Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Deux jours de procès pour l’affaire Boiron



Sabine Boiron lors de sa première présentation devant le juge d'instruction en 2012.
Sabine Boiron lors de sa première présentation devant le juge d'instruction en 2012.
PAPEETE, le 26 août 2019 - Dix personnes, parmi lesquelles l’ancienne institutrice Sabine Boiron, comparaîtront dès mardi pour deux jours devant le tribunal correctionnel de Papeete pour répondre d’atteintes sexuelles sur mineures, de détention de stupéfiants, proxénétisme, corruption et recours à la prostitution de mineures. Parmi les prévenus figure l’homme d’affaires, Thierry Barbion, poursuivi pour recours à la prostitution de mineure et corruption de mineure.
 
L’affaire avait été mise au jour en 2012 suite à l’arrestation d’une mineure qui se prostituait en échange d’Ice. L’enquête avait permis la découverte de parties fines organisées par une ancienne institutrice du nom de Sabine Boiron. Cinq personnes comparaîtront en correctionnelle mardi matin pour la partie relevant de la prostitution de mineures. Sabine Boiron pour avoir organisé la prostitution de ces jeunes filles en contrepartie d’argent ou d’Ice. L’ancien gérant du Ute Ute, Marc Ramel, un autre instituteur, Stimson Aiho Le Loch, et un individu connu pour des affaires de stupéfiants, Gerardo Lozano, sont renvoyés pour des « atteintes sexuelles » sur des mineures de moins de 15 ans et des faits de corruption de mineures. Enfin, l’homme d’affaires Thierry Barbion est renvoyé devant le tribunal pour recours à la prostitution d’une mineure âgée de 17 ans et pour corruption de mineures.
 
L’autre volet de l’affaire concerne le trafic d’Ice, notamment auprès des jeunes filles mineures. Il implique de nouveau Sabine Boiron, Stimson Aiho Le Loch et Gerardo Lozano, mais aussi cinq autres mis en cause, parmi lesquels Patrick Céran-Jérusalémy et Laurent Rey, déjà condamnés pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Le procès de cette retentissante affaire s’ouvrira dès mardi pour deux jours.
 
GC

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 26 Août 2019 à 13:45 | Lu 8522 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués