Tahiti Infos

Enoa Vial décroche le bronze en Eau Libre aux Championnats de France


La natation tahitienne a encore décroché un podium aux Championnats de France Eau libre grâce à Enoa Vial (à droite).
La natation tahitienne a encore décroché un podium aux Championnats de France Eau libre grâce à Enoa Vial (à droite).
Tahiti, le 25 juin 2023 - La natation tahitienne a obtenu des résultats honorables lors des Championnats de France Eau Libre 2023 qui ont eu lieu ce week-end à Dunkerque. Enzo Kernivinen (10 km), Rohutu Tehaui (5 km) et Ragihei-Kura Timo (5 km) ont décroché des classements respectables dans leur catégorie d’âge et Enoa Vial a permis aux couleurs tahitiennes de décrocher une médaille de bronze au 5 km en juniors 1.

La 31e édition des Championnats de France Eau Libre organisée à Dunkerque dans le nord de la France a mis en scène quatre jeunes représentants tahitiens, Enoa Vial, Rohutu Teahui et Ragihei-Kura Timo sur le 5 km samedi, et Enzo Kernivinen pour sa part en lice sur le 10 km dimanche. Tahiti s’était distinguée sur l’épreuve en 2022 avec le titre de championne de France féminine juniors 1ère année de Lili Paillisse sur le 10 km, mais la natation tahitienne ne pouvait compter sur elle cette année. La jeune fille nage désormais sous les couleurs de Hyères. Les quatre nageurs tahitiens encadrés par Anis Billi leur entraîneur au sein du Centre de Performance Polynésien (CPP) nourrissaient des ambitions à Dunkerque. Pas celles de jouer les premiers rôles au classement scratch mais plutôt de se distinguer dans leur catégorie d’âge respective. Et ce fut notamment le cas pour Enoa Vial qui a remporté la médaille de bronze en juniors 1 samedi sur le 5 km. Le jeune nageur du CNP a couvert la distance en 59’ 50’’ (33e au scratch sur 65 partants). La natation tahitienne décroche ainsi un 3e podium consécutif aux Championnats de France Eau libre après ceux de Naël Roux en 2021 et Lili Paillisse en 2022.
 
Rohutu Teahui qui, comme Ragihei-Kura Timo, avait été autorisé à participer au Championnat de France grâce à une autorisation spécifique de la Fédération française, a bouclé son 5 km en 1 h 02’ 22’’ (41e au scratch) et pris la 7e place de la catégorie juniors 1. Ragihei-Kura Timo s’est classée 12e féminine en catégorie benjamines-juniors 1 bouclant son 5 km en 1 h 08’ 04’’ (39e au scratch sur 58 partantes).

Match dans le match avec les Calédoniens
 
En cette année des Jeux du Pacifique qui auront lieu aux Îles Salomon en fin d’année, il était intéressant de comparer les performances des Tahitiens à celles des Calédoniens présents à Dunkerque. Et si les nageurs calédoniens ont un bilan d’ensemble un peu meilleur que celui des Tahitiens mais sans avoir néanmoins décroché de podium, c’est d’abord parce que leurs représentants étaient plus âgés. Mais ce fut serré car si Enoa Vial et Rohutu Teahui ont fait respectivement 33e et 41e du 5 km, les Calédoniens Loann Cayuela, Luke Mercier et Timothé Erout ont terminé 30e, 38e et 57e. Les Calédoniennes Maiana Flament (11e) et Mariane Denamile (25e) ont fait mieux que Ragihei-Kura Timo mais celle-ci n’est pas vraiment une spécialiste de l’eau libre et sa performance à Dunkerque est d’autant plus méritante. Un seul tahitien en lice dimanche sur le 10 km en la personne d’Enzo Kernivinen. Le nageur du CNP/CPP a bouclé son parcours en 2 h 07’ 08’’ pour prendre la 28e place du scratch sur 40 partants et la 8e place en juniors 2. Ce fut encore serré avec les Calédoniens, Loann Cayuela, Luke Mercier et Thimothé Erout qui terminent respectivement 27e, 30e et 33e.
 
Anis Billi a brièvement dressé un bilan du déplacement à Dunkerque : “C’est la 3e année que Tahiti participe aux Championnats de France Eau Libre et à chaque fois, l’un de nos nageurs est monté sur un podium. Cela démontre la constance de notre travail et outre le podium d’Enoa, nous sommes satisfaits du bilan cette année avec trois nageurs qui se classent dans le top 8 de leur catégorie d’âge. C’est une première expérience très positive pour nos jeunes”.

À noter également la performance d’Enzo Costa-Lacombe, un ancien espoir de la natation tahitienne maintenant licencié à Frontignan du côté de Montpellier qui est monté sur la 3e marche du podium juniors 3 sur le 5 km samedi en signant un chrono de 55’ 17’’ et qui a été sacré vice-champion de France juniors 3 le lendemain sur le 10 km en 1 h 58’ 02’’. Lili Paillisse a pris la 5e place en juniors 2 féminine du 10 km en 2 h 08’ 50’’. Si les jeunes Tahitiens étaient en action dans le nord de la France, Aurélie Thomassin, Jean Diaz et Moanatea Smith, tous trois de I Mua, et Bernard Costa, du CNP, ont nagé ce week-end à Antibes dans le cadre des France Maîtres Natation. Les “anciennes” gloires de la natation tahitienne ont aussi servi, à leur niveau la cause du fenua.

Rédigé par Patrice Bastian le Dimanche 25 Juin 2023 à 10:30 | Lu 1176 fois