Tahiti Infos

Des CDD de l'hôpital récupérés in extremis


Des salariés de l'hôpital en CDD ont obtenu une prolongation d'un an de leur contrat avant une intégration définitive par liste d'aptitude.
Des salariés de l'hôpital en CDD ont obtenu une prolongation d'un an de leur contrat avant une intégration définitive par liste d'aptitude.
PIRAE, le 3 septembre 2015. Le syndicat O Oe To Oe Rima avait déposé un préavis et menacé de démarrer une grève illimitée à partir du 6 septembre prochain. Finalement, un protocole d'accord a été signé ce mercredi et des prolongations des CDD ont été signées pour un an.

Depuis plusieurs années, les cas de plusieurs dizaines d'agents techniciens et administratifs du Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) sont régulièrement au cœur d'âpres discussions entre la direction et les organisations syndicales. En 2013, un protocole d'accord avait prévu l'intégration définitive de ces agents au sein de la fonction publique territoriale hospitalière après bien des péripéties. Aussi, c'est avec surprise et même colère que certains (des secrétaires, des techniciens) ont découvert presque du jour au lendemain, à la fin du mois d'août que leurs missions arrivaient à échéance.

"Franchement c'était à ne plus rien comprendre. Il y avait eu des protocoles d'accord signés précédemment, depuis plusieurs années, pour l'intégration de ces CDD. Il y a eu des arrêtés ministériels de pris et même la description du mode opératoire publiée au Journal officiel de Polynésie. Et puis finalement, on remettait de nouveau tout en cause sans même prévenir" explique Atonia Teriinohorai de la confédération O Oe To Oe Rima. Pas question de se laisser faire et "de laisser tomber ces personnes qui parfois occupent leurs postes depuis de nombreuses années".

Dénonçant le "non respect des protocoles d'accord concernant les contrats des agents en contrat à durée déterminée de l'hôpital", le syndicat est monté immédiatement au créneau pour dénoncer cette situation incompatible avec les précédents accords signés. "Mon rôle c'est de défendre ces agents. Hier (mercredi) on a fait le forcing, parce que maintenant ça suffit" poursuit Atonia Teriinohorai.

Un nouveau protocole, pour lever le préavis de grève qui avait été déposé le 31 août a donc été signé avec le directeur par intérim de l'hôpital. L'unique point de cet accord stipule que le renouvellement de ces CDD est acté et que les contrats ont été signés par les agents concernés. "Ils ont obtenu un an de prolongation de leurs contrats en CDD avec d'être placés sur la liste d'aptitude afin d'être intégrés automatiquement après cette année de stage" précise le secrétaire général de O Oe To Oe Rima. Ce dernier espère que ce sera le dernier acte d'une bien longue saga qui empoisonne régulièrement le climat social d'un des plus gros établissements publics du Pays.


Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 3 Septembre 2015 à 16:29 | Lu 1200 fois