Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Dengue à Fidji : le cap des 400 cas franchi



Les campagnes d’épandages réguliers d’insecticides se poursuivent dans les zones cibles,
Les campagnes d’épandages réguliers d’insecticides se poursuivent dans les zones cibles,
SUVA, mercredi 8 janvier 2014 (Flash d’Océanie) – Le nombre de cas avérés de fièvre hémorragique dengue, transmise par les moustiques, à Fidji, a dépassé en milieu de semaine le cap des quatre cents, a précisé mercredi le ministère de la santé, qui exhorte à nouveau la population à observer les mesures préventives.

En l’absence de vaccin et malgré des recherches toujours en cours et prometteuses, les mesures préconisées sont toujours celles liées à la prévention : un nettoyage des zones extérieures pouvant contenir des gîtes larvaires potentiels (vieux pots, vieux pneus, soucoupes dans les jardins pouvant contenir des eaux dormantes), l’utilisation de produits répulsifs à application cutanée, les répulsifs incandescents (tortillons fumigènes), le port de vêtements couvrant les membres ou encore l’utilisation de moustiquaires (y compris leur version imprégnée d’insecticide).
Selon les dernières statistiques communiquées par le ministère fidjien de la santé, pour la seule première semaine de janvier 2014, 195 nouveaux cas sont apparus, avec pour leur grande majorité un foyer situé dans la capitale Suva et sa grande banlieue.
Les campagnes d’épandages réguliers d’insecticides se poursuivent dans les zones cibles, alors que Fidji, tout comme une bonne partie des pays de sa région proche, connait une vague de chaleur particulièrement intense, au plus fort de la saison humide de cet été austral.
Aucune victime n’est jusqu’ici à déplorer.

En Polynésie française, les derniers bilans concernant là aussi une épidémie de dengue (à laquelle viennent s’ajouter des épidémies de zika) font état de plus de quinze cents cas connus.
Un appui technique a été envoyé sous forme d’un épidémiologiste envoyé de Suva (où se trouve le siège régional de l’Organisation Mondiale de la Santé) et d’un entomologiste de la Communauté du Pacifique (CPS, basée à Nouméa, Nouvelle-Calédonie).
L’épidémie de zika, qui toucherait une vingtaine de milliers de personnes en Polynésie française depuis octobre 2013, a aussi gagné ces dernières semaines la Nouvelle-Calédonie.
Cette collectivité française d’Océanie doit actuellement, elle aussi, faire face à trois épidémies combinées de dengue, de zika et de chikungunya.
Là aussi, un effort particulier est porté sur la sensibilisation et l’information du public, en particulier pour la lutte contre le vecteur de ces trois maladies : le moustique.

Le zika, maladie elle aussi transmise par les moustiques, était auparavant apparue en 2007 en Micronésie, dans l’État de Yap, où elle avait touché plus de soixante dix pour cent de la population.


pad

Rédigé par PAd le Mercredi 8 Janvier 2014 à 06:36 | Lu 344 fois






1.Posté par Marc le 08/01/2014 19:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi servent les moustiques?

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués