Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Des masques à tout prix



Tahiti, le 16 juillet 2020 – Souvent accusés d'être délaissés, les gestes barrières et notamment le port du masque sont revenus en force depuis mercredi. Les professionnels de santé confirment être pris d'assaut, notamment sur les masques et les solutions hydroalcooliques.
 
On trouvait les gestes barrières un peu trop laissés de côté au fenua, ils sont finalement revenus en un tour de main cette semaine. Le constat fait depuis mercredi en centre-ville d'un retour en force du port du masque est confirmé dans les ventes des pharmacies. De l'avis de plusieurs professionnels de santé, la double annonce de la reprise des vols internationaux et du port du masque obligatoire dans certains lieux publics a coïncidé avec une véritable ruée vers l'achat de masques et de gel hydroalcoolique. "La réaction des gens a été très rapide et en même temps c'est un peu la panique qui les a motivés", confirme la pharmacienne de Faa'a, Tautiare Ollivier.
 
Si le Pays est venu assouplir jeudi sa première annonce sur le port du masque, la demande reste très forte dans la population. L'occasion de rappeler que le gouvernement a placé les masques jetables en PPN fin avril. La pharmacienne Tautiare Ollivier confirme que les prix des masques ont littéralement flambé ces derniers mois. Vendus 1 500 Fcfp dans son officine il y a encore un an, les tarifs sont aujourd'hui tirés vers le haut par les fournisseurs. Fournisseurs à qui le prix PPN impose également une marge maximum. "Avant le Covid, il n'y avait pas autant de besoin et il y avait du stock notamment en France. Lorsqu'il y a eu cette épidémie mondiale, tout le monde a paniqué et il y a eu des ruptures".
 
La crainte d'une pénurie de retour
 
Dès cette semaine, la plupart des établissements privés recevant du public ont bouleversé leurs habitudes en imposant notamment le port du masque à leurs employés, et parfois à leurs clients. L'Union polynésienne pour la jeunesse lançait jeudi un "guide des bonnes pratiques" pour rappeler les gestes barrières aux centres de vacances et associations de jeunesse. Des sociétés comme EDT-Engie annonçaient dans la foulée des mesures strictes pour l'accès à leurs agences. Même principe sur les réseaux sociaux pour les restaurants et bars… Toute une réorganisation qui va nécessiter un approvisionnement massif.
 
Du côté des autorités sanitaires, l'Agence de régulation de l'action sanitaire et sociale (Arass) contrôle chaque semaine les stocks dans les pharmacies et chez les professionnels de santé. Des masques ont été stockés par le Pays et sont distribués gratuitement aux personnels du public. Pour le privé, des discussions sont actuellement en cours pour gérer l'approvisionnement, mais les stocks de masques chirurgicaux du Pays n'ont pas vocation à être vendus. "Il faut qu'ils s'organisent par eux-mêmes et avec leur fournisseur", explique-t-on du côté de la Santé.
 

Tautiare Ollivier, pharmacienne : "La réaction des gens a été très rapide"

Avez-vous senti une réaction sur les ventes de masques depuis cette semaine ?
 
"Il y a eu très franchement une réaction de protection de nos clients vis-à-vis de l'arrivée des touristes, de nos résidents ou des fonctionnaires. Cela représente un nombre important de personnes qui arrivent tout d'un coup de l'extérieur. Il y a également eu l'annonce de l'obligation du port du masque avec cette amende de 89 000 Fcfp, même si elle semble un peu exagérée quand même. La réaction des gens a été très rapide et en même temps c'est un peu la panique qui les a motivés. Donc, on les encourage à acheter des masques, mais en quantité raisonnable. Il ne faut surtout pas faire de stock à la maison. Ça ne sert à rien."
 
Pensez-vous arriver à une rupture de stock ?
 
"Oui, on va rapidement arriver à une rupture de masques. (…) Toutes les semaines, on a un responsable de la cellule de crise qui nous envoie un mail pour connaître notre stock. Ils veulent savoir de manière hebdomadaire combien les pharmacies ont de stock pour les masques jetables."
 
On entend parfois tout et son contraire sur l'utilisation des masques. Quels conseils pourriez-vous donner ?
 
"Il ne faut surtout pas oublier le bon sens. Le bon sens, c'est de mettre un masque lorsqu'on est en présence de plusieurs personnes. Lorsqu'on est tout seul, dans sa voiture, son bureau ou sa salle de bain, on retire le masque. On met un masque lorsqu'on a quelqu'un qui arrive en face de soi. Ensuite, tous les masques se valent globalement pourvu qu'il y ait un masque, qu'il soit en tissu ou jetable ou même avec un foulard. Tant que l'on a quelque chose devant la bouche et le nez."
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 17 Juillet 2020 à 10:01 | Lu 3475 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Vendredi 7 Août 2020 - 09:58 ​L’économie broie du très noir

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus