Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Deux anciens squelettes du peuple Botocodu étaient Polynésiens



Les Botocodus sont connus pour les grands disques en bois qu'ils portent que les lèvres et les oreilles
Les Botocodus sont connus pour les grands disques en bois qu'ils portent que les lèvres et les oreilles
PAPEETE, le 2 novembre. Une étude, publiée la semaine dernière dans Current Biology, illustre le fait que des Polynésiens sont allés en Amérique du Sud (lire aussi l'article Des liens génétiques entre les Rapa Nui et les Amérindiens.

Deux anciens squelettes d'hommes issus du peuple Botocudo, autochtones du Brésil, connus pour les grands disques en bois qu'ils portent que les lèvres et les oreilles, appartenaient à un groupe qui étaient génétiquement polynésien, sans ascendance amérindienne détectable.

"Comment ces deux individus polynésiens appartenant au peuple Botocudos sont venus au Brésil est la question à un million de dollars", a interpellé le généticien Eske Willerslev du Centre pour GeoGenetics, qui a dirigé l'étude sur les Botocudos, selon Reuters.
Ces découvertes suggèrent que les Polynésiens ont atteint l'Amérique du Sud puis sont allés au Brésil, soit en partant de la côte ouest du continent puis en le traversant soit en passant par la Terre de feu puis en remontant par la côte Ouest, analyse Mark Stoneking, généticien à l’institut Max Planck, qui a travaillé sur l'étude des Botocudos. "Dans les deux cas, c'est une histoire incroyable," souligne-t-il.

Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 3 Novembre 2014 à 15:59 | Lu 2897 fois







1.Posté par pepe le 03/11/2014 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment il y a plusieurs années des navigateurs à voile sur des pirogues auraient pue faire des milliers de km a contre courant et contre le vent sans jamais laisser de trace sur leur passage il n'y à que des scientifiques capables de faire des hypothèses d'école pareilles .Tu jette une bouteille à la mer au chili elle arrive automatiquement en polynésie emportée par les courants

2.Posté par LEPETANT le 04/11/2014 05:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Simple bon sens : Si les Polynésiens, partis d'Asie, ont pu atteindre l'île de Pâques, comment peut-on penser un seul instant qu'ils aient été incapables d'atteindre l'Amérique du Sud ?

3.Posté par papa ru''''au le 04/11/2014 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pepe : la linguistique, l'archéologie, la génétique, la botanique, et... les traditions orales, tout démontre que les Polynésiens viennent d'Asie du sud-est. Ils ont réussi à naviguer , au minimum, depuis Taïwan jusqu'à l'île de Pâques (+Hawaï et la NZ), et je peux t'assurer qu'ils y ont laissé des traces , ainsi que des descendants. La seule inconnue est de savoir s'ils ont pu atteindre l'Amérique du Sud, ce qui n'aurait rien de loufoque au regard des milliers de km déjà parcourus par eux dans le Pacifique. Mais en effet, on manque encore de preuves archéologiques pour le montrer (sans doute ne se sont-ils pas implantés durablement, ou ont-ils été entièrement assimilés. Leurs pirogues pouvaient très bien remonter au vent, et ils connaissaient les périodes de l'année au cours desquels les vents s'inversaient. Personne de sérieux ne peut invoquer la fameuse bouteille qui dérive pour contester la preuve scientifique de l'origine asiatique des polynésiens.

4.Posté par papa ru'au le 04/11/2014 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant à l'origine de ces deux polynésiens du Brésil, à supposer qu'elle soit scientifiquement confirmée : n'oublions pas que le "blackbirding" a draîné au Pérou et au Chili des centaines voire des milliers de Polynésiens réduits en esclavage dans les mines de guano, au XIXème siècle. Des esclaves échappés ont très bien pu se réfugier dans la jungle amazonienne et se retrouver au Brésil, ce qui paraît plus plausible qu'une traversée du détroit de Magellan par d'anciens navigateurs maori.

5.Posté par Tutua . le 04/11/2014 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est pas neuf. Des Polynésiens ont touché l'Amérique du sud et y sont restés assez longtemps pour échanger avec le peuple quechua. Ils en ont ramené la patate douce originaire d'Amérique, kumar en quechua, kumara chez les Maori, umala à Hawaii et umara à tahiti. Ils ont laissé le poulet, complètement inconnu, des tests adn confirment l'origine polynésienne de ces poulets, animal originaire d'Asie.
Plus intéressant avec ces botocudo. Beaucoup de personnes l'ignorent, mais les malgaches sont nos cousins. Contrairement à nos ancêtres, ils ont choisi la route vers l'ouest pour découvrir Madagascar où l'ethnie Hoovas a développé sa culture et bâti un royaume. Il y a eu des rafles d'hommes par les esclavagistes pour le travail dans les grandes hacienda d’Amérique du sud. Voilà la réponse.

6.Posté par Tutua . le 04/11/2014 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite
tout aussi excitant, les restes d'une pirogue de type polynésien ont été découverts en Amérique du nord, région los angeles. Depuis cette annonce, les scientifiques US ne donnent plus de nouvelles.
Possible que ce soient les Hawaiiens qui pourraient être les auteurs et qui voyant que c'était habité, sont rentrés chez eux. Car ces voyages étaient destinés à la colonisation de terres nouvelles
dernière info : le triangle polynésien était le dernier espace vierge de la planète, sans présence humaine. Nos ancêtres ont eu de la chance, après eux, il n'y avait plus de terres vierges.
lls venaient de TaÏwan et des îles proches. Il y a encore beaucoup à dire sur nos ancêtres

7.Posté par Tutua . le 04/11/2014 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Papa ru'au,

dis nous tout ce que tu sais, tout le monde est intéressé !

8.Posté par papa ru''''au le 04/11/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon 1er message a été coupé, mais en gros, j'essayais d'expliquer à Pepe que plus personne ne pouvait décemment invoquer la théorie de la bouteille qui dérive, pour contredire ce que toutes les sciences démontrent (= le sens ouest-est de la migration polynésienne). Le mara'amu n'est pas un obstacle, surtout quand on sait que quelques mois par an, c'est le to'erau qui souffle. Pour les traditions orales, c'est simple : TOUS les lieux d'envol des âmes vers la mythique havaiki des origines, se trouvent aux extrêmités nord-ouest de nos îles (ex : tata'a, au beachcomber).

9.Posté par etienne le 04/11/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci a vous (tutua, papa ru'au) pour vos interventions, on sait tellement peu de choses de notre histoire...
Dire qu'en ce temps-la les européens avaient peur de s’éloigner des côtes pensant que la Terre était plate alors que nos ancêtres se "baladaient" déjà dans l'immense Océan Pacifique. Respect!!!!

10.Posté par papa ru''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''au le 04/11/2014 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tutua : intéressant, cette théorie sur les Malgaches austronésiens qui auraient été "déportés" vers le Brésil. Me paraît cependant moins plausible que l'enlèvement massif de Rapa Nui, Mangareva, Tonigiens et autres polynésiens pour le guano, mais bon, je suis allé sur l'abstract de la thèse dont parle l'article, et il suggère que les ossements dateraient d'avant le début du 19° siècle. Ne correspond pas à la période du blackbirding. Donc ça reste ouvert. Je file aussi voir cette supposée découverte d'une pirogue en Californie, que je ne connaissais pas. Te aroha ia rahi.

11.Posté par Tutua . le 05/11/2014 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

papa ru

je suis allé sur le net pour avoir des infos mais il n'y a plus rien. Le copain qui m'a transmis l'info, pareil.
je pense que les découvreur veulent rester discret, bien étudier leur découverte puis faire une communication.
ou encore, cette pirogue n'est pas du tout polynésienne...
wait & see

12.Posté par Piripirifaufau le 06/11/2014 07:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tutua:

http://www.sfgate.com/news/article/Did-ancient-Polynesians-visit-California-Maybe-2661327.php

13.Posté par papa ru'au le 06/11/2014 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tutua : par contre, tu m'as fait découvrir le cas des tribus Chumash et Gabrielino dans le Sud de la Californie, seuls peuples du Continent Américain (avec certains Mapuche du Chili) à maîtriser la technique des pirogues en planches cousues, technique typique des vaka polynésiens. On voit encore des pirogues cousues à Raivavae. le nom donné par les Chumash à ces pirogues, "tomolo", pourrait avoir pour origine le mot polynésien "tumura'a", que je suis tenté de traduire par : "fait avec du bois".
http://etc.ancient.eu/2013/03/26/polynesians-in-california-evidence-for-an-ancient-exchange/

14.Posté par papa ru''''au le 06/11/2014 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mieux : l'article (et les autres disponibles en ligne sur le sujet) évoquent plusieurs objets de pêche et de navigation, proches de leurs équivalents polynésiens, et qui seraient uniques parmi les amérindiens.
Encore mieux ! Je trouve que les Mapuche, seul autre peuple du continent à connaître les pirogues cousues, vivent principalement en Araucanie, au Chili. Et devine où on est trouvés les fameux poulets asiatiques dot tu parles ? Gagné : en Araucanie. Rien de surprenant : cette région se trouve dans l'alignement des Marquises et de l'île de pâques, c'est-à-dire dans le sens des vents To'erau, ceux qui ont acompagné la majeure partie des migrations polynésiennes.

15.Posté par papa ru''''au le 06/11/2014 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tutua : un dernier mot sur le sujet. Je suis convaincu que les Polynésiens ont atteint le continent américain, même si cela reste à prouver. Je suis aussi assez convaincu que des amérindiens ont pu atteindre Rapa nui, voire mangareva (voir les travaux de J-H Daude). Par contre, sur l'hypothèse Kumara, très séduisante et convaincante, j'ai tout de même vu le résumé d'une thèse qui modélise les chances de colonisation de la Polynésie orientale par la patate douce de façon naturelle (flottaison) et qui aboutit à la conclusion que cette diffusion avait toutes les chances de se produire, même sans l'intervention de l'homme. Ce qui n'empêche pas une telle intervention humaine... A méditer.

16.Posté par Tutua . le 06/11/2014 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un copain m' a transmis le même lien que piripirifaufau et là épatant on a tout. Certainement des Hawaiiens ont continué leur route vers les futurs Etat Unis, ils y ont rencontré une peuplade à laquelle il ont enseigné l'art de la "couture" des coques des navires. Et comme c'était déjà habité, ils sont rentrés chez eux.
ou bien sont ils restés pour y vivre dans de si grands espaces ???
le texte est en anglais/américain mais assez accessible,

17.Posté par Tutua . le 06/11/2014 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P1 pepe
ils sont allés à contre courant parce qu'ils sont sûrs de revenir avec les courants et les vents. Nos ancêtres connaissaient parfaitement la construction de grandes pirogues et savaient s'orienter

18.Posté par Tutua . le 08/11/2014 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pepe
quand les Polynésiens recherchaient des terres nouvelles, ils remontaient contre le vent, en cas d'échec, ils rentraient avec le vents. Ils sont allés en Amérique du sud chez les Quechua assez longtemps pour établir des bons liens. Ils ont laissé le poulet, complètement inconnu sur tout le continent américain. Les tests adn sont formels. Le poulet est originaire d’Asie. Ils ont ramené la patate douce (kumar en quechua, umala en hawaiien, kumara chez les maori, umara chez nous)
suite

19.Posté par Tutua . le 08/11/2014 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite
Toute nouvelle découverte, des Polynésiens, sans doutes hawaiiens, ont atteint les côtes de la Californie et ont enseigné aux locaux , les Chumash, la technique typiquement polynésienne de construction de navires aux coques cousues. L'affaire fait débat aux US mais les études avancent et sont concordantes.
Nos lointains ancêtres ont accompli de véritables exploits pour trouver leur patrie. Quand je vois où nous en sommes aujourd’hui, je nous trouve déplorables, à courir après la France pour survivre !


Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Janvier 2020 - 07:00 À Ua Huka, dans la pension-musée...

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies