Tahiti Infos

Edouard Fritch, à propos des fichés S :"A ce stade, il faut garder raison"


PAPEETE, le 2 septembre 2016 - Le président Edouard Fritch a pris connaissance des informations relatant que trois détenus de la prison de Nuutania étaient fichés « S » à cause de leur radicalisation en faveur d’un islamisme politique.

> Lire aussi : Un détenu polynésien radicalisé "inquiétant" à Nuutania

"A ce stade, il faut garder raison. Ces personnes sont parfaitement identifiées et leur statut carcéral garantit qu’elles sont particulièrement suivies par les autorités pénitentiaires qui sont en mesure d’apporter une réponse appropriée. Et quand elles viendront à être remises en liberté, il ne fait aucun doute qu’elles continueront d’être particulièrement suivies pour empêcher toute dérive."

Le président convient qu’il faut toujours rester vigilant face à la possible montée des intégrismes et des intolérances, quels qu’ils soient, mais en appelle à ne pas céder à la psychose face à une situation isolée qui reste parfaitement contrôlée par les autorités.

Rédigé par D'après un communiqué le Vendredi 2 Septembre 2016 à 12:02 | Lu 2973 fois