Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Douze Polynésiens ont réussi le concours de sous-officiers de la gendarmerie



PAPEETE, le 16 janvier 2015. Douze candidats ont réussi le concours externe de recrutement des sous-officiers de la gendarmerie, à la session d'octobre. Ce vendredi matin, ils ont été reçus par le colonel Pierre Caudrelier, commandant de la gendarmerie en Polynésie française.

Dans son discours, devant les nouvelles recrues, le colonel a précisé que le fenua est un « gros pourvoyeur » d'éléments pour la gendarmerie. « Il y a plusieurs explications à cela », explique-t-il. « La gendarmerie fait une vraie promotion des carrières. L'appel aux recrutés potentiels marche bien. Ensuite, il y a la situation de l'emploi, qui n'est pas vraiment florissante en Polynésie, même si elle n'est florissante nulle part. Généralement, le nombre de candidatures est proportionnel à la situation de l'emploi dans une région. Quand on a beaucoup de candidatures, on a aussi proportionnellement beaucoup de reçus. »

Ces douze Polynésiens vont maintenant devoir attendre environ douze mois avant d'intégrer dans une école en métropole pour une durée d'un an. Selon leur réussite aux examens, ils pourront choisir leur affectation. « Nous ouvrirons des postes ici, les meilleurs et les plus qualifiés pourront revenir ici », précise le colonel Pierre Caudrelier.
Plusieurs qualités sont recherchées chez les futurs sous-officiers. « Il faut savoir rédiger, avoir un profil assez sportif et une certaine sociabilité et une capacité à respecter l'autorité et à imposer son autorité », énumère le commandant de la gendarmerie en Polynésie française.


Teriitehau Maihere a réussi le concours de sous-officiers de la gendarmerie

Pourquoi avez-vous passé ce concours ?
« Je suis issue d'une famille de gendarmes. Ce métier m'intéressait. J'ai aussi travaillé à la Direction générale des affaires économiques. On nous appelait les gendarmes du commerce. Donc, cela m'a emmené aussi vers la gendarmerie. »

Qu'est-ce qui vous intéresse dans ce métier ?
« L'adrénaline. Ce n'est pas un métier sédentaire. On bouge tout le temps. On n'a pas les mêmes tâches tous les jours, c'est ce qui est intéressant. »

Vous allez devoir partir en métropole, est-ce que cela va être difficile ?
« C'est assez difficile, car nous, les Tahitiens, on est plutôt dans le cocon familial. C'est certain, ce sera difficile. Il y a des sacrifices à faire. Mais si on aime ce métier, on est prêt à ces sacrifices. »

Comment se sont passés les examens ?
« L'écrit s'est bien passé. L'oral aussi. Au niveau du sport, c'est très dur quand même pour une fille de réussir. Je suis contente d'avoir réussi l'épreuve sportive. »

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 16 Janvier 2015 à 11:32 | Lu 6291 fois







1.Posté par Doom le 16/01/2015 13:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

felicitation à toutes les nouvelles recrues et bonne chance à vous

2.Posté par Toriki. Saranjathiv le 16/01/2015 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Congratulations, les gars... bonne chance pour la suite.

3.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 16/01/2015 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Douze Polynésiens ont réussi le concours de sous-officiers de la gendarmerie"
ET COMBIEN de français? hohohohohh [email protected]

4.Posté par Claude le 17/01/2015 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à tous ces jeunes Polynésiens qui ont de l'ambition à revendre, au lieu de passer leur temps à rien faire comme beaucoup par fainéantise, eux au moins s'engagent dans un métier qui leur donnera satisfactions et qui leur permettra de servir et leur fenua et la France. Et puis ils pourront mener une carrière qui leur permettra plus tard de pouvoir bénéficier d'une belle retraite ce que ne permet pas ici la CPS car on ne sait encore combien de temps les retraites seront payées.

5.Posté par emere cunning le 17/01/2015 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO LES GARS et tenez bon en France. Bon courage.
Et comme disait votre Colonel vu à la télé hier, veillez au "respect de l'autorité", mais sachez aussi faire preuve d'autorité en veillant tout autant AU RESPECT DES CITOYENS. Et si par le plus heureux des hasards vous étiez amenés à faire des perquisitions chez les uns et les autres, souvenez-vous qu'ils vous regardent et vous jugent, alors ramassez tous sans omettre et oublier (volontairement) LES PREUVES A DECHARGE comme d'autres. Votre honneur et votre réputation importe plus que votre carrière. FAAITOITO.

6.Posté par michel le 23/01/2015 22:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas vraiment sûr qu'ils rentrent sur le fenua à car le régime territorial n'existe plus.

7.Posté par lauriane le 25/01/2015 00:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Commen ça 12 polynesiens et combien de français ? Je vous signale que les polynésiens SONT français ! Le titre de l'article reviendrait à dire que 12 niçois ou 12 corses ont réussi le concours, c'est la même chose... bref, félicitatons à eux :D

8.Posté par Chaval le 02/04/2015 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord ils sont Français mais mettre en avant leur identité de Polynésiens est une fierté pour eux et leurs familles, alors je ne vois pas où est le problème Lauriane et Hoffer.

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 02/04/2015 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Chaval "Je ne vois pas où est le problème... Hoffer".
Le problème il est là : " le colonel Pierre Caudrelier, commandant de la gendarmerie en Polynésie française" est un usurpateur auquel les 12 polynésiards doivent prêter allégeance et que celui-ci se sert d'arguments comme le tien pour entretenir ces mensonges plus que centenaires. (http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/Actualites-du-moment/1er-avril-2015-Premiere-visite-officielle-du-Haut-Commissaire-de-la-Republique-a-Rapa "Colonel Pierre CAUDRELIER, Commandant de la gendarmerie POUR la Polynésie française".
Je te réponds car tu m'as cité et peut-être que ma réponse servira à toi et aux autres commentateurs? Pour plus d'explications, écris-moi à [email protected]

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Septembre 2021 - 22:21 Fiches de paie dématérialisées à l'UPF

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus