Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Damien Troquenet, du canoë au WTT



Damien Troquenet termine à la première place du WTT 2019
Damien Troquenet termine à la première place du WTT 2019
PAPEETE, le 4 septembre 2019 - Damien Troquenet conserve son titre de champion du Waterman Tahiti Tour (WTT). Après s’être imposé l'année dernière, l'ancien vice-champion d'Europe de canoë biplace gagne de nouveau en 2019 à l’issue des cinq étapes du WTT 2019.
 
Sportif de haut niveau, Damien Troquenet faisait du canoë slalom en rivière "comme le champion olympique Tony Estanguet" précise-t-il. Il a été remplaçant en équipe de France aux Jeux de Pekin en 2008 et vice-champion d’Europe de canoë biplace en 2009, avant de passer à autre chose.
 
C'est à Paris, où il est né, qu'il découvre le va’a grâce à un ami. Il rame la semaine sur la Seine et le week-end à la mer quand il le peut. à travers le va’a, il fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme.
 
En 2016, il suit son épouse qui a été mutée en Polynésie. Dès son arrivée, il intègre EDT Va’a, sa femme étant la cousine d’Heiarii Mama, le coach du club. C’est pile à ce moment-là que certains rameurs comme Steeve Teihotaata, Lono Teururai et Rete Ebb participent à certaines épreuves du Waterman Tahiti Tour. Lui va se prendre complètement au jeu et faire la totalité des épreuves (stand up paddle,  natation et prone paddle board) pour s’imposer au classement "Waterman" en 2018 puis en 2019.

Chaque étape du WTT réserve des surprises à ses participants
Chaque étape du WTT réserve des surprises à ses participants
Parole à Damien Troquenet :

Qu’est-ce qui te plaît dans le Waterman Tahiti Tour ?

"Déjà, de pratiquer plusieurs sports. Quand j’étais gamin, je faisais de la natation. Le paddle, j’en avais fait un peu. Le prone, c’était une découverte. Il y a aussi le fait de partager. Stéphan nous emmène dans beaucoup d’endroits, ce n’est jamais la même chose. Il y a un côté aventure. On ne sait pas à quoi s’attendre au niveau des épreuves. On ne connaît pas à l’avance les parcours. Cela peut être une distance courte, comme cette année à la Pointe Vénus, ou plus longue, comme à Huahine."
 
Tu es satisfait de votre titre 2019 ?

"Oui, je savais que j’étais attendu. Comme tout compétiteur, mon but était de défendre le titre acquis en 2018. Les deux premières étapes se sont bien passées puisque j’ai pu les remporter. En gros, après, la concurrence est revenue (rires) donc cela a été compliqué de défendre ce titre jusqu’à la dernière étape. Je suis content d’avoir pu remporter une nouvelle fois ce titre."
 
Quels sont tes points forts, tes points faibles ?

"Je suis moyen partout. Mon point fort est le prone, c’est là que j’ai les meilleurs résultats. C’est en paddle que j’ai le plus de mal. Vu que je ne suis pas surfeur, quand c’est calme je suis plutôt à l’aise, vu que je viens de la rame. Quand c’est agité, je sens que j’ai des lacunes par rapport aux surfeurs."
 
Quelques mots sur tes concurrents ?

"On est compétiteurs sur l’eau mais en dehors on est amis. J’ai pas mal de points communs avec Atamu Conti puisqu’on vient tous les deux en famille. Il a un enfant de deux ans, comme moi. On est comme des frères, on va dire. Il y a le jeune Henere Harrys qui nous pousse. Au niveau sportif, il y a bien sûr Bruno Tauhiro. Heureusement qu’il n’est pas venu à toutes les étapes ! Il a déjà gagné trois fois le WTT et a gagné largement la dernière étape cette année. Il est au-dessus sportivement, mentalement. Il reste la référence."
 
Qu’est-ce qui te pousse à faire du sport ?

"Faire du sport, c’est important pour beaucoup de choses. On a cette année sur le WTT le slogan "no ice". Dire non à la drogue, c’est important pour le futur de notre jeunesse. Il y a aussi les valeurs de partage, de dépassement de soi...On a en Polynésie un cadre magnifique, des plans d’eau magiques. Et, bien sûr, il y a l’aspect santé, bien manger, bien bouger…"

"Je suis moyen partout" dixit Damien Troquenet, ici en deuxième position
"Je suis moyen partout" dixit Damien Troquenet, ici en deuxième position

Damien Troquenet, du canoë au WTT

Damien Troquenet, du canoë au WTT

Rédigé par SB le Mercredi 4 Septembre 2019 à 19:41 | Lu 1356 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 10:23 ​Dragon pour garder la tête

Mardi 20 Octobre 2020 - 08:05 ​Levigoureux remporte la "DREAM SWIM"

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti