Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Edouard Fritch annonce qu'il ira défendre "l'autre voix" de la Polynésie à l'ONU



Edouard Fritch à la tribune de l'Assemblée de Polynésie ce vendredi matin.
Edouard Fritch à la tribune de l'Assemblée de Polynésie ce vendredi matin.
PAPEETE, le 12 septembre 2014. Standing ovation orange ce vendredi matin à l'Assemblée de Polynésie après le discours d'Edouard Fritch. Le candidat Tahoeraa au poste de président du Pays a prononcé un discours rassembleur envers toutes les tendances politiques du Pays. "Je ne prétends pas être ou devenir Gaston Flosse, il est unique. En revanche, je suis Edouard Fritch, avec mes convictions propres, ma sensibilité, ma manière de faire, mes ambitions et ma fidélité absolue à mon pays, à mon parti et aux engagements pris par celui-ci devant la population. Ma candidature s’inscrit donc tout à la fois dans ma différence et dans la continuité des engagements que nous avons pris devant la population, avec toujours la même foi de reconstruire ensemble".

Mais c'est dans une partie plus internationale de son discours qu'Edouard Fritch a fait mouche ce vendredi matin. Ainsi il compte bien défendre une autre vision de la Polynésie française devant les instances de l'ONU, là où depuis le 17 mai 2013, le précédent gouvernement orange de Gaston Flosse avait joué la chaise vide. "Je reconnais volontiers que la Polynésie française est désormais inscrite sur la liste des pays à décoloniser. Face à cette initiative que nous avions combattue, je voudrais à nouveau dire à nos amis de l’UPLD que nous ne sommes plus colonisés. Dans le respect de la démocratie, je ferai également entendre, auprès des instances de l’ONU, la voix de tous les Polynésiens de sensibilité autonomiste. Je leur dirai que le son de cloche déployé par le Tavini et porté aveuglément par certains petits Etats du Pacifique ne reflète pas la réalité et les convictions d’une grande partie de notre population.
Autrement dit, devant l’ONU, puisque nous y serons invités, il y aura désormais, un autre son de cloche que celui de Monsieur Temaru
".

Avec l'Etat, Edouard Fritch prône un discours de partenariat d'égal à égal. "Si nous faisons preuve de faiblesses dans nos discussions et dans nos négociations avec l’Etat, ce n’est pas parce que nous sommes face à un Etat colonialiste, c’est parce que nous montrons, parfois de l’incompétence, parfois des complexes d’infériorité, parfois une absence totale de préparation de nos dossiers". Il parle ainsi non plus seulement d'autonomie mais d'autochtonie : "L’autochtonie est une notion qui donne du sens à ce combat initié par Pouvanaa et mené à terme par Gaston Flosse qui a abouti à l’autonomie : le libre gouvernement par des Polynésiens.L’autochtonie a une réalité en Polynésie française tant nous sommes attachés à notre terre, à nos origines, à notre histoire et à notre culture sans refuser pour autant de nous nourrir des influences extérieures. La nier, c’est perpétuer un jacobinisme rétrograde, source, d’une part, de préjugés néfastes à un dialogue républicain et, d’autre part, de blocage et d’incompréhension.


Pour lire le discours complet d'Edouard Fritch, CLIQUER ICI

Rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 12 Septembre 2014 à 10:34 | Lu 1937 fois







1.Posté par eoe le 12/09/2014 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo!

2.Posté par Ralph BROTHERSON le 12/09/2014 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RESPECT

3.Posté par Picto GRAMME le 12/09/2014 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voilà c'est dit et bien dit ..... maintenant il faut faire !!!! au boulot sans tricheries, sans magouilles, sans recherche de gloire et de richesses personnelles, la Polynésie doit reprendre sa route vers le développement ! AU TRAVAIL ET SOYEZ HONETE !
nous en avons tous besoin .

4.Posté par Claude le 13/09/2014 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne sont pas idiots à l'ONU, les discours d'Oscar traitant la France de pays colonialiste n'ont eu aucune incidence parmi les représentants de l'ONU, tout le monde le sait dans le monde, la France si elle l'a été (colonialiste) il y a 150 ans, ne l'est plus depuis belle lurette. Ici au Fenua les gens vivent libres, comme il le désirent, personne ne les contraint à faire ce qu'ils ne veulent pas faire, il n'existe aucune obligation sinon celle de respecter la liberté de chacun. La preuve, certains insultent et crachent sur la France sans qu'on les moleste en quoi que ce soit, ils sont libres ces médisants de médire jusqu'à plus soif, voilà le colonialisme de la France, liberté de penser, de dire, de voter, de s'exprimer comme on le désire et comme on le pense.
Les mauvaises langues je leur propose d'aller ramener leur fraise en Chine, en Corée du Nord, en Russie ou dans d'autres pays où la liberté n'est qu'un leurre. Ici on respire librement.

5.Posté par Mozilla le 15/09/2014 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fritch et ses discours creux bien rodés! Logique pour un homme qui a soutenu les essais nucléaires derrière papa flosse. Il caquète à tort et à travers! S'il dit que nous ne sommes plus colonisés c'est que nous avons effectivement été colonisés! Les traités viciés de 1842 et 1880 prouvent en 2014 cette tutelle illégale. Quand il dit que "l’autochtonie est une notion qui donne du sens à ce combat initié par Pouvanaa et mené à terme par Gaston Flosse qui a abouti à l’autonomie : le libre gouvernement par des Polynésiens",c'est pérorer tel un poulet aveugle! Pouvanaa c'était tahiti aux tahitiens! Flosse, homme de la droite nécolonialiste locale, c'est tahiti aux hommes d'affaires sans scrupules où la pensée autochtone souverainiste est bannie! Un libre gvt par les polynésiens? Oui! Mais néocolonialiste, antisouverainiste et fossoyeur de la souveraineté maohi!

6.Posté par europe le 16/09/2014 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Poisson D'AVRIL!!!!!!!!!!!!!! Haaaaaaaaaa haaaaaaaa!!!!!!!!!! Fritch un autre condamné!!!!!!!!!!
ET TUIHANI AVEC HAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!HAAAAAAAAAAAA YES!!!

7.Posté par Claude le 16/09/2014 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Intelligent comme commentaire mon cher Europe, au ras du gazon

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 22:17 A Upeke, pour sentir la culture marquisienne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus