Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Depuis Raiatea, les ambitions de Tahiti Air Charter



Raiatea, le 22 octobre 2020 – Tahiti Air Charter, de la société Degage, s'est récemment positionnée sur l'appel d'offres gouvernemental daté du 4 août pour la desserte des Marquises vers Ua Pou et Ua Huka. Basée à Raiatea, la société créée en avril 2018 offre pour le moment ses services sur une ligne qui dessert Bora Bora et Maupiti. Ses débuts sont encourageants malgré la crise et la société vise d'autres dessertes.
 
La compagnie aérienne Tahiti Air charter, qui emploie 9 personnes, est basée à Raiatea. Elle a pris son envol pendant le confinement en février-mars dernier où, à la demande du territoire, elle a procédé à bon nombre de liaisons inter-îles, principalement pour des transports médicaux. Depuis, avec ses trois pilotes, à cause du ralentissement de la compagnie aérienne locale Air Tahiti, elle a ouvert une ligne régulière entre Raiatea et Maupiti avec 3 vols par semaine. Cette rotation a bien fonctionné pendant un moment, toutefois, avec la reprise plus appuyée d'Air Tahiti et le retour du navire Maupiti Express, la fréquentation a légèrement diminué mais reste toujours rentable. Pour le moment, la société dispose d'une seule unité, un Cessna 208 Caravan amphibie. Dans cette version, il peut amerrir ou atterrir, au choix, grâce à un mini train d'atterrissage qui se trouve dans les flotteurs. Pour les conditions actuelles d'utilisation, qui se font à terre, la compagnie a choisi d'enlever les deux gros flotteurs pour les remplacer par le train d'atterrissage classique. Bien plus pratique dans ce cas de figure pour accéder à bord, notamment pour les personnes âgées ou a mobilité réduite. Opération de changement qui a nécessité quand même une semaine d'intervention. De même si un client souhaite embarquer du fret, en moins d'une heure, le temps d'enlever les sièges, l'avion peut faire office de cargo à hauteur d'une tonne. Si la version d'amerrissage est toujours possible, elle a donc pour l'instant été mise de côté, car selon l'état de la mer, les opérations d'embarquement et de débarquements sont plus contraignantes. Si un quai est à disposition c'est possible, par contre si l'amarrage se fait sur une bouée en marge du littoral, il faut une embarcation. Un aspect certes plus périlleux, mais tellement plus "folklorique" et nostalgique d'une époque révolue.

​Un programme de vol à la carte

Avec un emport de 7 passagers, la force de cette société aéronautique, est sa disponibilité. Le principal de son activité (hors les vols réguliers et les Evasan) reste le tourisme. Les clients peuvent "charteriser" l'avion pour la modique somme de 150 000Fcfp. Mais les riches touristes VIP de Bora-Bora, eux, ne s'encombrent pas avec ces détails et louent le Cessna pour un Tahiti-Bora pour deux ou quatre personnes. Avec les vols "découvertes" c'est le client qui établit son programme de vols. En dehors de ça –à noter que seul Huahine n'est pas desservi par la TAC–, la clientèle en semaine est d'origine administrative, les fonctionnaires en mission utilisant ce moyen de transport qui peut les déposer dans une île et les récupérer le soir même. Ce qui n'est pas possible avec la compagnie locale.

​Les Marquises et plus encore


Vous l'avez vu récemment dans nos colonnes, Tahiti Air Charter s'est positionné également pour l'exploitation de la ligne des Marquises. Emmanuel Bonifait, le directeur d'exploitation, dévoile les ambitions de la compagnie : "Si nous remportons le marché des îles Marquises, nous achèterons une nouvelle unité, quasi identique à celle de Raiatea, mais en version allongée, qui permettra l'emport d'un passager supplémentaire, donc 8 personnes en tout, plus le pilote. Ce qui n'exclut pas de viser éventuellement d'autres destinations, à condition que, comme aux îles Sous-le-Vent, on puisse faire des sauts de puces inter îles". Mais de là à amortir une unité supplémentaire rien n'est encore établi".

Rédigé par JPM le Jeudi 22 Octobre 2020 à 15:01 | Lu 1525 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 11:54 ​Alexia Laroche-Joubert reçue par Edouard Fritch

Vendredi 27 Novembre 2020 - 18:04 Le Koh Lanta de Taha'a est dans la boite

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus