Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Dengue et Zika: l'épidémie continue de progresser



PAPEETE, le 28 Décembre 2013: L'épidémie de dengue et de zika, dont les virus sont transmis par les moustiques, continue de progresser en Polynésie ou 22 000 cas de dengue et 65 000 cas de Zika sont estimés.




Surveillance de la dengue (BBS)
Au 27 décembre 2013, le nombre total de cas positifs de dengue rapportés depuis février est de 1 434 : 317 cas en octobre, 245 cas en novembre, et 318 cas en décembre à ce jour.
On estime entre 11 000 et 22 000 le nombre de cas de dengue survenus depuis le début de l'épidémie.

Le taux de positivité global des prélèvements dans les 4 laboratoires (ILM, CHPf, Paofai et AMJ) est en augmentation, 29,5% en semaine 51.
Depuis le début de l'épidémie, la majorité des cas positifs est déclarée à Tahiti et Moorea. Les autres cas positifs ont été identifiés à Bora-Bora, Rangiroa, Huahine, Fakarava, Raiatea, Tahaa, Makemo, Rurutu et Tubuai.

Le taux d'hospitalisation global est de 8,4% (121 hospitalisations pour 1 434 cas positifs), de 14,3% pour les moins de 5 ans et de 7,9% pour les 6 à 19 ans. Depuis le début de l'épidémie, 14 patients ont présenté des signes d'alerte, 15 autres une forme sévère, dont un décès début novembre.


Surveillance du Zika (BBS)
Depuis début octobre, et jusqu'au 26 décembre, 5 995 cas suspects de zika ont été signalés par les professionnels de santé du réseau sentinelle. Environ 500 cas suspects ont été prélevés pour diagnostic biologique, et 269 cas ont été confirmés par RT-PCR.

Une extrapolation des cas suspects signalés par les sites sentinelle à l'ensemble du territoire de la Pf a permis d’estimer à plus de 19 000 le nombre de patients ayant consulté pour zika, mais le nombre total de cas est beaucoup plus élevé car une grande partie ne consulte pas un médecin.
L’ensemble des archipels et la majorité des îles de Pf sont touchés, mais Tahiti et Rangiroa présentent les taux d'attaque les plus élevés. Les Iles sous le Vent et les Marquises semblent toujours en phase croissante, tandis qu'aux Iles du Vent, les cas signalés semblent moins nombreux depuis la semaine 50.
Les signes cliniques rapportés par les cas confirmés les plus fréquents sont une éruption cutanée (95%), une asthénie (79,4%), une fièvre ressentie (73%), des arthralgies (70,2%) et une hyperhémie conjonctivale (63,1%). Les symptômes sont modérés et autolimités, avec une durée moyenne d’évolution entre 3 et 6 jours. Aucune hospitalisation liée directement à l’infection aigüe n’a été signalée.

CAS AVEC COMPLICATIONS NEUROLOGIQUES OU AUTO-IMMUNES
Bilan au 27 décembre (Figure 3) :
* 45 cas sont considérés comme des complications neurologiques :
24 syndromes Guillain-Barré (SGB),
9 encéphalites ou méningo-encéphalites,
4 purpura thrombopénique immunologique (PTI),
et 1 myélite.
* 7 cas ont présenté d'autres complications de type paresthésie, paralysie faciale, hématome sous-dural.
Parmi les cas de SGB, 67% sont des hommes, et tous sont d’origine polynésienne. La moyenne d’âge est de 46,5 ans (27-70). Dix de ces patients ont nécessité une hospitalisation en réanimation, dont sept une assistance respiratoire.
Aucun décès n’est survenu.
Des investigations sont actuellement en cours pour identifier les causes de cette augmentation de cas de SGB et autres manifestations auto-immunes afin de déterminer le lien possible avec les épidémies de dengue 1, dengue 3 et zika qui touchent simultanément la Polynésie française.



Rédigé par Bulletins du bureau de surveillance sanitaire le Samedi 28 Décembre 2013 à 06:40 | Lu 3478 fois






1.Posté par aita le 28/12/2013 10:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand la fievre jaune ?

2.Posté par papangaille le 29/12/2013 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui à la Réunion un grand nombre de maladies auto immunes se sont déclarées même si cela a été passé sous silence.
C'était le chikungunya et depuis 7 ans mes articulations sont attaquées. Espérons que le zika de la même famille n'aura pas les conséquences sur les gens.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 21:01 Trois nouveaux morts du Covid-19 en Polynésie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus