Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Edouard Fritch veut "rendre le marché du travail plus fluide"



PAPEETE, le 30 octobre 2014 - Ce matin à l'occasion du débat d'orientation budgétaire 2015, le Président de la Polynésie française Edouard Frtich a présenté ses grandes orientations pour abaisser le coût du travail.

Le Président affirme que trois principes guideront son gouvernement :

« - Le premier, c’est que l’abaissement du coût du travail pour les entreprises ne doit pas se faire au détriment des salariés.
- Le deuxième, c’est que les mesures qui pourraient être prises pour alléger les charges des entreprises et renforcer leur compétitivité, devront être étalonnées au regard de l’impact qu’elles auront sur la création d’emploi.
- Le troisième, c’est que ces évolutions indispensables au rétablissement d’un véritable dynamisme économique doivent être porteuses de progrès social. Il faut dépoussiérer, moderniser le dialogue social. Il faut rendre le marché du travail plus fluide, plus performant en privilégiant l’accès à des emplois durables. »

Les salariés entendront dans le premier point une promesse de ne pas toucher aux salaires, tandis que les chefs d'entreprises retiendront quelques mots dans le troisième point : "Il faut rendre le marché du travail plus fluide", une de leurs demandes principales.

Gel des charges sociales en 2015

En plus de ces trois objectifs, qui manquent encore de détails, Edouard Fritch assure qu'il n'y aura aucune augmentation de charges sociales en 2015 : "J’ai demandé à l’administrateur provisoire en charge de la Caisse de prévoyance sociale de conduire les discussions budgétaires et de prendre toutes les mesures nécessaires pour ne pas augmenter les charges sociales tant pour les salariés que pour les entreprises."

Pourtant on se souvient qu'après la réforme des retraites pour la tranche A, effectuée en mai, la CPS devait travailler à la réforme de la tranche B, qui concerne tous les revenus supérieurs à 254 000 Fcfp. Si cette réforme se fait effectivement et que les cotisations n'augmentent pas, il ne restera qu'une baisse des pensions, ou des changements dans le mode de calcul pour inciter à retarder les départs en retraite.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 30 Octobre 2014 à 09:15 | Lu 1168 fois







1.Posté par Kaddour le 31/10/2014 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"marché du travail plus fluide..........privilégiant l’accès à des emplois durables."...Ces deux propositions ne sont-elles pas antagonistes ?
Alors traduisons en langage patronal :::
emploi durable >>>L'emploi que je crée est bien "durable" ... Il est toujours là depuis 2 ans !!!
le marché est plus fluide >>> en deux ans il y a eu 8 intérimaires et 2 stagiaires sur le poste !!!! Pas de CDI !
Vous avez dit emploi durable ??? LOL

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Février 2020 - 20:58 Quatre cambrioleurs en série interpellés

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019