Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Dépôt d’une nouvelle motion de censure contre le Premier ministre de Vanuatu



PORT-VILA, vendredi 13 décembre 2013 (Flash d’Océanie) – Le groupe d’opposition parlementaire de Vanuatu a déposé en milieu de semaine une nouvelle motion de censure à l’encontre du Premier ministre francophone Moana Carcasses, arrivé au pouvoir en mars 2013.
Cette motion, dans un premier temps examinée par le Président de l’Assemblée, Philip Boedoro, a depuis été jugée recevable et devrait être incluse à l’ordre du jour des débats du Parlement lors de la séance du mardi 17 décembre 2013.

Parmi les motifs invoqués dans le texte de cette motion : le récent projet de construction d’un nouvel aéroport international, qui serait le second du pays, sur la même île que celle où se trouve celui de Port-Vila-Bauerfield, mais sur le flanc Est de l’île principale de Vaté.
Selon Hamm Lini, chef du groupe d’opposition, ce projet, qui impliquerait une prise en charge des frais de construction par une société étrangère, en échange d’une concession de cinquante ans, a été mené « sans consultations ».

L’opposition, dans son état actuel, serait forte de 17 députés (sur les 52 que compte le Parlement).
M. Carcasses s’est depuis déclaré serein et « prêt » à faire face à ce challenge qui, a-t-il confié à la radio nationale, ne représente pas de véritable menace pour son gouvernement.
Lors de récents débats au Parlement de l’archipel, le principe de reconnaissance de la double nationalité a aussi été adoptée, pour la première fois depuis l’indépendance de cet ancien condominium franco-britannique des Nouvelles-Hébrides, en juillet 1980.
Il introduit une notion de « citoyenneté économique » permettant à d’éventuels investisseurs étrangers une visibilité dans leurs entreprises, tout en leur interdisant de prendre part à la vie citoyenne et politique du pays.
Ces changements, intervenus sous forme d’amendements à la Constitution, ont été adoptés par une majorité de 36 des 52 députés.

pad

Rédigé par PAD le Vendredi 13 Décembre 2013 à 06:06 | Lu 323 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués