Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Défusion de Tautira : Le comité 808 repart sur le terrain, en janvier



Déterminés, les membres du comité 808 mettront les bouchées doubles afin d'aboutir à la défusion de leur commune. Ils scillonneront les quartiers de Tautira dans la semaine du 11 janvier 2016.
Déterminés, les membres du comité 808 mettront les bouchées doubles afin d'aboutir à la défusion de leur commune. Ils scillonneront les quartiers de Tautira dans la semaine du 11 janvier 2016.
TAUTIRA, le 24/12/2015 - Il souhaite que la commune associée de Tautira devienne une commune à part entière. Le comité 808 ira à la rencontre de la population début janvier. L'idée est de récolter de nouvelles signatures, comme le prévoit l'article L2112-2 du CGCT. Pour que leur demande soit enfin entendue, il va falloir qu'un tiers des électeurs réitèrent leur volonté à ce que le projet de défusion voit le jour.

Cela fait un an et demi que le comité 808 a vu le jour. Après les résultats des élections municipales l'actuel maire, Anthony Jamet a nommé Patricia Lenoir en tant que maire déléguée de Tautira, alors que la candidate orange, Juliette Nuupure avait largement remporté les élections dans cette section de commune.

Depuis, beaucoup d'électeurs ont formé le comité 808 afin de faire respecter leur choix et surtout pour que Tautira devienne une commune à part entière.

La procédure de défusion a donc été validée le 18 décembre 2014, "comme le prévoit l'article 2112-2 du CGCT, la demande est recevable lorsqu'elle sera confirmée au bout d'un an. Le 18 décembre dernier, le comité a réitéré son souhait dans une lettre envoyée au Haut-commissaire", explique Arnold Toheira, du comité 808.

Le 22 décembre 2015, les membres du comité ont rencontré le chef de la direction de la réglementation et des affaires juridiques (DiRAJ), Fabrice Bonicel et l'adjointe de l'administrateur des îles du vent, June Vivish. À l'issue de cette rencontre, Fabrice Bonicel "nous a conseillé de reconfirmer notre demande avec de nouvelles signatures afin d’atteindre les 1/3 des électeurs comme le prévoit l’article L2112-2".

Une démarche qui sera mise en place courant janvier. "Nous repartirons dans les foyers, nous travaillerons en toute humilité, tout en respectant la loi", confie Arnold, avant de revenir sur une rencontre qui a marqué sa vie, en septembre dernier. "Je suis allé à la rencontre de monsieur le Maire de la ville de Culey dans la MEUSE, car la France à accepter leur demande de défusion. Cette commune qui se situe dans l’Est de la France pas très loin de Nancy, a une superficie de 1000 hectares et une population d’à peine 200 personnes."

Arnold et les autres membres du comité 808 gardent bon espoir quant à la suite des évènements. "Aujourd’hui nous sommes déterminer à mener ce combat jusqu’au bout pour notre peuple et surtout pour nos enfants dans les années à venir", conclut-il.

Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 24 Décembre 2015 à 11:38 | Lu 849 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Décembre 2017 - 19:41 French blue contre-attaque et casse les prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance