Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Élections américaines : les élus locaux réagissent



PAPEETE, le 9 novembre 2016 - Coup de tonnerre dans le paysage politique international. Après des mois de questionnement et des heures de suspense, c'est finalement Donald Trump, candidat républicain, qui a remporté l'élection présidentielle américaine. Il a devancé la candidate démocrate, Hillary Clinton. L'ancien homme d'affaires sera en place à la Maison Blanche, la résidence officielle du Président des Etats-Unis, pendant quatre années, jusqu'en 2020. Il succède à Barack Obama, candidat démocrate élu pour la première fois en 2008, puis 2012.
Cette élection a laissé beaucoup de monde sans voix. Au lendemain des résultats, les politiques du fenua nous livrent leur point de vue sur ce qui a été souvent décrit comme "un séisme politique".

"C'est une vague à la fois politique et démocratique"

Richard Tuheiava, élu UPLD (Union pour la démocratie) à l'assemblée de la Polynésie française et ancien sénateur.

"Je crois que, comme à peu près tous les Polynésiens, je pensais que ce serait Hillary Clinton qui gagnerait cette élection présidentielle. Pour moi, c'est une vague à la fois politique et démocratique. Nous devons en prendre acte. Je suis un peu surpris et déçu. Je ne pense pas qu'il y aura d'impacts en Polynésie française. Il faudra observer comment le nouveau président va se comporter. Je ne sais pas si le désamour vis-à-vis de la politique a atteint son paroxysme en France comme aux États-Unis."

"Personne n'est propriétaire des électeurs!"

Marcel Tuihani, président de l'assemblée de Polynésie française.

"C'est une surprise dans le sens où les sondages n'ont pratiquement jamais placé Donald Trump comme vainqueur. Ce que nous montre cette élection est que la démocratie a parlé. Les électeurs ont fait leur choix. D'ailleurs, beaucoup ont voté par anticipation, leur choix était fait il y a bien longtemps. Je pense que la seule répercussion qu'il puisse y avoir se retrouvera dans les sondages. On voit bien là que les sondages n'agissent pas sur les consciences. Personne ne peut choisir à la place des électeurs. Personne n'est propriétaire des électeurs! Les électeurs n'appartiennent pas aux partis politiques! Les partis politiques appartiennent aux électeurs ! Il faut être à l'écoute de la population et répondre à leurs attentes. Je ne pense pas qu'il y aura des conséquences directes mais je pense que les électeurs tiendront compte de ce qu'il s'est passé aux États-Unis. De là à dire qu'il y aura des conséquences directes sur les élections nationales françaises, je n'irai pas jusque là. Il n'est pas possible de transposer les USA aux autres pays et en particulier en France, donc j'ose espérer que Marine Le Pen ne crie pas victoire avant même le combat politique."

"Nous ne pouvons que respecter ce choix"

Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement et ministre du Tourisme.

"Donald Trump s'est soumis aux règles démocratiques pour se présenter à l'élection présidentielle américaine. On peut dire que le monde entier s'est passionné pour cette campagne électorale puisque cela fait plus d'un an que nous avons suivi les stratégies et la manière dont Donald Trump s'est adressé à certaines parties de la population américaine. Petit à petit, Donald Trump a gagné du terrain, il a même déjoué les pronostics des instituts de sondage alors que finalement toutes les structures de presse s'étaient liguées contre lui, sans parler des personnalités politiques du pays. C'est une véritable force de la nature. Cela ne veut pas dire que je partage totalement sa politique. Nous sommes plutôt des modérés. Bâtir un mur entre le Mexique et les États-Unis, c'est fort. Nous n'avons pas de commentaire outre-mesure à faire, nous allons travailler avec nos partenaires américains, avec nos partenaires européens. Ce n'est pas à des dirigeants d'un pays que de porter un jugement sur un individu qui devient aujourd'hui président des États-Unis. C'est un choix démocratiquement fait, nous ne pouvons que respecter ce choix. Mais encore une fois, je tiens quand même à le signaler, cela a été une épreuve très difficile pour les candidats eux-mêmes. Surtout, c'est incroyable de voir arriver en tête de ces élections quelqu'un qui était donné perdant pratiquement par tous les sondages. Il faudrait peut-être que les organismes de sondage, mais aussi de presse, s'interrogent sur la manière dont on peut communiquer sans forcément être parti pris."

Rédigé par Amelie David le Mercredi 9 Novembre 2016 à 15:29 | Lu 2018 fois






1.Posté par circonspect le 09/11/2016 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive l'Amérique ! ...
Réfléchissons sur la dur réalité du moment,
une majorité de gens modeste sont malheureux, n'ayant pas le REVENU minimum pour se nourrir en Amérique comme à Tahiti, surpopulation + jeunes sans emploies + insécurité + avenir triste = Radicalisation.
Les politicobissnessman dehors ! ...

2.Posté par Mathius le 09/11/2016 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas les instituts de sondages qui sont en cause nous savions déjà leurs magouilles avec ceux qui les paient., c'est t la décomposition morale des politiques alliés aux journalistes qui fait que le peuple ne supporte plus leurs baratins pour garder les pouvoirs à tous prix. Le peuple d'exclus a eu le génie de rien dire et d'aller voter pour celui qu'ils estiment le mieux placé pour tout foutre en l'air. Qu'est ce qu'ils ont à perdre? L'humanité bégaye et nos décideurs fermeront les yeux comme si rien n'arrive. Dans trois mois Trump sera couvert de compliments par anthropophages politiques en place aujourd'hui . Qui prend le pari? Les technocrates sont les ennemies de La raison sociologique et ils sont entrains de créer la violence de demains en accusant les exclus.

3.Posté par pikachu le 09/11/2016 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve qu'il nous manque l'avis du maire de Nukutepipi sur l'élection américaine ................

4.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 10/11/2016 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec toi PICKACHU, l'analyse manque de finesse !

Le meilleur peut-être c'est TUTU hier soir au JT, ou l'art et la manière de parler pour ne rien dire !

5.Posté par One love le 10/11/2016 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@p2 bien dit....
Cette brochette de Tuihani Tuheiava et De Buissou ressemblant beaucoup a Clinton ont de quoi s'étonner...Manque plus qu'un charismatique rebel émerge de la société civile et viennent mettre dehors tous ces professionnel de la politique copains des lobbyistes, des banques et des grosses entreprises...
Time for change

6.Posté par ARTIMON le 10/11/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Personne n'a vu arriver TRUMP !
Ni les instituts de sondages, ni les politologues les plus perspicaces, ni les politiciens professionnels, ni les journalistes très distingés, ni les stratèges de bistrots... Il est vrai que le milliardaire semblait tout faire pour se rendre antipathique: arrogant, insultant, mysogine, violent... Qui pourrait voter pour un tel personnage ? Réponse: le peuple américain parce que son système électoral le lui permet.
Trump est élu. Il faut faire avec, n'en déplaise à la foule des gens vexés de ne pas avoir pronostiqué cette victoire. Et d'autant plus scandalisés que la seule en France à avoir compris que TRUMP arrivait n'est autre que... Marine Le Pen !

7.Posté par jojo le 10/11/2016 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les peuples ont-ils les gouvernements qu'ils méritent ./

8.Posté par Heipua le 10/11/2016 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle valeur l'avis de nos "politiques" qui sont ils pour émettre un jugement
Contentez vous de continuer à vous regarder le pito et à vous donner l'illusion de l'importance que vous n'aurez jamais!
dans votre "pays" fantoche.
Parahi

9.Posté par TAAHOA le 11/11/2016 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'élection de TRUMP me fait projeter vers les prochaines élections territoriales. On va bien rigoler.

10.Posté par TAAHOA le 11/11/2016 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi demande t-on leur avis ? Eux qui ne savent pas faire avancer ce petit pays.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 17:24 Querelle de voisinage dans le quartier Pugibet

Mardi 20 Novembre 2018 - 17:16 Le mana à la portée de tous

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués