Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Distingués pour leur implication en faveur des personnes handicapées



PAPEETE, 4 décembre 2017 - Quatre personnalités polynésiennes qui œuvrent dans le domaine du handicap, ont été distinguées dans l'ordre de Tahiti Nui, dimanche en marge de la Journée internationale des personnes handicapées. Il s'agit de Pia Avvenenti, Pauline Moua, Gérald Lucas et Henriette Kamia.

Très impliquée dans l'association Fare Heimanava, de 1999 à 2010, Pia Avvenenti a notamment été ministre de la Solidarité et de la famille chargée des personnes âgées et du handicap, puis ministre de la Santé de 2005 à 2006. Elle a présidé la fédération Te Niu o te Huma de 2007 à 2011. Elle a été élevée au rang de chevalier de l'Ordre de Tahiti Nui.
Pauline Moua s'est beaucoup impliquée dans l’association "La Fraternité chrétienne des handicapés", dont elle est devenue la présidente en 1989. Elle est membre du Conseil du handicap depuis 1993, membre de la Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel, vice-président de la fédération handisports et, depuis cette année, vice-présidente de la fédération Te Nui o te Huma.
Gérald Lucas a été membre du Conseil du handicap de 1989 à 2017 et membre de la Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel (Cotorep), de 1993 à 2017. Il a été distingué pour son engagement dans le domaine médico-éducatif, notamment sur la Presqu’île.
Henriette Kamia a été élevée au rang d'officier de l'Ordre de Tahiti Nui. Présidente de l’association Huma Mero depuis 1987, elle est aussi depuis les années 80 membre de la Commission technique d’orientation et de reclassement professionnel, membre du Conseil du handicap, et depuis les années 90, présidente de la Fédération polynésienne des sports adaptés. Aujourd’hui retraitée de l’Education nationale, elle est présidente de la Fédération Te Niu o te Huma.
Dans son discours, Edouard Fritch a souligné l’importance qu'il accorde à cette journée des personnes handicapées, célébrée chaque année le 3 décembre, à travers le monde depuis 1992. "J'ai tenu à nous associer à la célébration de la journée mondiale des « personnes extraordinaires » pour exprimer la reconnaissance du Pays en faveur du dévouement de tous les bénévoles, accompagnants et aidants familiaux de personnes porteuses de handicap. Par leurs actions soutenues, chacun d’eux à différents niveaux illustrent le modèle de société que nous voulons promouvoir", a déclaré le président de la Polynésie française, avant de détailler les principales actions du Pays en faveur des handicapés : "Ce challenge gouvernemental de défendre une société polynésienne toujours plus solidaire s'illustre par une politique globale du handicap qui fait tomber les cloisons et rend possible aujourd'hui, ce qui était hier difficilement accessible : le schéma de réorganisation du secteur médico-social qui redonne du sens et de la perspective à nos actions en matière d’accompagnement du handicap ; la nomination d’une déléguée interministérielle pour coordonner l’ensemble des actions publiques et privées contribue à fédérer les actions ; le portail de l’administration qui rend l’information plus accessible ; l’extension de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés au secteur public qui décuple désormais leurs possibilités d'insertion dans le monde du travail et enfin, la refonte de la réglementation en faveur du handicap qui fixera une stratégie d’action pour une véritable inclusion sociale des personnes porteuses d'un handicap".

"Nous sommes déterminés à continuer à faire avancer et consolider le travail de maillage que vous avez initié pour optimiser l'action publique. Ainsi, après avoir mobilisé les acteurs institutionnels et la société civile, il nous appartient d’élargir encore notre engagement collectif. D’ailleurs j’ai demandé au ministère des Solidarités d’examiner rapidement les possibilités pour une personne handicapée reconnue et qui bénéficie d’un emploi adapté de pouvoir à l’avenir cumuler tout ou partie de ses indemnités COTOREP avec le salaire obtenu pour son embauche", a également indiqué le président.

Rédigé par à partir d'un communiqué le Lundi 4 Décembre 2017 à 10:57 | Lu 860 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués