Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



En octobre 2014, la hausse de 169% de croisiéristes dope les résultats du tourisme



Le 12 octobre 2014 à Papeete, 3500 touristes débarquaient en ville de deux bateaux de croisières, le "Silver Shadow" et le "Celebrity Solstice".
Le 12 octobre 2014 à Papeete, 3500 touristes débarquaient en ville de deux bateaux de croisières, le "Silver Shadow" et le "Celebrity Solstice".
PAPEETE, le 26 janvier 2015. En octobre 2014, la fréquentation touristique s’établit à 17 546 touristes, soit une hausse de 20,4 % par rapport à octobre 2013 selon l'étude conjoncture publiée par l'ISPF (institut de la statistique de Polynésie française). Cette progression du nombre de touristes s’explique exclusivement par la hausse du nombre de croisiéristes (+ 169,3 %), alors que le nombre de touristes terrestres, qui représente 70 % des touristes, recule de 2,6 %. La croisière accueillant à son bord 60 % de nord américains et 20 % d’européens a permis, avec la présence de trois bateaux supplémentaires, d’attirer plus de touristes de toutes les zones émettrices. Dans l’ensemble, seuls les effectifs des marchés asiatique et sud-américain sont en baisse par rapport à octobre 2013. En cumul depuis janvier, le nombre de touristes accueillis en Polynésie française croît de 9,6 % par rapport à 2013. Sur les 12 derniers mois étudiés par l'ISPF (d'octobre 2013 à octobre 2014) cela donne un nombre total de 177 572 touristes accueillis en Polynésie.

En octobre 2014, la hausse du nombre de touristes venus visiter la Polynésie française s’explique entièrement par l’arrivée de 3 300 croisiéristes supplémentaires, accompagnant l’offre en cabine qui a fortement progressé avec la venue de trois navires supplémentaires (le M/S Wind Spirit, le Pacific Princess et le Silver Shadow), faisant de Papeete le point de débarquement et d’embarquement de leurs circuits intra-polynésiens. Le tourisme terrestre qui représentait 87 % des touristes en octobre 2013, recule de 2,6 % ce mois-ci (- 300 touristes) pour représenter 7 touristes sur 10. Malgré cette baisse des effectifs terrestres qui concerne l’ensemble des principaux marchés émetteurs, excepté les marchés européen et nord-américain ; le nombre de nuitées terrestres progresse de 6,7 % grâce au rallongement de la durée moyenne de séjour. En cumul depuis janvier, les effectifs des tourismes terrestre et flottant progressent respectivement de 3,3 % et 42,4 % par rapport aux dix premiers mois de 2013.

En octobre 2014, la fréquentation des hôtels de Polynésie française est en hausse de 5,6 % par rapport à octobre 2013. Les résultats sont favorisés par l’augmentation de la fréquentation des grands marchés émetteurs (Europe, Amérique du nord et Pacifique), malgré une baisse du nombre de chambres vendues à la clientèle japonaise. Dans le même temps, l’offre en chambre diminue de 2,8 %, permettant une amélioration de 5,7 points du coefficient moyen de remplissage qui s’établit à 72,5 %. Depuis le début de l’année 2014, le coefficient moyen de remplissage s’établit à 63,7 % en progression de 2,8 points par rapport à la même période en 2013.

Rédigé par Etude ISPF le Lundi 26 Janvier 2015 à 12:11 | Lu 542 fois







1.Posté par Didier le 27/01/2015 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En nombre de touristes cela est parfait, mais en ce qui concerne l’intérêt pour la Polynésie et principalement les commerçants cela reste à prouver.
Depuis plusieurs mois, les hôtels bloquent complètement la sortie de clients de leurs hôtels sur Bora Bora et les prix pratiqués pour les envoyer sur la grande terre sont prohibitifs et les commentaires sur l’intérêt d’une visite de Vaitape dissuasifs. Pour ce qui concerne les touristes des bateaux, oui ils sont nombreux mais invisibles également. De plus, ils ont certainement dépensé toute leur économies dans le prix de la croisière car leurs achats sont inexistants. Il est préférable de recevoir moins de touristes mais qui dépensent.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Octobre 2020 - 19:56 Le shark feeding condamné

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus