Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Élections en cascades dans le Pacifique américain



Élections en cascades dans le Pacifique américain
PAGO-PAGO, jeudi 22 novembre 2012 (Flash d’Océanie) – Dans la foulée des présidentielles américaines, les élections se sont succédé à un rythme soutenu ces derniers jours dans les territoires américains du Pacifique.

Aux Samoa américaines, en milieu de semaine, le scrutin donnait vainqueur Lolo Matalasi Moliga au poste de Gouverneur et Lemanu Peleti Mauga comme Vice-gouverneur, au cours de la dernière ligne droite dans a course à ce poste-clé.
Le « ticket » Lolo-Lemanu a emporté quelque 55 pour cent des suffrages, contre le duo rival, constitué par Faoa Aitofele Sunia et Taufete’e John Faumuina (47,1 pour cent, selon les résultats officiels).

Lolo Matalasi Moliga avait occupé les fonctions de Président du Sénat territorial et a aussi présidé, plus récemment, aux destinées de la banque territoriale de développement.
Le Vice-gouverneur Lemanu Peleti Mauga est Sénateur et officier de l’armée américaine en retraite.
Il s’agissait d’un second tour entre les deux équipes ayant réalisé les meilleurs score à la majorité relative à l’issue du premier tour, le 6 novembre 2012.
Début novembre 2012, le chambre des représentants (21 membres) a été renouvelée au terme d’autres élections territoriales.
Par ailleurs, le représentant sortant des Samoa américaines au Congrès, à Washington, Faleomavega Eni Hunkin, a retrouvé son siège pour la treizième fois avec une avancée confortable (54 pour cent des suffrages) sur ses concurrents.
Les scores les plus élevées, chez les autres candidats en lice, n’ont pas dépassé les quatre pour cent.

Pour les sièges de représentants au sein du Congrès américain, les deux autres territoires de Guam et des Marianne du Nord avaient aussi voté, le 6 novembre 2012.
Pour les Marianne du Nord, le représentant sortant Gregorio Kilili Sablan (sans étiquette) a remporté un troisième mandat, mettant ainsi en échec son rival républicain Ignacia "Acha" Demapan.
À Guam, la Démocrate Madeleine Bordallo a elle aussi conservé son siège à Washington (contre son rival républicain Frank Blas Junior) et entame ainsi un sixième mandat.
À l’assemblée territoriale de Guam, début novembre 2012, les Démocrates ont pris le contrôle de 9 des 15 sièges.

À Palau, le 14 novembre 2012, huit jours après les élections, Tommy Remengesau a été déclaré Président de ce petit État insulaire librement associé aux États-Unis en battant son adversaire et Présidant sortant, Johnson Toribiong.
La campagne avait été marquée par des accusations de corruption à l’encontre du Président sortant, et en particulier de détournement des fonds versés à ce pays pour l’hébergement de cinq anciens détenus Ouighours de la prison de Guantanamo.
Tommy Remengesau avait déjà occupé le poste de Président de Palau, au cours de deux mandats consécutifs, entre 2001 et 2008.

pad

Rédigé par PAD le Jeudi 22 Novembre 2012 à 05:30 | Lu 461 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus