Tahiti Infos

Éliane Tevahitua interpelle Edouard Fritch sur Burger King


Tahiti, le 20 juillet 2022 – La représentante Tavini, Eliane Tevahitua, a interpellé le président du Pays dans une nouvelle question écrite à l'assemblée, sur l'implantation future de l'enseigne Burger King en Polynésie française et ses effets sur le surpoids et l'obésité au fenua.
 
Après l'annonce de l'ouverture de trois premières enseignes Burger King en Polynésie à partir de 2023, la représentante Tavini, Eliane Tevahitua, a adressé mardi une nouvelle question écrite au président du Pays, Édouard Fritch, au sujet de la lutte contre le surpoids et l'obésité au fenua. Pointant du doigt la "situation sanitaire catastrophique" du territoire avec "70% des Polynésiens en surpoids dont 40% sont obèses", l'élue dénonce le rôle de la surconsommation d'aliments "nocifs, riches en sucre, en graisse et en sel que l'on trouve à foison dans les plats servis dans les établissements de restauration rapide". Et la représentante de rappeler les "longues files d'attente" au guichet des restaurants McDonald's pour se convaincre du succès de ces fast-foods au fenua.
 
"Priorité absolue" du Pays
 
Mais surtout, Eliane Tevahitua rappelle au président du Pays ses engagements à "faire de la lutte contre le surpoids une priorité absolue du Pays" et une "clause obligatoire de toutes décisions du Pays", notamment via le schéma d'organisation sanitaire. "Plus prosaïquement, votre gouvernement s'est engagé, du moins sur le papier, à inféoder toutes décisions publiques à l'aune de cette priorité absolue visant à fournir aux Polynésiens un environnement nutritionnel et alimentaire sain", résumé l'élue Tavini. Or pour la représentante indépendantiste, le "silence assourdissant" du président du Pays sur l'annonce de l'ouverture des Burger King n'est pas cohérent avec les vœux pieux du gouvernement sur l'alimentation saine en Polynésie.
 
L'élue de l'opposition qui conclue également sa question écrite en demandant où en est aujourd'hui la mise en œuvre de la réglementation relative à la commercialisation et la distribution alimentaire, dans le cadre du "programme d'action sur l'alimentation équilibrée 2019-2023". Ou encore qui demande au président du Pays "quand" sera respecté l'engagement pris "d'élargir la taxation des produits alimentaires sucrés aux aliments riches en graisses et en sel ?" Réponse du Pays attendue dans les prochaines semaines.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 20 Juillet 2022 à 15:58 | Lu 3900 fois