Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Décès de Coco Hotahota



Tahiti, le 8 mars 2020 - Coco Hotahota, fondateur du groupe Temaeva en 1962, est décédé dimanche matin à l'hôpital du Taaone. Une cérémonie culturelle publique est organisée lundi soir à Toata pour rendre hommage à cette figure maîtresse du monde de la danse traditionnelle.

Coco Hotahota, le fondateur du groupe de danse Temaeva, est décédé dimanche matin à l'âge de 79 ans à l'hôpital du Taaone ont appris nos confrères de la rédaction de TNTV. 

Le groupe de danse Temaeva, créé en 1962 est aujourd'hui la plus ancienne formation encore en activité et l'une des plus titrées. Un hommage particulier avait été rendu à Coco Hotahota, lors du Heiva i Tahiti 2017, pour saluer l'engagement culturel de ce chef de troupe mythique qui avait fait ses premiers pas sous la direction de Madeleine Moua, dans les années 1950. Il y avait acquis une solide formation de danseur et une connaissance qu’il ne cessera de valoriser avec la troupe Temaeva, jusqu'à en faire une référence du Tiurai puis du Heiva.

Au sujet du nom de sa troupe, un brin espiègle Coco aimait raconter : "Ma mère était une descendante directe de la reine de Rimatara et son nom était Tamaeva. Mais quand les préposés du service ont tapé à la machine les documents pour ma patente professionnelle, ils ont fait une erreur et écrit Temaeva. Voilà, c'est devenu le nom de mon groupe, pour toujours et à travers le monde." Temaeva s'est toujours distinguée par le provoquant de ses prestations au concours de danse traditionnelle.

"C'est quelqu'un qui a révolutionné la danse. Les jeunes ne le savent pas aujourd'hui, c'est un peu triste. Il a apporté les maro dans la danse, le 'auti, etc.", a témoigné très ému dimanche matin Fabien Dinard, ancien danseur puis un temps chef de la troupe Temaeva, resté proche du mythique chorégraphe du 'ori tahiti. "Il aimait le travail bien fait et enseignait surtout à ne pas prendre à la légère tout ce qui concerne la culture et la danseToute cette transmission (...) nous guide dans notre vie de tous les jours". Pour Fabien Dinard, le décès de Coco Hotahota est "une grande perte pour la culture et pour le fenua". Mais le directeur du Conservatoire artistique de Polynésie française estime qu'il est "parti heureux. C'est comme s'il était mort sur scène. Il n'a jamais arrêté de faire ce dont il avait envie ; faire passer ses messages, qu'ils plaisent ou ne plaisent pas".

Dans un communiqué de condoléances conjoint transmis dimanche après-midi, le président Fritch, le ministre de la culture et le gouvernement "saluent un artiste authentique qui laisse une trace inoubliable dans le monde de la danse. Sa mémoire et son héritage culturel vont se perpétuer à travers toutes les générations de danseurs et danseuses qu’il a su guider."

Lire aussi : "L’Humanité perd quelqu'un d'important" (Heremoana Maamaatuaiahutapu)

Coco Hotahota préparait le Heiva i Tahiti 2020 et avait annoncé que ce serait son dernier. Un événement est en préparation pour rendre hommage à cette figure maîtresse du monde culturel polynésien.

Le Pays organise une veillée publique en son honneur lundi soir à partir de 18 heures, place Toata à Papeete. Une prière œcuménique sera dite avant la tenue d'une cérémonie culturelle, intitulée "Poro'i", à l'occasion de laquelle un hommage sera rendu à Coco Hotahota jusqu'à 21 h 30 par le monde de la culture et la troupe Temaeva.


Quelques prix reçus par Temaeva

1969
Premier Prix Danses traditionnelles
 
1970 Maui i te ra
Premier Prix des danses traditionnelles
 
1973
Grand prix du Tiurai
Premier Pirx Concours du meilleur danseur
 
1974
Meilleur spectacle 
 
1975 Temehau
Premier Prix du meilleur spectacle professionnel
 
1979 Moemoea le rêve
Premier Prix du Tiurai
 
1981 Le feu
Premier Prix Groupes professionnels 
 
1982
Grand prix du Tiurai ex-aequo avec Moana Nui
 
1986 La jeunesse
Grand prix du Heiva i Tahiti 
 
1988 Urataetae la déesse de la danse
Premier Prix Concours de danses Hura Tau ex-aequo avec Heikura Nui
 
1989 Te Vahine maohi
Premier Prix du jury Concours de danses catégorie Hura Tau
 
1992 Les étonnements de la folie
Meilleur groupe de danse 
 
1996 L'héritage
Premiers Prix Meilleur danseur et Meilleure danseuse amateur
 
1999
Premier Prix Madeleine Moua
Premier Prix Création libre Prix Gilles Hollande
Prix du Meilleur auteur-compositeur pour Coco HotaHota
Premier Prix Meilleure danseuse individuelle
 
2015 Heiva
Premier Prix Catégorie Hura Tau

Rédigé par VUP et JPV le Dimanche 8 Mars 2020 à 08:35 | Lu 5755 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus