Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Deux nouveaux restaurants les pieds dans l'eau à Papeete



Tahiti, le 16 décembre 2020 - Après deux ans de travaux et une ouverture retardée de presque autant, le nouvel aménagement de l’esplanade Chirac a enfin été inauguré, permettant à ses deux restaurants d'ouvrir leurs portes et faire travailler une trentaine de personnes dans un cadre plutôt charmant.

"Ah oui, ça, on avait hâte d'ouvrir" soupire Benoît Franck, directeur du Moana. Pour lui comme pour Robin Coutant, directeur du Meherio Tahitian Bistro, il était temps de se mettre au travail après plus d'un an d'attente imposé notamment par l'arrivée du Covid. "On sera toujours plus performant qu'en étant fermé" résume le responsable.

Nouveaux venus dans le milieu de la restauration, les deux établissements ont ouvert leurs portes hier, inaugurés par un parterre d'officiel, représentants de l'État et du Pays. Car les deux restaurants sont implantés dans le nouvel aménagement très attendu de l’esplanade Chirac, situé au bout de l’avenue Pouvanaa a Oopa, à proximité de la marina. Une surface de un hectare qui compte également une capitainerie –équipée de sanitaires neufs– à l'attention des plaisanciers, un parvis et une petite promenade.
 

Un "poumon vert"

Situés de part et d'autre de l'esplanade en murets de pierres, les deux restaurants présentent une architecture qui s'inspire des mammifères marins et des grands yachts. Ainsi la couverture du bistrot rappelle un taud de bateau en toile tendue. "C'est pour ça qu'on a ces formes en courbes, ce mélange de béton et de bois, des éléments très ouverts avec des terrasses en porte-à-faux qui donnent l'impression d'être suspendues" commente Alexis Nguyen, l'architecte en charge du projet. Même la décoration intérieure illustre la mer et la croisière, avec un décors qui évoque les cabines des navires.  

"Poumon vert", le nouvel ensemble comporte plusieurs motu de verdure. "On a essayé de réintroduire de la végétation, rendre à la nature ce qu'on lui a pris, l'idée c'était d'avoir un front végétalisé, qui puisse faire barrière entre la mer et la ville" explique l'architecte. Posée au bord de l'eau, la petite balade ne craint pas les nuisances du boulevard Pomare.

Et les promeneurs pourront désormais s'asseoir en terrasse. Côté marina, le Meherio Tahitian Bistro d’une surface de 571m², propose un restaurant à l’étage et un bar "lounge" en rez-de-chaussée. Capacité d’accueil : 360 personnes. "Avec les mesures sanitaires on pourra accueillir 60 personnes en terrasse et environ 50 au restaurant" indique Robin Coutant.
 

"Les gens ont besoin de s'amuser"

De la pierre, du bois et des toitures en pandanus : du côté du parc Paofai, l'architecture s'inscrit dans un prolongement plus "traditionnel", "à l'instar de ce qu'on retrouve dans les hôtels" poursuit l'architecte. D'une surface de 256m² et d'une capacité de 145 personnes, le Moana se prolonge avec un bar en îlot central bordé d'une terrasse en deck suspendue au-dessus de l'eau.

Nul doute que cet ensemble charmant attire des visiteurs en quête de détente. En témoignent les carnets de réservation déjà complets pour cette semaine. "Crise ou pas crise, les gens ont besoin de s'amuser, surtout en période de Noël. D'ailleurs, on est full toute la semaine, et la semaine prochaine commence à bien se remplir" confie Robin Coutant.

Projet de terminal de croisière international, aménagement de la digue de Papeete, promenade piétonne sur la digue de Motu Uta : pour ce projet qui s'inscrit dans une démarche d’aménagement plus large du front de mer, le Pays comme la commune cherchent à reconquérir l'accès à la mer. "Papeete a longtemps été considérée sous un angle institutionnel, là où on vient travailler, souligne Nicole Bouteau, ministre du Tourisme. Depuis quelques années, le front de mer s'est sublimé, le souhait de la commune et du Pays c'est de faire de Papeete une ville à vocation touristique avec de l'hôtellerie terrestre mais également avec du tourisme nautique tourné vers la mer".

Coût total de l’investissement ? Un milliard de Fcfp, financés par le Port autonome de Papeete sur fonds propres. Reste l’élévation de la pièce emblématique : un va'a de 26 mètres. Mais une autre pirogue, "navigable" celle-ci, devrait arriver mi-2021, selon René Temeharo, ministre de l'Équipement et des transports terrestres.
 


Rédigé par Esther Cunéo le Mercredi 16 Décembre 2020 à 19:13 | Lu 10052 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus