Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Edition: Deux prix des étudiants attribués à des publications Haere Pō



Edition: Deux prix des étudiants attribués à des publications Haere Pō
Pendant le salon du livre "Lire en Polynésie" 2011 et lors de leurs trente ans d'existence les éditions Haere Pō ont reçu deux PRIX des ETUDIANTS : "On rit jaune à Tahiti" catégorie Création et "Pi Ti Tiri" catégorie Patrimoine

On rit jaune à Tahiti : premier roman de la collection Polar des Editions Haere Po, avec une couverture de Andreas Dettloff (association de l'idéogramme chinois de l'homme avec les ciseaux du tailleur) et des photos Noir et Blanc de Jean-Claude Bosmel prises au siècle dernier. Vous ferez connaissance de Robert Mintho, le tailleur de ces dames au temps des gouverneurs, et qui n'a rien oublié, et Miss Cowley, une ancienne des R.G. et du contre-espionnage, qui fait du tourisme à Tahiti. Elle accepte d'aider la police : intuitive et tenace, pourra-t-elle arrêter à temps la machine infernale ?
Ayant pour cadre les années soixante, lors de la naturalisation des Chinois de Tahiti, il est posé, au delà du roman, cette interrogation: demander sa naturalisation, ce n'est pas seulement vouloir quitter le statut d'étranger et devenir un citoyen avec de nouveaux droits et de nouveaux devoirs, c'est aussi, parfois, avoir à renoncer à son nom de famille… Abandonner un patronyme millénaire qui rattache les familles à des ancêtres communs, avoir de la confusion dans sa généalogie, ne plus savoir avec qui on a des liens de sang, est-ce une raison suffisante pour le verser ?
Ce livre a été aussi sélectionné pour le défi lecture 2012 dans les collèges et lycées



Edition: Deux prix des étudiants attribués à des publications Haere Pō
Pi Ti Tiri : Souvent l'arrivée d'une personne étrangère dérange et engendre des manifestations de méfiance et de rejet. Ici la Mamie est traitée de méchante sorcière ! Mais la "sorcière" se révèle tout autre ! Elle va devenir, d'abord pour Manuarii puis pour les gens du village, une source de joie, de paix et de solidarité.
Voilà une belle histoire pour enfants mais qui ne devrait pas laisser les adultes insensibles.
Pénélope Richards s'est inspirée de son propre vécu lors de son arrivée en Polynésie pour réaliser un premier livre, qui appelle une suite attendue.
La traduction en reo māòhi a été réalisée par Àreva Teniau.

Rédigé par () le Mardi 1 Novembre 2011 à 21:15 | Lu 876 fois

Tags : EDITION





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Janvier 2020 - 07:00 À Ua Huka, dans la pension-musée...

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies