Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Découverte aux Marquises Sud : un site ancestral entier refait surface.



Découverte aux Marquises Sud : un site ancestral entier refait surface.
Le petit village de Nahoe, située sur la côte nord de l’île de Hiva Oa, n’en finit pas de surprendre le monde archéologique. La mise à jour d’un monolithe la semaine dernière, a été le départ d’une découverte plus importante, celui d’un site ancestral entier. Preuve que l’histoire n’a pas fini de livrer ses secrets.

Nahoe est un petit village de moins de 100 habitants que l’on traverse pour aller au village le plus éloigné de la côté nord de Hiva oa, celui de Puamaù. Il faut compter près de 4 heures de piste pour rallier le bourg principal d’Atuona à ce petit village discret. Ici, on y circule encore comme à l’époque de Paul Gauguin, à cheval.

C’est en creusant une fosse que deux ouvriers sont tombés nez à nez avec un monolithe de plusieurs tonnes enfoui derrière l’église catholique. Ils n’étaient qu’au début de leur surprise car en continuant la mise à nu, ils ont découvert également deux tiki à moitié taillés. Cela rappelle, à leur échelle, les grands moai de Rapa nui dont certains avaient été retrouvés enfouis, mais pas entièrement finis. Il manque aux statues des attributs essentiels comme la bouche, les yeux…Pourquoi ces tiki, n’ont-ils pas été achevés ? À quelles fins auraient-ils été utilisés ?
Le service du patrimoine culturel indique que ce n’est pas la première fois que l’on retrouve des objets de ce type laissant entendre que tout un site pourrait exister.
Selon les habitants de Nahoe, une ancienne plate-forme, un meàe, aurait été ensevelie après une grande crue survenue au début du 19ème siècle à l’endroit où précisément les pierres ont été découvertes. Toutefois, les versions divergent selon les uns et les autres.

Mokio Barsinas, l’un des derniers « anciens » du village, la seconde pierre retrouvée aurait été transportée jusqu’ici en l’honneur du grand guerrier Pūtiò lequel donna son nom au village. Pūtiò était donc le premier nom de cette vallée. Ces dernières trouvailles ont fait germer des idées du côté de la mairie de Hiva oa. Il serait question de construire un musée, où seront réunies une grande partie des objets : « Je ne cache pas que ce serait idéal de pouvoir mettre en place un lieu où toutes ces pierres seront placées côté à côte. L’histoire a sa place, mais les objets qui y sont liés ont la leur également. » . Bienqu’il soit impossible de transporter les grandes pierres, la technologie apportera probablement sa contribution grâce à l’utilisation du silicone par estampillage, comme ce fut le cas à Hatiheù.

TP

Hiva oa : henua i moeìa e te tau tiki

Découverte aux Marquises Sud : un site ancestral entier refait surface.
Hakamaakau ana tātou i te tumu tekao nō tenei hāè hakapukeìa haìna kākīu i Hatiheù. I tēnei à, e vai ananu tātou i uka i te tekao nō kīu, ma te nuku atu i te henua nō Hiva òa. I èià, ù hemoìa mai nei tītahi tau keâ kaùoo i te kaavai nō Nahoe. Vaè nei e ùa mahaì i te keù tītahi ùa kaokao i te haè pure katoriko, i pūaha pu ana mai te upoko nō ùa mou tiki.

Àòè àua i pao i te taaiìa, mea à e viviniìa ihoa i te tau mata mete haha. Toe anaiho i te hakatiki toitoiìa. Nō keìka e koèò tītahi tau uiìa maakau : èāha te pīò i koè ai tēnei mou tiki i te hakapaoìa i te taai ? Nai i too teìa hana ? Ùmaha òa tēnei hana ? Mea nui hakaùa atu te tau uiìa maakau.

Te kōhoà nei te hakaìki nō Hiva oa i te hakatū tītahi hāè hakapukeìa haīna kakīu ma tītahi ava peipei. « I tō au nei maakau, à tohe tātou ia ùmihi tītahi hana kanahau nō te haaīho hakaùa mai i te tau teào nō òmua. ‘Ua ìò hua mou keâ mehe mataìte i te à tau ava i naò. E nā me te àkekai me tō àtou tau haìna». Nā te tau mataìki e hakakite ia tātou te tau hana e tupu.

I te paoìa ana mai i tenā, ù koàna mai tītahi keâ rurui tōtahi atu. Vaana te tekao o te tau ènana e noho nei i tenei kaavai, e tahi meàe i te mea hakatohuiìa ma òto tītahi vaitoko i kiteìa i na pō òmua. I Vaana i tītahi mau ènana, nā te tau mitinane i hakakaò i tenei mou keâ. U kōhoà àtou e patu i tā àtou : e haè pure. Mā ìà te hakatu ènana i taui ai, i too ai tō tātou tau kākīu i tītahi vaanui ke. I tenei â, pūaha hakaùa mai i tō tātou nenāhi.

TP


Rédigé par TP le Mardi 2 Avril 2013 à 14:54 | Lu 3294 fois






1.Posté par vainakohu le 02/04/2013 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dernièrement sur le Taporo a destination de PPT, une cantine rempli d'objet ancien fouillé par ci et là des meae par des jeunes sans emploi qui trouve là de quoi nourir sa famille. Un trafic a plusieur centaine de million de frcs. Tout le monde sur Atuona est au courant de ce trafic mais personne ne bouge. soit on se la ferme et on nous entube pour l'eternité soit on reglemente avec la Loi et forte amende. Ceux qui sont au pouvoir doit mettre en place des barrière juridiques pour mettre un terme a ces actes mafieux. Chacun doit apporter sa pierre a l'édification des Iles Marquises et non pas de la dépouiller de toute ses richesses. vaieinui a pae

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Vendredi 9 Février 2018 - 11:00 Arrivée de la Bounty à Tubuai

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies