Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Erreur médicale fatale lors de la pose d'un anneau gastrique : peine confirmée en appel pour le chirurgien



PAPEETE, le 3 juin 2016 - L’ancien président du syndicat des médecins libéraux de Polynésie Française, Pascal Szym, a vu sa peine de 12 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire confirmée jeudi en appel.

Le praticien, ancien chirurgien à la clinique Cardella, avait écopé de 12 mois de prison avec sursis en juillet 2015 suite au décès accidentel d'une patiente obèse de 23 ans, qu'il opérait dans le cadre de la pose d'un anneau gastrique. La cour d'appel a confirmé cette condamnation jeudi. Pour sa défense, Pascal Szym avait plaidé l'aléa thérapeutique. Le médecin avait aussi fait valoir les milliers d'opérations de pose d'anneau gastrique qu'il estimait avoir déjà réalisées sans problèmes, une opération de routine pour ce chirurgien. Son avocat avait requis sa relaxe pure et simple.

Opération de routine

L'avocat de la famille de la défunte, lui, s'était attaché à démontrer que le chirurgien avait dû s'y reprendre à plusieurs reprises pour insérer correctement dans l'abdomen de sa patiente l'aiguille de Palmer, une longue seringue destinée à créer une poche de gaz pour libérer de l'espace et poser l'anneau. C'est avec cette aiguille que le duodénum de la malheureuse avait été transpercé. En état de choc, elle devait décéder quatre jours plus tard d'une pancréatite aigue nécrotico-hémorragique. Le drame remonte à décembre 2008.

Le chirurgien avait reconnu avoir piqué à plusieurs reprises dans différentes directions. S'appuyant sur la littérature médicale, la défense avait relevé que les taux de complication en pareilles circonstances pouvaient grimper à 37, 5 % dès deux tentatives, et jusqu'à 100 % à plus de trois tentatives.

Rédigé par Raphaël Pierre le Vendredi 3 Juin 2016 à 15:50 | Lu 15788 fois







1.Posté par pits le 06/06/2016 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
c'est malheureux de lire que même les articles relatant des faits se protège de toutes implications ou de soutiens aux victimes.
Bref, c'est désolant de lire et de voir qu'on attend une grosse erreur qui a coûté la vie d'un humain soit pris en compte.
Si vous relatiez et faisiez l'enquête du nombre de personne ayant subit des erreurs de boucher (excusez moi le terme non approprié puisque ce n'est pas un diplôme pas encore reconnu ou pas encore passé).
Nous avons assez souvent des pratiquants attendant la validation de leurs diplôme ou de justifier de leurs obtentions du diplômes et bizarrement au fil des années personnes ne s'en soucis.
Attendez-vous que cela arrive à des personnes très haut placé pour prendre en compte une vie?
Et les victimes arrêtez de dire que cela arrive à tout le monde ou que l'erreur arrive aussi au médecin.
Punaise, il est payé pour sauvé des vies et ne commettre aucune erreur, c'est ce qui fait la réputation d'un médecin.
Quand un pseudo médecin ou médecin transitoire (sans diplôme) se permet de faire DES ERREURS et qu'il sacrifie des vies et ben se sont vous les victimes et vous les vrais médecins qui en souffré.
Alors agissez au lieu de regarder.

2.Posté par TARTONPION le 06/06/2016 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le nom du chirurgien n'est pas inconnu lorsqu'on soulève le sujet de complications pendant l'intervention. il a fait pas mal de dégats chez d'autres patients également. il était temps que quelqu'un porte plainte. c'est dommage qu'il ait fallu qu'une vie soit perdu pour en arriver là.

3.Posté par simone grand le 06/06/2016 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour éviter cela, mettons en place un grand programme de lutte contre l'obésité.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués