Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Deux Néo-zélandais portés disparus sur le K2, arrêt des recherches pour trois Espagnols



Deux Néo-zélandais portés disparus sur le K2, arrêt des recherches pour trois Espagnols
ISLAMABAD, 29 juillet 2013 (AFP) - Deux alpinistes néo-zélandais, un père et son fils, sont portés disparus sur le K2, deuxième plus haute montagne au monde, et les recherches pour retrouver trois Espagnols perdus aussi dans l'Himalaya pakistanais ont été abandonnées, a annoncé lundi un responsable.

Martin Walter Schmidt, 53 ans, et son fils Denali, étaient au camp 3 du K2 (8.611 mètres), deuxième plus haut sommet de la planète après l'Everest, lorsqu'une avalanche a enseveli les lieux, a dit à l'AFP Manzoor Hussain, président de la fédération pakistanaise d'alpinisme.

Ce sont deux sherpas népalais qui ont signalé aux autorités que le camp avait été endommagé par une avalanche et que le duo néo-zélandais manquait à l'appel, a-t-il précisé.

Au cours des derniers jours, une série d'avalanches a forcé les alpinistes, incluant ces deux Néo-Zélandais, à se replier sur des refuges en montagne avant de continuer leur ascension.

Les autorités pakistanaises ont également indiqué lundi avoir abandonné les recherches pour retrouver Abel Alonso, Xevi Gomez et Alvaro Paredes, trois alpinistes espagnols portés disparus depuis plus d'une semaine sur le Gasherbrum 1 (8.068 mètres), mont aux cimes enneigées niché dans l'Himalaya pakistanais.

L'alpiniste polonais de renom Artur Hajzer avait perdu la vie au début du mois lors de sa descente du Gasherbrum 1.

Aussi en juillet, les autorités pakistanaises ont abandonné les recherches pour retrouver trois alpinistes iraniens portés disparus sur le "Broad Peak" (8.051 mètres) aussi appelé K3.

Cette cascade de disparations dans l'Himalaya pakistanais survient peu après l'assassinat, en juin, de dix alpinistes étrangers et leur guide local au camp de base du Nanga Parbat (8.126 mètres) par un groupe islamiste armé.

Bouleversée par l'assassinat de ces alpinistes, une expédition roumaine a néanmoins escaladé la semaine dernière le Nanga Parbat, roc aux flancs escarpés aussi nommé +la montagne nue+.

Rédigé par () le Lundi 29 Juillet 2013 à 05:21 | Lu 330 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus