plus ne recevait pas ses salaires. M. Ndiaye a menacé de porter plainte, c’est pour cela que Jean Cunéo a versé près de deux millions des francs à M. Ndiaye, entre salaires impayés et billets d’avion, pour éviter un nouveau procès. »
 
Troisième point : « Bruno Sanchez a réclamé à la télévision quatre millions au Pays pour partir aux Océania. En dehors de son arrogance hallucinante, on ne comprend pas ce chiffre car pour envoyer dix tireurs, le montant est plutôt de 1,5 million. Par ailleurs, depuis sa création, la fédération de Bruno Sanchez n’a jamais pris en charge les frais, ce sont les parents qui les ont pris en charge, voici des justificatifs dans ce classeur. Bruno Sanchez utilise la calomnie pour tenter d’arriver à ses fins. Et pour ce qui est des faux servant à détourner de l’argent public, Bruno Sanchez est nul en informatique, contrairement à Jean Cunéo. »
 
Quatrième point : « On aurait espéré que Bruno Sanchez soit démasqué bien avant mais l’enquête administrative a demandé du temps. Nous attendons l’agrément du Pays et nous sommes confiants. Pour la délégation, cela me semble difficile qu’elle nous soit octroyée avant les Oceania. Grâce à nos démarches auprès de la confédération océanienne d’escrime, nous avons malgré tout obtenu que les tireurs de Polynésie puissent concourir sous la bannière de l’OFC. Nous sommes bien évidemment ouverts à tous les escrimeurs de Tahiti. Certains parents de l’autre fédération nous ont déjà appelés et nous sommes à leur disposition. Nous œuvrons avant tout pour les enfants contrairement à Bruno Sanchez qui œuvrait avant tout pour lui-même. » Propos recueillis par SB

Rédigé par SB le Mercredi 13 Mars 2019 à 17:57 | Lu 812 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net