Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



EDT-Engie prêt à renoncer à Moorea



PAPEETE, le 5 août 2019 – En pleine procédure de renouvellement de la concession de délégation de service public de l’électricité à Moorea-Maiao, le concessionnaire historique EDT-Engie a annoncé en interne à ses employés que le cahier des charges imposé par la commune de l’île sœur ne lui permettait pas de répondre favorablement à l’appel d’offres.
 
Gestionnaire et exploitant du service public de l’électricité à Moorea depuis plus de 23 ans, EDT est prêt à renoncer à son contrat à 1,3 milliard de Fcfp de chiffre d’affaires annuel sur l’île sœur pour les 15 à 20 prochaines années. L’information circule depuis la fin de la semaine dernière en interne chez EDT. Le cahier des charges imposé par la commune serait trop contraignant pour l’actuel délégataire, qui a déjà expliqué à ses employés qu’il ne pouvait pas soumissionner, en l’état des demandes de la commune, pour le futur projet de contrat.
 
Moorea-Maiao est la plus importante des dix communes qui doivent renouveler leur délégation de service public (DSP) de l’électricité avant le 31 décembre 2020 (voir encadré). Elle compte une centrale thermique “John Teariki” à Vaiare qui assure l’essentiel de la production d’électricité et des installations photovoltaïques (solaires) qui ne représentent que 4% de la consommation totale de l’île.
 
Pour préparer l’échéance du renouvellement de la DSP, la commune d’Evans Haumani s’est attachée les services d’un cabinet de conseil métropolitain qui a établi un “schéma directeur de l’énergie” pour la commune. Un document qui propose “d’assurer la continuité du service” tout en “augmentant le mix énergétique en faisant pénétrer davantage d’énergies renouvelables”, comme l’explique la commune dans une opportune vidéo pédagogique postée la semaine dernière sur sa page Facebook.

Les offres reçues jeudi dernier

Moorea-Maiao a lancé sa procédure d'appel d’offres pour le renouvellement de sa DSP de l’électricité en début d’année 2019. La première phase de dépôt des candidatures a été initiée le 5 février. Quatre entreprises se sont positionnées parmi lesquelles, on le sait donc aujourd’hui, EDT-Engie. La seconde phase a débouché la semaine dernière, jeudi, sur le dépôt des offres des quatre entités.
 
Or c’est au terme de cette procédure qu’EDT-Engie a diffusé vendredi dernier une note en interne à ses salariés pour leur annoncer que la société ne pouvait finalement pas répondre au cahier des charges demandé par la commune de Moorea-Maiao. Si la direction d’EDT-Engie s’est refusée au moindre commentaire sur cette situation, plusieurs sources en interne expliquent les raisons invoquées pour justifier cette position.
 
D’une part, EDT-Engie dit ne pas pouvoir se positionner sans avoir d’informations supplémentaires sur la fameuse loi sur la péréquation des tarifs de l’électricité promise depuis des mois par le gouvernement. D’autre part, deux des demandes de la commune sont jugées trop contraignantes pour l’actuel concessionnaire sans augmenter sensiblement les tarifs de l’électricité : l’électrification de l’île de Maiao et l’augmentation des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

"EDT va répondre sous conditions"

A la mairie de Moorea, on affirmait hier ne pas être au courant de la situation. En effet, les offres soumises sont étudiées par un assistant juridique recruté spécialement pour l’occasion en veillant à ce qu’il n’y ait aucune fuite d’informations. “Les serrures de son bureau ont été changées et (l’assistant juridique) a même un coffre-fort à disposition. Personne n’a accès au contenu des offres”, expliquait-on lundi à la mairie.
 
Du côté d’EDT-Engie, on expliquait dans le même temps : “La société va répondre sous conditions. Mais bon la commune ne veut pas bouger. Donc oui on est inquiets”. Deux options semblent ressortir aujourd’hui des discussions qui se sont tenues en interne. Soit la commune de Moorea-Maiao déclare l’appel d’offres infructueux et modifie son cahier des charges, auquel cas une nouvelle offre d’EDT serait possible. Soit la commune de Moorea-Maiao retient une offre d’un des autres candidats qui corresponde à ses demandes. Ce qui signerait la fin de plus de deux décennies de concession EDT sur l’île sœur.

​Dix communes des îles en fin de concession en 2020

Le contrat de concession de distribution publique d’énergie électrique touche à sa fin en septembre 2020 entre EDT-Engie et dix communes des îles. Il s’agit de Moorea, Huahine, Taputapuatea, Tumara’a, Taha’a, Rangiroa, Rurutu, Ua Pou, Hiva Oa et Nuku Hiva. Comme pour Moorea, la plupart d’entre elles ont décidé de lancer un appel d’offres pour qu’un cabinet spécialisé s’occupe de réaliser un audit et d’établir un cahier des charges auxquels les candidats à la concession devront répondre. Mais avec la proximité des municipales en mars prochain, plusieurs de ces communes entendent également demander le prolongement de cette concession pour gagner quelques mois ou années supplémentaires.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 5 Août 2019 à 20:48 | Lu 5581 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués